Revival de Stephen King

Résumé : Il a suffi de quelques jours au charismatique reverend Charles Jacobs pour ensorceler les habitants de Harlow, dans le Maine. Et plus que tout autre, le petit Jamie. Car l’homme et l’enfant ont une passion commune: l’electricite.

Trente ans plus tard, Jamie est un guitariste de rock ronge par l’alcool et la drogue. Il va croiser a nouveau le chemin de Jacobs, et decouvrir que le mot – renaissance – peut avoir plus d un sens.

Addiction, fanatisme, experimentations scientifiques… Un roman electrique sur ce qui se cache de l’autre cote du miroir. Hommage a Edgar Allan Poe, Nathaniel Hawthorne et Lovecraft, un King d’anthologie.

Avis : Le livre de Stephen King « Revival » est un roman d’horreur qui raconte la vie de Jamie Morton de son enfance dans les années 1960 à sa vieillesse de nos jours.

A l’âge de 6 ans, il fait la rencontre de Charles Jacobs, un pasteur méthodiste nouvellement arrivé dans la petite ville de Harlow,  plutôt atypique et fasciné par l’électricité et ses pouvoirs. Grâce à ses études sur le potentiel de l’électricité, Jacobs réussit à guérir Connie, le frère de Jamie, d’une déchirure des cordes vocales. C’est le début d’un lien fort entre les deux personnages.

Toutefois un drame personnel (la mort de sa femme et son fils) vont conduire le pasteur à perdre la foi et se consacrer entièrement à l’étude de l’électricité secrète, initialement pour guérir les gens mais petit à petit cette quête conduira les deux personnages aux portes de la mort et à la compréhension de ce qui se passe après la mort. Le rêve de commander la vie et la mort grâce à une source d’énergie secrète décrite dans des livres interdits….

Stephen King décrit toujours parfaitement les scènes et on a l’impression de voir l’action se passer tellement les détails sont nombreux. Le seul bémol pour ma part est que l’histoire met finalement beaucoup de temps à se mettre en place et l’ « horreur » n’apparait que dans les 50 dernières pages (sur 540 environ). C’est un peu dommage. Le suspense n’apparait également que dans ces dernières pages, même si on se demande toujours ce que cherche et va trouver Jacobs. La quête du graal pour comprendre ce qui se passe après la mort et potentiellement aussi comment rendre la vie aux personnes disparues (sa femme et son fils).

L’autre intérêt du livre porte sur l’évolution du personnage principal à travers les époques (ce qui est assez sympa) des années 60 à nos jours, ainsi que le lien qui lie Jamie et Jacobs. Jamie est reconnaissant à Jacobs pour avoir guéri différentes personnes auxquelles il est attaché, mais c’est lui qui est conscient que, finalement, Jacobs va trop loin dans sa quête au détriment des personnes qu’il utilise comme cobayes.

Un bon livre au final (c’est du King quand même !!), même si  ce n’est pas le meilleur que j’ai lu. Avec des clins d’œil dont le plus évident est celui de Mary Fay Shelley en lien direct avec Frankenstein et le réveil des morts par la foudre

3-5

Balthier

17 thoughts on “Revival de Stephen King

  1. Cela fait très longtemps que je n’ai pas lu de S. King, j’ai gardé de lui l’image d’un maître de l’horreur, mais j’ai l’impression que dans celui-ci, elle n’est pas forcément au rendez-vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.