La chair de sa chair de Claire Favan

Résumé : Moira O’Donnell c’est, derrière le feu des boucles rousses et l’énergie inépuisable, une femme qui lutte pour garder la tête hors de l’eau. C’est une vie d’adulte démarrée trop tôt. Ce sont trois gamins livrés à eux-mêmes et autant de boulots cumulés pour les nourrir. Ce sont des pères absents : le premier, incarcéré le plus longtemps possible, croit-elle, et le second, suicidé. C’est une culpabilité sans fin. Moira O’Donnell, c’est la solitude d’une mère de famille dure au mal qui se bat, tombe et renaît. Pour ses enfants. Et avec eux. À la vie, à la mort. Chaque semaine, elle achète un ticket de loterie en rêvant à une vie meilleure. Mais les services sociaux ont d’autres projets pour elle… Et un problème n’arrivant jamais seul, l’équilibre précaire qu’elle pensait avoir créé vire bientôt à la tragédie.

Avis : Voilà le deuxième roman de l’auteure que je lis et j’étais très curieuse de découvrir ce qu’elle allait nous proposer cette fois-ci.

Dans ce roman, on suit le point de vue de divers personnages : Moira, Bruce, Peter et Nigel et on peut les découvrir pleinement en suivant les chapitres qui alternent leurs points de vue.

Moira n’a pas eu beaucoup de chance dans vie : un compagnon violent, un mari qui s’est suicidé, trois enfants, dont une très malade. Non, ce n’est pas facile, mais la jeune femme se démène comme elle peut pour aider ses enfants. Mais les problèmes vont en grandissant, pas une once d’accalmie à l’horizon, et Moira en a par-dessus la tête. Heureusement, son aîné, Peter, est toujours là pour l’aider quand elle en a besoin. Mais tout change quand un évènement tragique va bouleverser leur vie à tout jamais.

J’ai vraiment passé un bon moment avec ce roman et j’étais très curieuse de découvrir l’ensemble de l’histoire. C’était parfois frustrant, surtout cette fin, parce que j’aurais préféré que ça se termine autrement, mais en même temps, c’est bien trouvé.

C’était une super histoire, l’auteure a écrit un récit prenant et j’étais ravie de l’avoir découvert.

8 thoughts on “La chair de sa chair de Claire Favan

  1. “Les cicatrices” m’avait laissée une impression mitigée, mais surtout parce que j’étais dans le mauvais état d’esprit, je pense.
    Je pense tenter celui-ci prochainement, histoire d’éviter de rester sur du “négatif” !

Répondre à She reads a book Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *