Seven Kinds of Hell de Dana Cameron (VO)

Fangborn, Tome 1

Résumé (traduction personnelle) : L’archéologue Zoe Miller a fui toute sa vie un secret qui la pourchassait. Mais quand son cousin est enlevé par un kidnappeur russe et vicieux, Zoe n’a plus qu’une seule option: se révéler. Chose que personne ne sait, pas même ses amis les plus proches, Zoe n’est pas tout à fait humaine. C’est un loup-garou et la fille d’un Fangborn, une race secrète de loups-garous, de vampires, et d’oracles mêlés à une guerre ancienne contre le mal. Pour sauver son cousin, Zoe sera obligée de renouveler ses liens familiaux et d’utiliser ses propres capacités surnaturelles contre l’ennemi sombre et infâme. La chasse amène Zoe au bord de ses limites ; et avec le sort de l’humanité et des Fangborn dans la balance, la vie sera décidée par un artefact ayant le pouvoir de détruire le monde.


Avis : J’aime beaucoup les livres portant même de loin à l’archéologie comme c’est un sujet que je trouve passionnant. Il a donc été normal que je sois attirée par ce livre une fois le synopsis dévoilé.

Zoe est une jeune femme qui fuit un passé qu’elle ne comprend pas, mais sa mère l’a éduqué ainsi, et toutes deux essaient d’échapper à ceux qui les pourchassent. Notre jeune héroïne ne sait pas très bien ce que cela signifie vraiment, mais quelles que soient les questions qu’elle pose, les réponses restent toujours très vagues. Mais voilà qu’un jour, sa mère très malade décède à l’hôpital et n’ayant plus de protection contre son passé, Zoe se voit contrainte d’affronter les événements qui arrivent à toute vitesse. En plus de découvrir que de nombreuses personnes la pourchassent, elle se rend compte que sa condition de « non humaine » évolue au point qu’elle ne peut plus vraiment le cacher. Et quand elle entre en contact avec un artéfact qui semble l’appeler, sa vie se retrouve d’autant plus chamboulée. En effet, Dimitri, un homme dont on ne connait rien, kidnappe son cousin, la seule famille qui lui reste, la menaçant de le tuer si elle ne retrouve pas les autres artéfacts pour lui. Sa quête lui fera rencontrer des gens extraordinaires, comme d’autres provenant de son passé, ce qui nous permettra de mieux comprendre la personne qu’elle est devenue.
On suivra donc notre héroïne lors d’une course folle contre la montre pour sauver Danny, quoi qu’il en coûte. Mais elle n’est pas la seule à vouloir récupérer ses objets et un grand nombre de personnes désire l’utiliser à leurs propres fins. J’ai vraiment beaucoup aimé suivre cette intrigue, Dana Cameron a introduit de nombreuses idées en rapport avec l’archéologie et les mythes qui étaient vraiment fascinants. Tout est lié et tout se suit, il ne reste plus qu’à Zoe de comprendre ce qu’il se passe. Bien sûr, elle devra aussi comprendre qui elle est vraiment et ce qu’elle peut faire. De grandes révélations nous sont énoncées et je suis vraiment curieuse d’en apprendre plus sur ses capacités et sur ses parents.
C’était donc un bon premier tome, qui nous ouvre de nombreuses possibilités et je suis curieuse d’en apprendre plus à présent.

 

5 thoughts on “Seven Kinds of Hell de Dana Cameron (VO)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.