World’s End de Will Elliott (VO)

Pendulum, Tome 3

Résumé (traduction personnelle) : Quand Eric Albright, un fainéant malheureux Londonien, et son copain Stuart Casey ont traversé une porte rouge apparue sous un pont de chemin de fer, la dernière chose à quoi ils s’attendaient attendaient à trouver était un autre monde. Il y a là l’étrange, sombre royaume de Levaal, dont le tyran seigneur Vous est devenu une divinité. Le grand mur qui a divisé le pays est réapparu, libérant une horde de Tourmenteurs démoniaques. Dans leurs prisons du ciel, les dragons se réveillent, essaient de défier leur créateur assoupi et de voler le monde humain.

Shilen, un dragon caché sous forme humaine, a convaincu Eric et Aziel, la fille de Vous, de l’aider à libérer les dragons de leur prison de ciel, ou la Terre sera détruite. Elle promet une grande puissance, et la sécurité pour les personnes défavorisées, mais Shilen a une arrière-pensée étant donné que les dragons souhaitent contrôler l’humanité complètement.

Avis : J’avais été un peu mitigée avec le premier tome mais j’avais vraiment passé un super moment avec le deuxième, aussi j’étais curieuse de découvrir ce troisième et dernier roman. Par contre j’avoue que j’ai eu un peu plus de mal à rentrer dans l’histoire cette fois-ci…

On retrouve tous les personnages que l’on a appris à découvrir au cours des romans et c’est vrai que je suis toujours impatiente de retrouver Eric et Aziel pour voir ce qui allait se passer pour eux. Comme toujours, on part sur tous les différents protagonistes de l’histoire et même si c’est toujours intéressant de découvrir ce qu’il se passe, j’avoue que j’ai toujours un peu de mal quand il y a beaucoup de personnages. Je préfère souvent en suivre moins pour ne pas être trop perdue. C’est aussi peut-être ça qui m’a fait décrocher au bout d’un moment malgré l’intérêt que j’avais au départ. Pour moi ce n’est pas un mauvais livre, c’est toujours très bien fait et j’avoue que les manipulations des dragons et leur apparition plus présente dans l’histoire étaient fascinantes à comprendre et à observer. Il faut dire que nos personnages interagissent beaucoup avec eux, même s’ils ne savent pas s’ils peuvent leur faire confiance.

Comme je le disais, c’était un livre agréable à lire et qui se lit assez rapidement d’ailleurs mais j’ai décroché à plusieurs moments de l’histoire sans pouvoir y revenir complètement, mais je suis contente d’avoir découvert ces trois différents tomes.

2

mellianefini

6 thoughts on “World’s End de Will Elliott (VO)

  1. Il faut bien que de temps en temps, il y aient des lectures en demi-teinte, pour mieux apprécier les meilleures juste après… 😉 Merci pour cet avis tout en délicatesse !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.