Loving Liberty de Belinda Boring (VO)

Résumé (traduction personnelle) : Liberty Montgomery est beaucoup de choses :

Une fille dévouée.

Une parfaite épouse en préparation.

Facile à manipuler.

Mais secrètement, elle veut plus.

Depuis des années, Liberty rêve d’une vie pleine d’opportunités – une vie où elle prend ses propres décisions, vit selon ses propres règles. Malheureusement, ses parents ont d’autres projets pour elle, qui impliquent sa soumission et son obéissance totale. Toutes les tentatives de se libérer de leur emprise se heurtent à des menaces, elle se sent prise au piège. Juste quand tout semble sans espoir, Liberty rencontre Oliver Nichols. Avec deux simples mots, sois courageuse, il réveille ses secrets désirs d’amitié, d’amusement, et d’indépendance. Il lui fait presque croire que ses rêves sont réalisables. Cependant, s’affirmer peut être terrifiant quand vous avez passé votre vie entière a satisfaire les autres.

Certaines chances valent-elles la peine qu’on les saisisse ? Que risquera-t-elle pour la liberté ?

Avis : “We all feel lost. Especially when life throws us a curveball and leaves us scrambling to figure out what our next move is. That’s part of being alive. No one’s future is set in stone – it’s built from our choices and actions. Every day we take risks, we follow our instincts, and most of us make mistakes. Don’t ever be afraid of failure. That’s where miracles happen.” *

Eh bien, si je m’attendais à ça ! Je pensais lire une romance toute simple, un New Adult plutôt classique, léger et divertissant, pour passer de bonnes soirées d’été. Mais Loving Liberty est tellement plus que ça ! Je ne m’attendais pas du tout à être assaillie par des émotions d’une telle puissance.

Liberty est une jeune fille de 21 ans qui porte très mal son nom puisqu’elle n’est absolument pas libre de ses choix : ses parents contrôlent les moindres aspects de sa vie : qui elle fréquente, comment elle s’habille, et même qui elle va épouser ! Si sa sœur aînée se contente de cette vie, Liberty en revanche a soif d’indépendance. Et lorsqu’elle rencontre Oliver, cette envie ne fait que s’accroitre, encouragée par les paroles du jeune homme. Mais comment réussir à briser l’emprise que ses parents ont si bien refermée autour d’elle, sans y laisser des plumes ?

Comme je l’ai dit au début, Loving Liberty est une lecture riche en émotions. Et ce dès les premières pages. J’ai été happée dans l’histoire, dans la vie de notre héroïne, j’ai ressenti sa détresse. Je me suis vraiment sentie opprimée, comme si c’était moi qui avais des parents tyranniques qui décident de toute ma vie sans me laisser voix au chapitre (alors que ce n’est pas le cas, je vous rassure tout de suite !) J’ai vraiment eu mal au cœur pour elle, et j’avais tellement, tellement envie qu’elle réussisse à s’affirmer et l’avoir, sa liberté !

Je pense que les émotions que j’ai ressenties ont été à peu près aussi fortes que lorsque j’ai lu Tes mots sur mes lèvres de Katja Millay, qui est de loin la meilleure romance New Adult que j’ai lue jusqu’à présent. C’est pour vous dire.

Je me suis beaucoup attachée à Liberty. Pas à cause de sa personnalité, parce que ses parents la contrôlent tellement qu’elle ne peut pas en montrer beaucoup. Mais parce qu’il faudrait être le même genre de montre que ses parents, sa sœur ou son prétendant pour ne pas prendre cette pauvre fille en sympathie. Et parce que l’auteure retranscrit tellement bien ses sentiments que je les ai ressentis comme si c’était les miens.

J’ai aussi beaucoup aimé Oliver. Pour son attitude envers Liberty, parce qu’il sait trouver les mots pour l’aider et parce qu’il va à son rythme, il la pousse sans jamais la brusquer. Quel dommage qu’il n’existe pas en vrai ! On devrait toutes avoir un homme comme ça.

En revanche, j’ai haï ses parents du plus profond de mon être. Ce sont des montres égoïstes et sans cœur. Sous couvert de vouloir le meilleur pour leur fille, ils ne servent en réalité que leurs propres intérêts. Combien de fois sa mère dit-elle à Liberty de « penser à la réputation de la famille » ! Ca m’a donné envie de vomir. De même pour sa sœur et son prétendant. Je n’ai pas de mots pour décrire la haine et la répulsion que j’ai ressenties à leur égard. Rien que d’y repenser, j’ai envie d’entrer dans le livre pour les étrangler.

Belinda Boring a pris un cas extrême pour son roman, mais je pense que le message qu’elle fait passer à travers cette histoire s’adresse à tous. Notre vie n’appartient qu’à nous, nous sommes les seuls à pouvoir décider ce que nous voulons en faire. Il est important d’avoir le courage d’affirmer qui on est, ce qu’on veut et ce qu’on aime, même dans l’adversité, même si c’est toujours plus facile de se conformer à ce que les autres attendent de nous. Je n’ai heureusement pas la même vie que Liberty, mais ce message, je l’ai quand même pris pour moi, et il m’a fait réfléchir. Et j’aime ce genre de romans, qui vous apportent quelque chose au-delà du simple divertissement.

En résumé, Loving Liberty est bien plus qu’une simple romance. C’est un livre qui a pour but de vous exhorter à trouver en vous le courage de vous affirmer comme maître de votre propre vie. Et si Liberty porte très mal son nom, l’auteure également puisque Boring (ennuyeux en anglais), son livre ne l’est pas du tout !

Je vous le recommande si : Amateurs de romances et d’émotions fortes, n’hésitez plus, foncez ! Même si ce sont des histoires assez différentes, par certains aspects il m’a fait penser à Tes mots sur mes lèvres de Katja Millay et à Avant toi de Jojo Moyes, donc si vous avez aimé ces deux livres, vous avez de fortes chances d’aimer Loving Liberty également.

——-

* « On se sent tous perdus. Particulièrement quand la vie nous prend de court et nous laisse là à batailler pour trouver quel sera notre prochain mouvement. Ca fait partie de la vie. Personne n’a son futur gravé dans la pierre – il est construit grâce à nos choix et nos actions. Tous les jours nous prenons des risques, nous suivons nos instincts, et la plupart d’entre nous faisons des erreurs. N’aie jamais peur de l’échec. C’est là que les miracles se produisent. »

5

Tari

 

2 thoughts on “Loving Liberty de Belinda Boring (VO)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.