Une semaine avec lui de Monica Murphy

One Week Girlfriend, Tome 1

Résumé : Fable travaille d’arrache-pied pour gagner son indépendance, tout en élevant son petit frère. Sa réputation de fille facile lui vaut d’enchaîner les aventures sans lendemain, ce qui arrange bien les affaires de Drew, le meilleur joueur de l’équipe de football de la fac. Alors qu’il s apprête à passer une semaine dans sa famille au passé tourmenté, il lui propose, moyennant finance, d’incarner sa petite amie. Fable ne demande pas mieux que d’entrer dans la peau du personnage. Si seulement cette parenthèse pouvait s’éterniser…

Avis : J’ai entendu de jolies choses de Monica Murphy mais je n’avais rien lu d’elle. Du coup c’est vrai que ce premier tome m’a intrigué. Le new adult n’est pas forcément mon genre préféré, mais j’aime beaucoup en lire de temps en temps. Au final c’est vrai que j’ai passé un très bon moment avec le roman et j’ai été assez surprise de voir qu’il existe encore un tome mettant en scène nos deux protagonistes avant de passer sur un autre personnage et enfin finir par un quatrième tome sur le frère de notre héroïne, Fable.

Fable est connue pour être une fille facile et cela ne lui apporte pas beaucoup de bons retours. Mais un jour, Drew, un garçon populaire qu’elle ne connait pas vraiment se présente à la porte de son bar pour l’engager contre une grosse somme d’argent. Résistant au départ, Fable capitule assez vite vu le besoin qu’elle a de cet argent pour faire tourner sa famille et même si la demande est étrange, elle accepte. Oh oui, parce qu’il désire qu’elle devienne sa petite-amie pour une semaine pour l’aider à traverser l’épreuve qui l’attend quand il rentrera dans sa famille. Pourtant, alors que les deux essaient de résister à leur attraction, il se pourrait que quelque chose commence à se créer, à les lier et à évoluer. Mais Drew pourra-il passer outre le traumatisme de son enfance pour avoir une relation avec une jeune femme ?

On comprend très vite que la famille de Drew a quelque chose de malsain. Oui parce que sa belle-mère et son beau-père agissent tous les deux de façon très étrange. J’ai compris personnellement assez vite ce qu’il se passait, et je pense qu’il en est de même pour Fable, même si elle attend que Drew se confie à elle. Pourtant ce n’est pas faute d’essayer de le faire parler. Mais le jeune homme est coincé dans un passé douloureux et dans des souvenirs qui le hantent constamment. Il essaie plus que tout de rejeter Fable, et en même temps il a besoin d’elle comme personne avant. Pourtant, même si Fable essaie de s’accrocher, de comprendre, de l’aider, le rejet est une chose très difficile. Elle aussi essaie de rester à l’écart de temps en temps, sachant qu’elle n’est pas une fille pour lui et que tout ceci c’est qu’une mascarade mais c’est toujours bien plus difficile que prévu.

Comme je le disais j’ai compris assez vite ce qu’il se passait, même la dernière révélation n’a pas été une surprise mais ce n’est pas un problème car on passe un très bon moment à suivre nos personnages et à comprendre leur complexité. Notre cœur se brise avec eux, on leur souhaite de trouver un moment normal, de vivre heureux et pourtant rien n’est sûr. Vous allez le comprendre avec la fin !

Dans tous les cas je suis très curieuse de pouvoir découvrir la suite de l’histoire de Drew et Fable. De voir comment ils parviendront à régler leurs problèmes et à évoluer et créer quelque chose de tangible entre eux en faisant table rase du passé.

4 

mellianefini

21 thoughts on “Une semaine avec lui de Monica Murphy

    • le new adult est en plein essort. Ca depend les romans en fait. Je ne vais pas tout de suite dessus mais quand un résumé m’interpelle je tente. Aprés beaucoup disent que tout se ressemble mais bon comme je n’en lis pas beaucoup ça me convient pour le moment.

  1. Le résumé m’a fait un peu penser à la série Shameless Us pour le côté réputation d’une fille facile qui élève son frère (même si en l’occurrence dans la série, c’est plusieurs frères et une soeur) ! Je ne sais pas si la comparaison est flatteuse pour le livre mais c’est l’image que j’ai eu ! Je passe mon tour !

  2. Je l’ai lu celui là, en 2013 ou qqc comme ça, quand je me faisais un cure de New Adult (purée ça passe vite !!!!!), avec au moins une cinquantaine de livres du genre dans l’année, du coup il s’est un peu noyé dans la masse ^^ Mais je m’en souviens, et j’ai lu la suite, c’est déjà ça. Un peu facile effectivement au niveau des révélations, mais il prend encore assez aux tripes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.