Le Sculpteur de Scott McCloud

Résumé (traduction personnelle) : David Smith donne sa vie à son art, littéralement. Grâce à un accord avec la mort, le jeune sculpteur obtient son souhait d’enfance : sculpter tout ce qu’il peut imaginer avec ses mains nues. Mais maintenant qu’il a seulement 200 jours à vivre, décider quoi créer est plus difficile qu’il ne le pensait, et la découverte de l’amour de sa vie à la 11ème heure n’est pas ce qui rend les choses plus faciles !

C’est une histoire de désir pris au bord de la raison et au-delà; des frénétiques, des pas de danse maladroits de jeunes amours; et un magnifique portrait de la plus grande ville du monde. C’est sur les petites choses, les moments de la vie quotidienne … et les grandes forces déferlantes qui se trouvent juste sous la surface. Scott McCloud a écrit le livre sur la façon dont fonctionne la bande dessinée; maintenant il se lance dans la grande fiction avec un nouveau travail à couper le souffle, drôle, et inoubliable.

Avis : Je ne lis pas énormément de comics il est vrai, mais c’est aussi pourquoi c’est toujours intéressant de me lancer dans une nouvelle histoire telle que celle-ci. Scott McCloud semble avoir réalisé de nombreux romans mais j’avoue que je ne connaissais pas du tout son travail. J’étais en tout cas très curieuse de découvrir le tout.

Tour d’abord, j’ai été assez surprise quand j’ai reçu le livre car il est vraiment énorme. J’ai l’habitude des comics assez fins et je ne savais pas qu’il existait des romans pareils. Ce n’est pas du tout problématique, c’est même plutôt intrigant car cela nous permet d’en découvrir plus sur la vie de notre héros et d’admirer de nombreux dessins tous plus magnifiques les uns que les autres. Mais revenons-en en peu plus sur l’histoire.

David Smith est un artiste raté. Il n’a plus de famille, il n’a pas de petite-amie, il est fauché et ne parvient pas à vendre une de ses structures. Encore faut-il qu’il arrive à réaliser une structure pour cela. Aussi voilà qu’un jour en train de s’apitoyer sur son sort, son oncle mort se présente à lui, lui expliquant les possibilités de la poursuite de sa vie : Trouver une femme, créer une famille mais ne jamais faire une percée dans l’art. Pourtant, David n’a que faire de tout cela, ses sculptures sont toute sa vie et il ne désire que se faire un nom avec cela. Un pacte avec la mort va pouvoir réaliser son rêve. Oui, David n’aura que 200 jours avant de mourir mais il pourra durant tout ce temps il aura la capacité de modeler toutes matières. Un don intéressant n’est-ce pas ? Encore faut-il que ses œuvres vaillent le coup et soient vendables. Mais David va devoir réfléchir à ce qu’il veut faire sans extérioriser son passé. Pourtant une surprise va l’attendre sur cette quête, est c’est l’apparition de l’amour de sa vie, une fille qui l’apprécie sans vraiment l’aimer et qu’il est décidé à faire succomber. Mais est-ce une bonne idée de créer quelque chose avec une fille si fragile quand il sait que ses jours sont comptés ?

J’avoue que la trame était vraiment intéressante et j’étais curieuse de voir où tout cela allait mener notre héros. Certaines planches n’ont pas de paroles mais elles nous permettent du coup d’en apprendre plus sur tout cet environnement de notre héros hors du commun. Par contre j’avoue que je ne suis pas sûre d’avoir vraiment bien compris la fin de l’histoire mais je suis contente d’avoir découvert le tout.

4

mellianefini

7 thoughts on “Le Sculpteur de Scott McCloud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.