Hunter de Larissa Ione

Vampire Nation, Tome 2

Résumé : Hunter est prêt à tout pour sauver son peuple de l’extinction. Ou d’un sort pire encore : devenir les esclaves et cobayes des humains. Mais le charismatique leader de la rébellion vampire doit pour cela affronter une épreuve face à laquelle sa force et son courage n’ont que peu de valeur. Afin de forger une alliance, il a accepté de s’unir à la fille du chef d’un clan rival. Une vampire qu’il déteste. Une vampire qui a une soeur jumelle dont il est fou amoureux. Entre le futur de son clan et l’amour véritable, Hunter devra choisir…

Avis : J’avais passé un bon moment avec le premier tome et j’avoue que j’avais été emportée par toutes les idées de l’auteure. Aussi, quand j’ai vu la sortie du deuxième roman, j’ai tout de suite été intriguée. Il faut dire que nous en découvrons un peu plus au sujet d’Aylin que nous avions vue dans le premier volume, de même que sur Hunter.

Rasha, la sœur jumelle et héritière de leur clan, a été donnée pour épouse à Hunter, le chef des Moonbound. Pourtant tout se complique quand Hunter comprend qu’il ne pourra jamais éprouver quoi que ce soit pour la jeune femme et que finalement, sa sœur Aylin, semble être la femme parfaite. Comment agir ? Faut-il passer outre ses sentiments ? Mais alors qu’Aylin fait équipe avec l’homme pour que son premier enfant ne soit pas maudit, le temps passé ensemble ne va pas arranger les choses… ou peut-être les choses vont-elles s’arranger un peu trop facilement. Alors que leur relation évolue, les humains posent une menace de plus en plus persistante et il semblerait que les choix de Hunter puissent débouler sur une guerre sans merci entre les clans et dont il serait très difficile de se relever.

J’ai beaucoup aimé suivre cette histoire. En effet, Aylin est une jeune fille à laquelle on s’attache très facilement et que l’on espère voir heureuse après tout ce qu’elle a du traverser. Non, la jeune femme n’a vraiment pas eu une enfance facile et son futur ne semble pas plus beau. C’est une personne forte et qui pourtant a du mal à se faire confiance, elle n’arrive pas à se croire à la hauteur des autres, ceci du à sa difformité. C’est très triste de voir ses sentiments mais elle va pouvoir enfin ici s’épanouir et découvrir qu’elle est en fait bien plus que ça. Sa sœur Rasha nous donne un sentiment plus difficile. Son comportement est assez épouvantable et pourtant on peut facilement voir qu’elle aime Aylin et qu’elle essaie de la protéger même si c’est de manière assez maladroite. Du coup c’est vrai que j’ai du mal à vraiment statuer à son sujet au vu de ses changements rapides d’humeur et ses réflexions assez effrayantes. Et puis il y a Hunter… l’homme qui pensait être résigné par rapport à son futur avec Rasha et qui pourtant est surpris par les sentiments qu’il ressent pour sa sœur. C’est un personnage qui a toujours essayé d’agir au mieux pour son clan, de garder tout le monde en sécurité… hélas, ses nouveaux sentiments pourraient réduire tout cela à néant.

C’était très intéressant d’en apprendre plus au sujet de tous les protagonistes et c’est vrai que j’ai été ravie de revoir Nicole et Riker ici, de voir comment ils continuaient ensemble leur vie. C’est aussi pour cela que je suis curieuse d’en lire plus encore à présent. Un nouveau bon second tome pour une romance paranormale agréable à lire.

4 

mellianefini

13 thoughts on “Hunter de Larissa Ione

  1. Le fameux second tome ! En lisant le résumé, je me suis dit pourquoi pas mais quand j’ai lu « jumelles » je me suis dit « Oh non ! »…Ayant, une soeur jumelle, je me méfie des romans qui traitent de la relation gémellaire…mais bon, j’en ai lu certains qui en parlaient très bien..ça arrive mais rarement !

  2. Je t’avoue que les couvertures ne me tente pas du tout du tout. Mais j’entends énormément de bon avis donc pourquoi pas. ^^ Mais quand j’aurais fini mes nombreuses séries Bit-lit en cours.

  3. Cette série elle me tiraille un peu. En même temps j’aime beaucoup Larissa Ione et la manière qu’elle a de construire ses univers. J’ai beaucoup accroché à Demonica, et Les Cavaliers de l’Apocalypse me plaisent encore assez. De l’autre côté, je suis pas une grosse fan des histoires de vampires non plus. A voir donc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *