The Undertaking of Lily Chen de Danica Novgorodoff (VO)

Résumé (traduction personnelle) : Dans les montagnes du nord de la Chine ancienne, la coutume exige que tous les hommes aient une femme pour lui tenir compagnie dans la vie après la mort.

Le frère de Deshi Li est mort – et célibataire. Ce qui signifie que Deshi doit lui trouver un corps admissible avant que semaine ne se termine.

Lily Chen, douce comme une morsure de serpent, a besoin d’argent et d’un aller rapide vers la ville.

Hanté par les dieux de leurs ancêtres et leurs attentes du nouveau monde, Deshi et Lily embarquent dans un voyage avec deux destinations très différentes à l’esprit.

Ils voyagent à travers un pays où le sol est dur et les tombes sont peu profondes, où le mariage peut être un assassinat et où Lily Chen est recherchée – morte ou vive.

Avis : Je ne connaissais pas ce livre mais je suis vraiment contente d’avoir eu l’occasion de le lire. L’histoire traite d’une coutume assez unique. En effet, il semblerait que dans certaines partie de la Chine, quand un homme meurt célibataire, il est important de lui trouver le corps d’une femme, elle-même morte non mariée pour les unir dans la mort pour que l’homme soit toujours accompagné dans son après vie. Ce n’est pas chose simple et un grand marché existe pour trouver des corps assez frais pour les utiliser. Les gens vont d’ailleurs jusqu’à voler les corps dans les tombes pour les ramener chez eux. Je ne sais pas si cette coutume existe vraiment et je pense que je vais me renseigner parce que je trouve ça assez impressionnant. Dans tous les cas, vous aurez compris que la base de l’histoire est vraiment intrigante et j’étais vraiment curieuse de me lancer dans la lecture.

On suit ainsi Deshi, qui par accident tue son frère, mort célibataire. Sa famille lui demande donc pour réparer ses torts de lui trouver une femme pour les unir. Hanté par son frère, ses ancêtres et sa culpabilité, Deshi va essayer de trouver quelqu’un pour son frère jusqu’à se rendre compte qu’il lui faudra peut-être tuer quelqu’un pour que cela se fasse. Et pourtant, c’est beaucoup plus facile à dire qu’à faire.

J’ai été très impressionnée par la maitrise des dessins, par l’univers asiatique si bien retranscrit ici. Je ne m’y attendais pas vraiment, mais nous ne retrouvons finalement que très peu de dialogues. C’est assez agréable à lire et du coup plus rapide aussi mais ce qui est le plus impressionnant c’est que l’auteure n’a pas besoin de mots pour raconter son histoire, non, ses illustrations explicitent tout ce que nous avons besoin. C’est vraiment quelque chose de très maitrisé du début à la fin et c’est vrai que j’ai passé un très bon moment avec l’ensemble. La fin est un peu ouverte, ce que je trouve dommage je l’avoue mais c’était une très belle découverte !

4 

mellianefini

7 thoughts on “The Undertaking of Lily Chen de Danica Novgorodoff (VO)

  1. Cette coutume semble effectivement incroyable, et si elle existe vraiment encore aujourd’hui ça l’est d’autant plus ! Tu m’as énormément intrigué avec ce titre, alors je le note sans plus attendre, merci 🙂

  2. Ah c’est un comics en fait ! Ça a l’air intéressant en tout cas. Pour la coutume je me souviens d’un truc de ce genre dans un épisode de la série TV de Bones je crois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.