Le cadeau de Sebastian Fitzek

Résumé : Il est des cadeaux qu’on préférerait ne jamais recevoir…

Arrêté à un feu à Berlin, Milan Berg aperçoit sur le siège arrière d’une voiture une ado terrorisée qui plaque une feuille de papier contre la vitre. Un appel au secours ? Milan ne peut en être certain : il est analphabète. Mais il sent que la jeune fille est en danger de mort.

Lorsqu’il décide de partir à sa recherche, une odyssée terrifiante commence pour lui. Accompagné d’Andra, sa petite amie, Milan est contraint de retourner sur l’île de son enfance. Là, il va découvrir des pans entiers de son passé qu’il avait oubliés…

Une cruelle prise de conscience s’impose alors : la vérité est parfois trop horrible pour qu’on puisse continuer à vivre avec elle – et l’ignorance est souvent le plus beau des cadeaux…

Comme à son habitude, Sebastian Fitzek a imaginé un scénario diabolique qui manipule le lecteur pour son plus grand plaisir.

Avis : J’ai adoré tous les romans que j’ai lus de Sebastian Fitzek. L’atmosphère de ses romans est toujours dérangeante et on attend le dénouement avec impatience.

Milan, un ancien cambrioleur, ne sait pas lire. Alors quand il aperçoit une fille pleurant dans une voiture avec une feuille pressée contre la vitre, il sait que quelque chose ne va pas. Et si cette petite fille avait été enlevée ? Accompagné de son amante, Andra, ils vont essayer de découvrir ce qui s’est passé. Mais en faisant cela, ils vont se retrouver au cœur d’une histoire qui les dépasse complètement. Milan devra faire face à une demande de rançon très étrange, mais il devra aussi faire face à son passé qu’il avait oublié depuis longtemps. Et il y avait peut-être une raison…

C’était un roman très intrigant et si le premier chapitre se passe dans le présent, on repart très vite en arrière pour découvrir les évènements qui ont amené notre héros là. Et j’avoue que je ne m’attendais pas du tout à cette révélation ! Il y avait de nombreuses révélations que je n’ai pas vues venir.

Une jolie découverte à nouveau.

La chair de sa chair de Claire Favan

Résumé : Moira O’Donnell c’est, derrière le feu des boucles rousses et l’énergie inépuisable, une femme qui lutte pour garder la tête hors de l’eau. C’est une vie d’adulte démarrée trop tôt. Ce sont trois gamins livrés à eux-mêmes et autant de boulots cumulés pour les nourrir. Ce sont des pères absents : le premier, incarcéré le plus longtemps possible, croit-elle, et le second, suicidé. C’est une culpabilité sans fin. Moira O’Donnell, c’est la solitude d’une mère de famille dure au mal qui se bat, tombe et renaît. Pour ses enfants. Et avec eux. À la vie, à la mort. Chaque semaine, elle achète un ticket de loterie en rêvant à une vie meilleure. Mais les services sociaux ont d’autres projets pour elle… Et un problème n’arrivant jamais seul, l’équilibre précaire qu’elle pensait avoir créé vire bientôt à la tragédie.

Avis : Voilà le deuxième roman de l’auteure que je lis et j’étais très curieuse de découvrir ce qu’elle allait nous proposer cette fois-ci.

Dans ce roman, on suit le point de vue de divers personnages : Moira, Bruce, Peter et Nigel et on peut les découvrir pleinement en suivant les chapitres qui alternent leurs points de vue.

Moira n’a pas eu beaucoup de chance dans vie : un compagnon violent, un mari qui s’est suicidé, trois enfants, dont une très malade. Non, ce n’est pas facile, mais la jeune femme se démène comme elle peut pour aider ses enfants. Mais les problèmes vont en grandissant, pas une once d’accalmie à l’horizon, et Moira en a par-dessus la tête. Heureusement, son aîné, Peter, est toujours là pour l’aider quand elle en a besoin. Mais tout change quand un évènement tragique va bouleverser leur vie à tout jamais.

J’ai vraiment passé un bon moment avec ce roman et j’étais très curieuse de découvrir l’ensemble de l’histoire. C’était parfois frustrant, surtout cette fin, parce que j’aurais préféré que ça se termine autrement, mais en même temps, c’est bien trouvé.

C’était une super histoire, l’auteure a écrit un récit prenant et j’étais ravie de l’avoir découvert.

The Iron Wyrm Affair by Lilith Saintcrow

Bannon & Clare, Book 1

Synopsis: Emma Bannon, forensic sorceress in the service of the Empire, has a mission: to protect Archibald Clare, a failed, unregistered mentath. His skills of deduction are legendary, and her own sorcery is not inconsiderable. It doesn’t help much that they barely tolerate each other, or that Bannon’s Shield, Mikal, might just be a traitor himself. Or that the conspiracy killing registered mentaths and sorcerers alike will just as likely kill them as seduce them into treachery toward their Queen.

In an alternate London where illogical magic has turned the Industrial Revolution on its head, Bannon and Clare now face hostility, treason, cannon fire, black sorcery, and the problem of reliably finding hansom cabs.

The game is afoot..

Review: I had this novel for a very long time, to the point where I didn’t remember it had come out in French (yes, because I had the English version). When I read something by this author, usually it either is hit or a miss. But I had wanted something a bit steampunk, so I got into the story!

Emma Bannon is a Prima, a witch in the service of the empire. When she discovers that the mentaths of London are being killed one by one, our heroine’s mission is to protect the last one who is still alive: Archibald Clare. But it won’t be easy. There is also Mikal, Emma’s protector, and I have to admit that he is the character that interested me the most in this novel. I was really curious to see exactly what he wanted, what he was going to do and, above all, what was going to happen with Emma. It was difficult to know in advance how he was going to act.

The novel is very dense and complex. I found the story interesting, although I must say it is not my favorite novel of the author. I will read the sequel I think but I’m not in a hurry.

Quiet in Her Bones by Nalini Singh

Synopsis: My mother vanished ten years ago.
So did a quarter of a million dollars in cash.
Thief. Bitch. Criminal.
Now, she’s back.
Her bones clothed in scarlet silk.

When socialite Nina Rai disappeared without a trace, everyone wrote it off as another trophy wife tired of her wealthy husband.

But now her bones have turned up in the shadowed green of the forest that surrounds her elite neighborhood, a haven of privilege and secrets that’s housed the same influential families for decades.

The rich live here, along with those whose job it is to make their lives easier. And somebody knows what happened to Nina one rainy night ten years ago.

Her son Aarav heard a chilling scream that night, and he’s determined to uncover the ugly truth that lives beneath the moneyed elegance…but no one is ready for the murderous secrets about to crawl out of the dark.

Even the dead aren’t allowed to break the rules in this cul-de-sac.

Review: I really liked what I’ve read from the author so far and I was curious to discover her in a genre I didn’t know for her: the thriller genre!

Aarav’s mother disappeared ten years ago now. He doesn’t remember much about that night, but he remembers her scream. A scream that froze him to the bone. The problem is also that since his recent accident, he had some memory loss. Everyone thought she had run away, money was gone and she often argued with her husband. However, her body was found in a car in the forest, a body that has been there for 10 years. If finding out what happened doesn’t interest many people, Aarav needs to know, he needs to know the truth! But his mind is playing tricks on him and finding out the truth will be far from easy!

I found that the novel was sometimes a bit long, but I was really curious to find out what happened. And I must admit that I didn’t expect such an ending and I was quite surprised by the revelations. It was a thriller a bit different from the others and I must say that I’ll be curious to read something else like this from this author!

Quiet in Her Bones de Nalini Singh (VO)

Résumé (traduction personnelle) : Ma mère a disparu il y a dix ans.

Tout comme un quart de million de dollars en espèces.

Voleuse. Salope. Criminelle.

Maintenant, elle est de retour.

Ses os vêtus de soie écarlate.

Quand la mondaine Nina Rai a disparu sans laisser de traces, tout le monde l’a cataloguée comme une femme trophée de plus, fatiguée de son riche mari.

Mais aujourd’hui, ses os ont réapparu dans le vert ombragé de la forêt qui entoure son quartier d’élite, un havre de privilèges et de secrets qui a abrité les mêmes familles influentes pendant des décennies.

Les riches vivent ici, ainsi que ceux dont le travail consiste à leur faciliter la vie. Et quelqu’un sait ce qui est arrivé à Nina un soir de pluie, il y a dix ans.

Son fils Aarav a entendu un cri effrayant cette nuit-là, et il est déterminé à découvrir l’horrible vérité qui vit sous l’élégance de l’argent… mais personne n’est prêt à entendre les secrets meurtriers qui vont bientôt sortir de l’ombre.

Même les morts ne sont pas autorisés à enfreindre les règles dans ce cul-de-sac.

Avis : J’ai beaucoup aimé ce que j’ai lu de l’auteure jusqu’à présent et j’étais curieuse de la découvrir dans un genre que je ne la connaissais pas : le thriller !

La mère d’Aarav a disparu il y a maintenant dix ans. Il ne se rappelle pas de grand-chose de cette nuit-là, mais il se rappelle de son cri. Un cri qui l’a glacé jusqu’à l’os. Le problème c’est aussi que depuis son accident récent, il a des pertes de mémoire. Mais voilà, tout le monde pensait qu’elle avait fui, de l’argent à disparu et elle se disputait souvent avec son mari. Pourtant, son corps a été retrouvé dans une voiture dans la forêt, un corps qui est là depuis 10 ans. Si découvrir ce qui s’est passé n’intéresse pas grand monde, Aarav a besoin de savoir, il faut qu’il sache ! Mais son esprit lui joue des tours et trouver la vérité sera loin d’être facile !

J’ai trouvé que le roman avait parfois quelques longueurs, mais j’étais vraiment curieuse de découvrir ce qui s’était passé. Et j’avoue que je ne m’attendais pas à un telle fin et j’ai été assez surprise par les révélations. C’était un thriller un peu différent des autres et je dois dire que je serai curieuse de lire autre chose de ce genre de cette auteure !

Blog tour : Interview d’Eden – Une Furie en Ville d’Annabel Chase

Je suis ravie aujourd’hui je vous proposer l’interview d’Eden, le personnage principal de la série Bureau Fédéral de la Magie d’Annabel Chase.


Que pouvez-vous nous dire sur votre ancien travail à San Francisco ?

J’adorais être agent fédéral et vivre parmi les humains. J’étais l’une d’entre eux. Mon partenaire, Fergus, ne m’a jamais vue que comme sa jeune protégée, il ne s’est jamais douté que j’étais autre chose…. Vivre et travailler à des milliers de kilomètres de ma famille me donnait l’impression d’être normale, et non d’être le rejeton d’une méchante sorcière et d’un démon de la vengeance. Ça me manque, même s’il y a quelques avantages à vivre à Chipping Cheddar. Par exemple, je n’aurais pas rencontré ce chef de la police super sexy si je n’avais pas été obligée de revenir à la maison…

Nous savons que vous êtes une furie, mais qu’est-ce que ça veut vraiment dire ?

Je suis une créature surnaturelle rare, créée pour juger les humains qui se comportent mal. Mes ancêtres étaient des femmes affreuses, très laides, qui ressemblaient à des oiseaux. Je dois dire que je suis contente d’avoir une génétique différente, parce que je n’aurais pas voulu leur ressembler ! Croyez-moi, devoir cacher les serpents qui sont nichés dans mes cheveux et mes ailes noires n’est pas super…

Votre famille est à mourir de rire, mais elle est aussi très compliquée… Comment faites-vous pour les supporter ?

Mon truc, c’est de compter jusqu’à dix dans ma tête pour me calmer. Mes amis, comme Clara, m’aident beaucoup. Je sais que je peux tout lui dire et qu’elle me comprendra, parce que c’est une empathe.

Quelle est la chose la plus terrible que votre mère vous ai fait ?

Oh, waouh. La liste est tellement longue que je ne sais pas quoi choisir en premier… Un thérapeute pourrait s’offrir un jet privé avec toutes les histoires que j’aurais à raconter. Je dirais que le pire pour le moment, c’est quand elle m’a tuée… Oui, elle a fait ça.  Mais il me reste encore des années à vivre, et mon instinct me dit que le pire est à venir.

Vous détestez les serpents, comment avez-vous fait pour vous lier d’amitié avec Charlemagne ?

Ne pas aimer Charlemagne est difficile. En fait, c’est un vrai un animal de compagnie, gentil et très gai, qui a la forme d’un énorme ver. Et puis, il protège ma nièce et mon neveu et je trouve ça bien.

Qu’est-ce que vous préférez à Chipping Cheddar ?

Le fromage, bien sûr ! J’adore le fromage, et plus il sent mauvais, mieux c’est !

Est-ce que vous pouvez nous parler de votre première rencontre avec Princesse Bouton d’Or ?

Elle a été abandonnée alors qu’elle n’était qu’un chiot et je l’ai trouvée à l’entrée d’un portail de l’Autre-Monde, enchaînée. Elle était déjà grande, donc je ne savais pas si l’approcher était une bonne idée, mais je n’ai pas pu résister à ses yeux de chien des Enfers. Depuis, c’est mon compagnon le plus fidèle.


Tome 1

Résumé : Une famille exaspérante mais aimante ? Check.

Une petite ville pittoresque et un chef de police sexy ? Check.

Un chien des Enfers abandonné, un chat noir au sale caractère, et un python de compagnie qui se prend pour un chiot ? Triple check.

Mon histoire vous rappelle un conte de fée un peu cul cul la praline ? Raté ! Il y a un léger détail… Je suis maléfique.

Ma nature et mon éducation devraient faire de moi quelqu’un de mauvais, mais je lutte contre cette facette de ma personnalité de toutes mes forces. Tout ce que je désire, c’est vivre une vie normale. J’ai même rejoint le FBI et non le Bureau Fédéral de la Magie, comme j’aurais dû le faire. Mais mes pouvoirs en ont décidé autrement, et l’Agence m’a renvoyée dans ma ville natale pour combattre les crimes magiques.

Me voilà de retour à Chipping Cheddar, au milieu de ma famille – maléfique, bien entendu -, un nouveau job sur les bras, et les casseroles de mon passé derrière moi. Oh, j’ai oublié, en plus, il y a un cadavre. Et il ne s’agit pas d’un accident. Donc, bienvenue dans mon monde !

The Forbidden Door by Dean Koontz

Jane Hawk, Book 4

Synopsis: “We’re rewriting the play, and the play is this country, the world, the future. We break Jane’s heart, we’ll also break her will.”

She was one of the FBI’s top agents until she became the nation’s most-wanted fugitive. Now Jane Hawk may be all that stands between a free nation and its enslavement by a powerful secret society’s terrifying mind-control technology. She couldn’t save her husband, or the others whose lives have been destroyed, but equipped with superior tactical and survival skills—and the fury born of a broken heart and a hunger for justice—Jane has struck major blows against the insidious cabal.

But Jane’s enemies are about to hit back hard. If their best operatives can’t outrun her, they mean to bring her running to them, using her five-year-old son as bait. Jane knows there’s no underestimating their capabilities, but she must battle her way back across the country to the remote shelter where her boy is safely hidden . . . for now.

As she moves resolutely forward, new threats begin to emerge: a growing number of brain-altered victims driven hopelessly, violently insane. With the madness spreading like a virus, the war between Jane and her enemies will become a fight for all their lives—against the lethal terror unleashed from behind the forbidden door.

Review: I had really enjoyed the previous volumes and was curious to find out how Jane Hawk would deal with the consequences of the recent events. It must be said that our heroine sees a lot of things during the course of the volumes.

This time, our heroine has to find her son after his guardians were killed. A difficult task, especially since her enemies hope to set a trap for her. She must therefore ask for help from all her allies to achieve her goal. Fortunately, there are always people who are there to help her! On top of that, her in-laws are on the run and the Arcadians are determined to find them to use them.

It was a great novel! There’s a lot going on and you don’t see the pages scrolling!  I couldn’t wait to find out if our heroine and her relatives were going to make it and especially how, because the danger is getting closer with every page.

Volume 5 has already been released in English and I can’t wait to find out!