The Cat’s Meow de Stacey Kennedy (VO)


Witch’s Brew, Tome 1

Résumé (traduction personnelle) : Libby est une Enchanteresse – une sorcière dont le pouvoir provient de la déesse et qui lui permet de conjurer des sorts. Quand une présence magique est détectée autour d’une récente série de meurtres de félins, Libby prend l’affaire afin de découvrir les raisons de ces morts. A son grand mécontentement, le couvent lui envoie également un sorcier assez sexy, Kale, pour l’aider.


Avoir des muscles à proximité est un atout, mais la lutte contre leur attraction est pire qu’un maléfice, surtout compte tenu que Kale garde de multiples secrets. Mais bientôt, Libby a plus de problèmes que le sorcier insaisissable quand ses sorts pointent vers quelque chose de bien plus sinistre que des chats abattus.

Maintenant Libby se retrouve au milieu d’un soulèvement. Elle ne fait confiance à personne et n’est pas en sécurité – surtout par rapport aux sorciers qui cherchent les ennuis. Elle ne peut pas échapper à cette rébellion qui se forme. Et certainement pas à Kale, qui tisse un sort très dangereux sur son cœur.

Avis : Je connaissais Stacey Kennedy par sa série Frostbite que j’apprécie beaucoup. Quand ce nouveau roman est sorti j’étais donc très intriguée de le découvrir. De plus j’ai eu l’occasion de lire de très jolis avis dessus, et je dois dire que je suis complètement d’accord avec eux.

Libby est une jeune enchanteresse qui est assez mal vue par son couvent de par son attitude, mais ses dons font tout de même d’elle un atout assez important. Mais quand elle se retrouve sur une enquête pour retrouver qui est derrière une série de meurtres de chats, elle se voit obligée de faire équipe avec un nouvel arrivant, le sorcier Kale. Mais notre jeune héroïne ne fait pas confiance aux sorciers, surtout depuis que chacun d’eux la blessent ou la déçoivent d’une façon ou d’une autre. Mais Kale est différent de tous les hommes qu’elle a connu et bien qu’elle ne lui fasse pas confiance, une alchimie nait entre eux, une alchimie à laquelle elle est bien décidée à résister. N’ayant jamais eu de partenaires de la sorte, elle se pose un grand nombre de questions à ce sujet, essayant de savoir si il est là pour la surveiller, ou l’aider. Une chose est sûre, il semble essayer comme il le peut de la garder en vie et de la protéger.

  
Leur enquête les emmènera bien plus loin que nos deux héros l’auraient pensé, au cœur même d’une grande rébellion, qui pourrait bien les détruire tous. Et bizarrement, les indices pointent tous vers l’ex de Libby.

  
J’ai beaucoup apprécié ce roman, Kale est un homme qui possède de multiples facettes, et notamment de nombreux secrets. On est intrigué dès qu’on le découvre et on espère pouvoir en apprendre plus et comprendre ce qu’il cache. Mais tout cela est bien plus difficile que prévu, et surtout assez étrange quand tout le monde explique à Libby qu’elle doit lui faire confiance. Ils savent tous qui est réellement Kale, bien qu’il ne veuille pas ou que les autres ne puissent pas lui révéler la vérité. Et il faut dire que ça la rend complètement folle de ne pas arriver à déterminer ce que tout le monde sait. De plus, cet homme possède des talents hors du commun ce qui le différencie de tous les autres sorciers qu’elle connait. Comme je l’ai dit, Libby a du mal à lui faire confiance, et essaie de lui faire payer toutes les choses qu’il lui fait. C’était très drôle d’assister à leurs échanges, pour voir comment notre héroïne allait réagir. J’attendais avec impatience de voir ce que leur rapprochement allait donner, et c’est vrai que j’ai été assez surprise. Il  y a de grandes révélations à la fin de l’histoire et j’étais étonnée de voir comment Stacey Kennedy arrivait à nous mener tout au long de son intrigue, nous surprenant à de multiples reprises.


C’était donc un très bon tome et je suis plus que curieuse d’avoir la chance de lire la suite à présent ! Je surveillerai la prochaine sortie de près.

 

Edit : Pour gagner un exemplaire en ebook de ce tome n’hésitez pas à participer au concours à la fin du post de l’avis en Anglais.

9 thoughts on “The Cat’s Meow de Stacey Kennedy (VO)

  1. Que j’aime les histoire de sorciers/enchanteurs/magiciens/etc. ! *_*
    Quand je serai dans une période où je veux lire des histoires de ce genre, je penserais à ce livre ^^ (en ce moment, je suis plus sur la bit-lit ><")

    • mais c’est de la bit lit… Comme j’aime pas ce mot, c’est un mélange de tout et n’importe quoi (RP, UF, tout ce qui est paranormal)!!!! LOL c’est de la fantasie urbaine donc ça en fait parti.

    • Ah oui j’avoue ! Je pensais que bit-lit, c’était vampire-loups garous-machins avec des dents, mais c’est vrai que ce terme est assez vague… Je ne suis pas encore familiarisé avec x)
      En tout cas, j’aime bien l’urban fantasy ^^

    • non c’est vraiment un terme fourre tout qui prend pleins de genres différents. Je n’ai jamais compris pourquoi ils n’ont pas gardé les vrais noms mais bon ça leur a permis de faire de larges collections. Moi je ne lis presque que de l’urban fantasy du coup. C’est pour ça que bit lit me dérange parce que dedans y a des genres qui ne me plaisent pas vraiment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.