The Tower de Jean Johnson (VO)

Guardians of Destiny, Tome 1

Résumé (traduction personnelle) : Quand le serpent se glissa dans leur salle :
Danger attend ce qui cherchent conseil,
Essayant de voler ce ton caché.
La Lady peinte sauve le Seigneur;
Le maître de la tour n’est pas seul.

Dans une vallée fertile non perturbée par l’éclatement de l’ancien Empire Aian, la Tour et ses gardiens ont diverti des générations de riches mages miroir tandis que les aventuriers du monde entier risquent leur vie pour la fortune et la célébrité. Mais le seul jour où la Tour n’est pas gardée, un intrus a tenté de saisir la magie qui alimente l’immense édifice. Maintenant, fermé hors des chambres intimes de la tour, Kerric Vo Mos doit braver les pièges mortels pour garder les intrus à l’écart et afin de reprendre le contrôle.

Malheureusement, Kerric manie une plume bien mieux que l’épée et le chemin dans le sanctuaire de la tour est traître. Seule l’aide d’un joueur expérimenté comme Myal le Mendhite peut l’aider à arriver où il doit aller. Mais le respect mutuel ne sera pas suffisant. Passion doit également être employée, avec armes et armures, comme ils se lancent dans une quête périlleuse avec monstres, énigmes et autres dangers que même les spectateurs les plus dévoués de la Tour n’ont jamais vus auparavant.

Avis : J’apprécie beaucoup Jean Johnson dont j’ai lu de nombreux livres issus de ses différentes séries. Cette auteure a un talent indéniable quand il s’agit de la création de ses mondes et cette fois encore, elle nous présente quelque chose de complètement unique. Et c’est toujours fascinant de découvrir ce que l’auteure a pour nous.

Kerric est le grand sorcier s’occupant de la tour depuis toujours. Il ne la quitte jamais mais une fois de temps en temps il sort pour changer un peu. Mais voilà que pendant sa virée, quelqu’un attaque la tour qui se met en mode défense et il devient impératif pour notre mage de regagner le bâtiment. Mais pour cela il va devoir déjouer de nombreux tours et surtout être accompagné d’une femme qui sait magner l’épée, à l’inverse de lui, pour l’aider dans cette quête. Et pourtant cette mission pourrait bien lui révéler plus que ce qu’il n’aurait pensé au départ.

Nos deux héros sont assez mignons ensemble et on est sûr que leur relation va évoluer assez vite. J’étais assez intriguée par le caractère de Kerric. C’est un héros différent de ce qu’on peut voir en littérature, ce n’est pas le plus beau ni le plus grand ou le plus fort mais il a aussi de nombreuses choses pour lui. Et malgré le peu d’atouts, il ne se démonte pas et accepte la personne qu’il est pour en ressortir que les avantages. Pour ce qui est de sa compagne, elle est plutôt timide et pourtant sait aussi ce qu’elle veut. Kerric et elle sont très différents et pourtant ils se complètent parfaitement tous les deux. Mais j’avoue que j’ai eu du mal à m’intéresser vraiment aux personnages ou leur quête. Je crois que je ne suis pas vraiment parvenue à rentrer dans l’histoire et être emportée par le rythme. C’est vraiment dommage parce que les idées sont bonnes et les étapes pour la tour étaient intrigantes aussi. Je ne suis seulement pas assez rentrée dans le roman pour pouvoir en apprécier toutes les subtilités. Mais je suis sûre que le livre plaira à de nombreuses personnes !

2

mellianefini

 

6 thoughts on “The Tower de Jean Johnson (VO)

    • oui bien sur, tu voudrais quoi comme style? Celui que j’ai trouvé le plus simple c’est de comédie paranormale sur une chasseuse de fantome. Y a beaucoup de dialogues du coup ça aide pas mal. Ca te tenterait ?

  1. C’est une auteur que je ne connais pas et tu sembles l’adorer donc pourquoi pas essayer ^^ cela me rappelera pe les jeux de rôles et donc je pourrai pe accrocher plus aux personnages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.