La Mécanique du cœur de Mathias Malzieu

Résumé : Le jour de la naissance de Jack, en 1874 à Edimbourg, est si froid que son coeur en reste gelé. La sage-femme qui l’a mis au monde, mi-sorcière mi-chaman, remplace l’organe défectueux par une horloge qu’il ne faut pas oublier de remonter tous les matins. Le garçon doit aussi éviter toute émotion : pas de colère, pas d’amour. Mais il va rencontrer une chanteuse de rue au regard de braise…

Avis : J’ai beaucoup entendu parler du roman depuis des années mais c’est vrai que je ne me suis jamais plongée dans l’histoire. Quand le film est sorti et que j’ai vu tous ces jolis avis, j’ai été une fois de plus intriguée mais finalement je n’ai pas lu ni vu quoi que ce soit. Pourtant je dois quand même remercier Céline qui m’a permis de découvrir ce petit livre que j’ai pris grand plaisir à lire.

La première chose qui m’a tout d’abord marqué, c’est l’écriture de l’auteur. Oh oui, parce qu’elle est très riche et mélodieuse et c’était intéressant de lire le tout. J’avoue m’être demandé en voyant les diverses traductions, si ce style avait réussi à être gardé dans les romans. Dans tous les cas c’est un régal d’avancer dans les chapitres et de suivre la plume de l’auteur.

C’est ainsi que l’on suit un jeune garçon depuis sa naissance et ce jusqu’à ce qu’il devienne un homme. Ce petit enfant nait avec un cœur gelé, et la sagefemme qui s’occupe de lui et pour le sauver lui implante une horloge à la place. C’est ainsi qu’il survit aussi mais reste différent de tout autres enfants. L’isolation dans laquelle il vit est une vie assez compliquée pour un petit garçon qui rêve de parcourir le monde. Mais lors de sa première sortie en ville, voilà qu’il tombe amoureux d’une jeune fille. Ah terrible dilemme… surtout quand Madeleine, celle qui l’élève et le répare lui explique que c’est quelque chose d’interdit car son cœur ne pourrait supporter trop d’émotions. Pourtant, malgré les mises en garde, Jack n’arrive pas à s’enlever cette petite chanteuse de la tête et espère la retrouver coûte que coûte.

L’histoire n’est pas très longue et reste finalement assez rapide à lire mais on découvre jack, ses sentiments, ses doutes, son amour inconditionnel pour cette jeune fille qu’il ne connait pas vraiment et le tout reste très touchant. On part avec lui à l’aventure, on essaie de le comprendre et au final j’avoue que j’ai été surprise plus d’une fois. Nous apprenons quelques révélations que le garçon a du mal à accepter et que nous n’attendions pas. C’était une très jolie histoire, bien que j’aurais peut-être aimé en savoir un peu plus sur le devenir de cet homme après tout ce qu’il a enduré mais d’un côté on comprend aussi que l’histoire doit finir ainsi.

Une bonne découverte, différente et passionnante.

4

mellianefini

26 thoughts on “La Mécanique du cœur de Mathias Malzieu

  1. Moi, j’ai vu le film plusieurs fois, et j’ai adoré! Le langage si poétique, et biensûr, un des personnages porte la vois de Grand Corps Malade, qui est un poème à lui seul.
    Je vais trouver le roman aussi, car l’écriture doit être magnifique, puisque le film apportait une poésie que je ne vois pas souvent sur un écran.

  2. Je l’ai lu il y a un an et demi et rien à faire, je n’ai pas du tout accroché à cette lecture malgré le style poétique de l’auteur… Dommage! Mais je suis contente que tu l’ais aimé!

  3. J’ai d’abord connu le chanteur avant de connaitre l’écrivain. J’adore sa plume et La mécanique du coeur est pour moi son plus beau roman. J’ai moins accroché pour les autres. Je trouve sa plume remarquable et j’adore ses textes et sa voix <3

  4. J’en garde un très joli souvenir ! J’ai d’autres romans de l’auteur dans ma PAL, mais je laisse passer du temps avant de les lire, de peur de la comparaison avec celui-ci 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.