Frisson de lumière de Laurell K. Hamilton

Merry Gentry, Tome 9

Résumé : « Depuis que la nouvelle de ma grossesse s’est répandue, tous les nobles de la Féerie se précipitent à ma cour dans l’espoir que je fasse des miracles pour vaincre leur stérilité. Pourtant, entre la recherche de subsides et l’arrivée imminente des jumeaux, j’ai comme qui dirait d’autres préoccupations.
L’une d’elles porte le nom de Taranis : non content d’avoir abusé de moi, le Roi de la Lumière et de l’Illusion revendique haut et fort la paternité de l’un des enfants. Bien que je sois sûre qu’il se trompe, il va falloir que je trouve un moyen de l’empêcher de nuire. Définitivement. »

Avis : Ce tome a mis très longtemps pour nous arriver. Oui, il a fallu plusieurs années pour enfin avoir une suite aux aventures de Merry Gentry. Je sais que beaucoup de monde l’attendait avec impatience et j’avoue qu’il en était de même pour moi. Quand le roman est sorti aux Etats-Unis, j’étais très curieuse de pouvoir découvrir les opinions les lecteurs avant de me plonger moi-même dans l’histoire, hélas les avis n’ont pas été si bons. Non, beaucoup sont apparus très mitigés et j’avoue que ça m’a rendue un peu anxieuse… Bien sûr j’ai vu un ou deux bons avis mais ça n’a pas été vraiment plus. Alors c’est vrai que finalement je n’ai pas lu le livre et j’ai attendu. Le volume est ensuite sorti en France et voilà que de nouveaux avis sont apparus, me rendant de nouveau curieuse, puis quelqu’un m’a prêté le roman. Je n’avais alors plus de raisons d’attendre, et finalement je pouvais me faire ma propre idée.

Je pense que je comprends les gens et leur déception. Peut-être que nous en attendions beaucoup, surtout après autant de temps. C’est vrai qu’à l’inverse d’Anita Blake, j’avais beaucoup d’espoir parce que j’avais aimé pour le moment chaque tome sorti. Hélas, il faut une fin à toutes choses n’est-ce pas ? Je ne dis pas que ce tome n’était pas bon, car il l’est, c’est même un plaisir de retrouver les personnages et l’univers, mais je pense que moi aussi j’en attendais trop. Le roman donne un sentiment d’un » sur place » que je n’avais pas eu avec les autres, ou peut-être est-ce moi qui voulait que les choses aillent plus vite. Il faut dire qu’en soit, il ne se passe pas grand-chose à part la naissance des bébés, les menaces de Taranis et la mort d’un personnage principal. Oui ce sont les trois trames de l’histoire ce qui au final ne fait pas assez pour moi. Bon c’est vrai que le fait qu’on ait la mort d’un personnage que j’apprécie, surtout de cette manière et aussi rapidement, m’a un peu perturbée et je n’ai pas trop compris la raison. Mais peut-être viendra-t-elle après. On ne peut pas prédire ce que l’histoire adviendra. Je me suis aussi demandée si le roman n’était finalement pas une transition, un moyen pour juste faire avancer les choses dans le prochain tome mais pareil, nous le verrons bien par la suite.

Suis-je  déjà trop négative ? J’en suis désolée, ce n’est pas forcément ce que je veux faire paraitre. Comme je le disais j’ai beaucoup aimé retrouver Merry, c’est un personnage que j’ai appris à aimer au cours des années et c’est vrai que voir son évolution est toujours un plaisir. Bien sûr, j’étais aussi curieuse de voir ce qu’il se passerait avec ses enfants et qui seraient les pères et j’ai bien eu ça ! C’était agréable de voir notre héroïne se poser un peu et montrer un instinct maternel, de même que ses compagnons, auquel on ne s’attendait pas forcément. Mais c’était aussi fascinant de découvrir les caractéristiques de ces petits, de voir le début de leurs pouvoirs et de comprendre qu’il y aurait beaucoup de travail avec eux. Bien sûr, nous retrouvons aussi tous nos hommes et je dois avouer que j’avais oublié qu’il y en avait autant. D’ailleurs dès l’accouchement terminé tout le monde attend plus qu’impatiemment que notre héroïne soit rétablie pour réitérer la chose aussi vite que possible. Non cela ne change pas vraiment des autres tomes précédents. Par contre j’ai beaucoup apprécié voir une autre facette d’Andais, cette femme si terrible et qui pourtant nous surprend encore ici.

J’ai donc pour finir un sentiment assez difficile par rapport à ce livre. C’était un plaisir de retrouver un roman de la série, de même que les personnages, mais je m’attendais moi aussi à plus.

3 

mellianefini

12 thoughts on “Frisson de lumière de Laurell K. Hamilton

  1. Je t’avoue que je ne suis même pas sure d’avoir envie que l’auteur continue avec Merry.
    Qu’elle s’arrête là, avant de trop en faire :/
    Elle pourrait plutôt se lancer dans un nouveau projet, quitte à faire une série dérivée de Merry. Parler des enfants par ex !

  2. Quand les attentes sont grandes, c’est souvent compliqué de ne pas avoir ne serait-ce qu’un soupçon de déception ! Mais au moins tu as pu te faire ta propre opinion, et nous la faire partager, et ça c’est top 😉

  3. J’avoue que j’ai eu du mal avec cette série. J’avais bien aimé les deux premiers tomes, mais le 3, vraiment bof et j’ai jamais continué du coup 🙁 Remarque au moins ça fait une série en moins dans la grande masse de celles à terminer ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *