After That Night by Karin Slaughter

Will Trent, Book 11

Synopsis: After that night, nothing was ever the same again

Fifteen years ago, Sara Linton’s life changed forever when a celebratory night out ended in a violent attack that tore her world apart. Since then, Sara has remade her life. A successful doctor, engaged to a man she loves, she has finally managed to leave the past behind her.

Until one evening, on call in the ER, everything changes. Sara battles to save a broken young woman who’s been brutally attacked. But as the investigation progresses, led by GBI Special Agent Will Trent, it becomes clear that Dani Cooper’s assault is uncannily linked to Sara’s.

And it seems the past isn’t going to stay buried forever.

Review: I’ve really enjoyed the novels in the series and when I saw this volume 11 I couldn’t wait to dive in it.

Sara is determined to bring down the son of an acquaintance who raped a girl and the girl died in his arms on arrival at hospital. It’s tough, but it’s even tougher when the culprit has enough money to get away with anything. Worse still, during a break in the trial, Sara’s mother and former colleague Britt tells her that the dead woman’s rape has something to do with Sara’s rape several years earlier. That Sara must look into her past. That her accused son can change.

Sara is determined to find out what the connection is, and takes Faith and Will along on an investigation they have no right to carry out. They discover that several rapes have been committed and that nothing has been left to chance.

I had a great time with this novel. Poor Sara goes through, but I loved following this story, which kept me on the edge of my seat right to the end. I couldn’t wait to find out the truth and I have to say I was really surprised.

This series is full of surprises and I’m very curious to read more! I’d definitely recommend it!

 

Ton pire cauchemar de Karin Slaughter

Will Trent, Tome 11

Résumé : Il y a quinze ans, l’existence de Sara Linton a changé à jamais lorsqu’une soirée de fête s’est terminée par la violente attaque qui a bouleversé son monde. Depuis, Sara a refait sa vie. Pédiatre reconnue, fiancée à l’agent spécial du GBI Will Trent, elle a réussi à laisser son passé derrière elle.C’était sans compter le procès qui la ramène à une autre nuit éprouvante, trois ans plus tôt, où, de garde aux urgences, elle s’est évertuée à sauver Dani Cooper. La jeune femme, victime d’une agression sexuelle, n’a pas survécu. Cette nuit-là, Sara s’est promis d’amener le criminel devant les tribunaux. Mais, quand le verdict tombe, c’est la douche froide : l’agresseur présumé, un jeune homme issu d’une famille riche et réputée, échappe à la prison, faute de preuves.Will et Sara décident alors de relancer l’enquête, et, à mesure que celle-ci progresse, des similarités troublantes entre l’agression de Dani et celle de Sara sont mises au jour ; bientôt, ce ne sont plus seulement deux affaires de viol mais plusieurs, échelonnées sur une période de seize ans, que l’investigation révèle – comme si les attaques avaient été méthodiquement pensées et perpétrées par un club de prédateurs sexuels.

Avis : J’ai beaucoup aimé les romans de la série et quand j’ai vu ce tome 11 j’étais impatiente de me plonger dedans.

Sara est déterminée à faire tomber le fils d’une connaisse qui a violé une fille et cette dernière est morte dans ses bras à son arrive à l’hôpital. C’est dur, mais ça l’est encore plus quand le coupable a assez d’argent pour se sortir de toutes les situations. Pire, lors d’une pause lors du procés, la mère et ancienne collègue de Sara, Britt lui annonce que le viol de la morte a un rapport avec celui de Sara plusieurs années plus tôt. Que Sara doit chercher dans son passé. Que son fils accusé peut changer.

Sara est bien décidée à comprendre le lien avec elle et embarque Faith et Will dans cette enquête qu’ils n’ont pas le droit de mener. Pourtant ils vont découvrir que plusieurs viols ont été commis et que rien n’a été laissé au hasard.

J’ai passé un super moment avec le roman. Pauvre Sara, elle en prend plein la gueule, mais j’ai adoré suivre cette histoire qui m’a tenue en haleine jusqu’à la fin. J’étais impatiente de découvrir la vérité et je dois dire que j’ai été bien surprise.

Cette série apporte son lot de surprises et je suis très curieuse de lire la suite ! Je la recommande !

Lily’s Little Flower Shop by Lisa Darcy

Synopsis: Can life ever be a bed of roses?

When Lily misses out on a well-deserved promotion the day her boyfriend is offered a job overseas, she faces a choice: should she embrace an expat life, or follow her childhood dream and become a florist?

Deciding to follow her heart, she moves to the coast and decides to start again. But fitting into the tight-knit community proves harder than she expected.

As she navigates new friendships, financial worries and the pull of returning to her city life, she learns how flowers can bring her the happiness she’s been looking for.

And when romance appears on the horizon, Lily realises she can’t commit until she reconciles her mistakes.

Can she overcome her past and learn the true meaning of love?

Review: I like light novels and thought this one would fit the bill perfectly.

Lily had it all planned, now she’s waiting for her promotion. But no! Glenn, that incompetent, had it. It’s hard for her, her whole future is in question. So she decides to give it all up. Why not open a flower store like she wanted to do when she was younger? But that would mean leaving Sidney behind, abandoning her partner and her life, and starting from scratch. It’s not going to be easy, though, because she didn’t expect everything to go wrong, to take up so much of her time and money.

I was expecting a little more pace perhaps, because the story drags a bit, but I had a good time. Lily is endearing, and I was waiting to see if she would be able to blossom in this new life, so different from her previous one.

All in all, an enjoyable read.

 

 

La liseuse de visages de Sebastian Fitzek

Résumé : Hannah Herbst, l’experte en décryptage d’expressions faciales la plus renommée d’Allemagne, aide régulièrement la police à démasquer des criminels.
Aujourd’hui, alors qu’elle traque un serial killer surnommé le Pêcheur, elle est confrontée au cas le plus étrange de sa carrière : une femme au-dessus de tout soupçon s’est accusée du meurtre de ses proches.
Mais, juste après avoir avoué, cette femme a réussi à s’évader.
Pour partir à la recherche de son fils Paul – le seul à avoir échappé au massacre – et achever sa ” mission macabre ” ?
Hannah n’a que les aveux filmés de cette femme pour la confondre et sauver Paul. Le problème : la meurtrière, sur la vidéo, c’est elle-même !

Avis : J’aime beaucoup les romans de Sebastian Fitzek et, quand j’ai vu qu’il en sortait un nouveau en français, je n’ai pas hésité une seule seconde !

Hannah Herbst est une experte en décryptage d’expressions. Mais voilà, elle se réveille ligotée à un lit par un tueur en cavale et, pire que tout, elle découvre que sa famille est morte, que son fils a disparu et qu’elle est accusée d’en être responsable. Comment est-ce possible ? Elle travaille avec la police et, même si elle ne se rappelle pour le moment pas d’eux, elle sait qu’elle n’en est pas capable. Elle veut comprendre ce qui se passe ! Malheureusement le tueur qui la retient aussi et il est bien décidé à lui faire payer ce qu’elle a fait et à découvrir où est son fils.

J’ai passé un bon moment avec ce roman même si parfois l’histoire n’est pas tout à fait crédible. J’étais curieuse de voir où l’auteur voulait nous mener. Notre héroïne va tenter de comprendre qui elle est, ce qu’elle a fait et surtout qui a vraiment tué sa famille. Ce ne sera pas simple, surtout en étant amnésique, mais elle n’hésitera pas à se plonger dans son passé pour trouver des réponses même si tout l’incrimine. Et cette fin ? Terrible !

Un roman qui nous fait passer un bon moment !

 

Comment te croire ? de Pétronille Rostagnat

Résumé : « Un jour, il savait qu’il leur devrait la vérité. Pour le moment, seule la découverte du corps comptait. »

Depuis six ans, Jean Pagen, chef de groupe à l’Office central pour la répression des violences aux personnes, est obnubilé par une enquête qu’il n’a su résoudre : la disparition en 2015, à Franconville, de l’adolescente Alice Bastide. Alors que la retraite a sonné, il ne peut se résigner à abandonner cette affaire. Lorsqu’il apprend qu’il est atteint d’une maladie incurable, Jean s’installe chez sa fille Florence avec l’envie de profiter de ses petits-enfants, sans jamais se séparer du dossier Bastide.Célia, sa petite-fille, est victime de terreurs nocturnes depuis plusieurs années. Florence, sa mère, tente de comprendre ce que traverse sa fille alors qu’elle doit elle-même faire la paix avec ce père si longtemps absent. Comment accepter la relation fusionnelle qu’il noue avec Célia ? Que lui cachent-ils ?
De nouveaux éléments vont permettre à Jean de relancer l’enquête, aidé de son ancien collègue le commandant Yves Touveneau. Quels secrets Alice portait-elle ? Pourquoi Célia semble-t-elle détenir des pièces de ce puzzle ?
Un suspense glaçant sur les limites du subconscient et les méandres de l’âme humaine.

Avis : Jean est à la retraite, il est atteint d’un cancer en phase terminale. Il devrait se concentrer sur le temps qu’il lui reste, sur sa famille et pourtant… Une affaire non résolue l’obsède, celle de la disparition de Alice Bastide.

Sa petite fille Célia fait des cauchemars et, encore plus surprenant, elle dit voir Alice, lui donne des indices sur ce qui a pu lui arriver. C’est impossible, et pourtant… Déterminé à vérifier si ce que Célia dit est vrai, Jean va se lancer dans l’enquête avec son ancien coéquipier et découvrir ce que tout le monde cherchait à cacher jusque-là.

J’ai passé un bon moment avec le roman. J’ai apprécié tous les romans que j’ai lus de l’auteure et j’étais curieuse de me lancer dans celui-ci. Le petit retournement de situation à la fin m’a surprise et j’ai trouvé ça plutôt sympa.

Un très bon roman qui nous garde en haleine du début à la fin.

Le Roi du silence de Claire Favan

Résumé : Il y a Alex, orphelin de mère et fils de flic. Et puis il y a Jules, élevé par une femme seule auprès de sa sœur handicapée. Deux cousins unis par un lourd secret. À moins de quinze ans, ils portent deux morts sur la conscience : celles d’une jeune conductrice et de son bébé. Un coupable : Jules. Mais, parce qu’il l’a bêtement poussé à commettre l’irréparable, Alex s’est mis en tête de le protéger. Alors, quand deux ans plus tard, au cours d’une soirée alcoolisée, les deux garçons se retrouvent avec le cadavre d’une camarade de lycée sur les bras, c’est au père d’Alex de faire disparaître les preuves. Une décision qui lui coûtera cher.
Dans cette trajectoire inéluctable vers le crime, un nouveau drame survient, et l’un des deux cousins est envoyé en prison. Qu’est-ce qui pousse ce gamin à se laisser accuser en préférant le silence ? C’est ce que va tenter d’éclaircir la capitaine de police Corinne Amboise, bien déterminée à mener ce qui se révélera une suffocante chasse à l’homme.

Avis : Alex et Jules sont deux enfants comme les autres. Enfin non, parce que leurs jeux ont des conséquences désastreuses. Exemple ? Alex et Jules ont joué à lancer des cailloux sur la route, si Alex a fait attention en lançant sa pierre, Jules lui a touché une voiture, tuant une femme et son bébé. Mais ce n’est pas tout car, deux ans plus tard, une autre mort survient, celle d’une jeune fille sur laquelle les deux garçons avaient des vues. Mais ça ne se termine pas là, oh non et leur vie s’enfonce de plus en plus dans le mensonge.

En parallèle, nous suivons Corinne Amboise, une capitaine de police mise au ban de la société après une affaire qui a mal tournée. Alors, étant sur la sellette, elle ne s’attend pas à gérer une nouvelle affaire de meurtre. Une mère et sa fille ont été tuées, le fils a accusé son meilleur ami qui confirme les faits. Pourtant, Corinne est persuadée que c’est faux, c’est le fils qui les a tuées mais, pourquoi se laisser accuser à tort ? A partir de là, notre chère capitaine va faire une fixette sur ce garçon et va tout faire pour le coincer tandis que lui va prendre plaisir à jouer avec elle.

C’était un roman bien sympa. C’était énervant de voir un meurtrier sévir en tout impunité et se jouer des forces de l’ordre. Et cette fin ? Elle était vraiment bien trouvée, je ne m’y attendais pas du tout !

Duel de Frank Leduc

Résumé : Immersif et choc, un thriller haletant, par une nouvelle et puissante voix du genre. À chaque page qui se tourne, un mécanisme diabolique s’installe, et la vie de ces enfants menace de basculer dans le néant… Saurez-vous garder la tête froide ?

Un fait divers sans précédent ébranle la France. Voilà une semaine que deux cars scolaires ont disparu, avec à leur bord soixante-six enfants qui partaient en classe de neige. Aucune trace, aucune piste, rien.
Pour les chaînes d’info, cette affaire hors normes est du pain bénit. Pour le commissaire Shepherd, chargé de l’enquête, c’est une énigme qui défie la raison. Jusqu’à cet appel du ravisseur.
Affable, séducteur, ce dernier ne veut parler qu’à la négociatrice Talia Sorel, nouvelle recrue du Raid Une exigence qui ne plaît pas aux équipes de police, en particulier à Shepherd. Cette jeune femme sans expérience a-t-elle les épaules pour mener une telle affaire ? Saura-t-elle déjouer les pièges de ce manipulateur dangereux et parfaitement organisé qui tient toute l’opinion publique dans sa main ? Et d’ailleurs, qui peut garantir que Sorel n’est pas une taupe ?

Avis : Je connaissais l’auteure de nom mais je n’avais jamais lu un de ses romans, alors je me suis plongée dans cette histoire avec curiosité.

De nombreux enfants ont disparu et on ne parle pas que d’un ou deux, non non. Des bus entiers d’enfants. Que s’est-il passé ? Personne ne sait où ils se trouvent, mais le ravisseur a des demandes et la première est que Talia soit la négociatrice. Pourquoi ? Comment est-ce qu’il la connait ? Personne ne le sait, mais tout le monde se demande si elle n’est pas liée à cette affaire.

J’ai passé un bon moment avec ce roman. Il y a de nombreux rebondissements ! Nous suivons différents personnages au fil des chapitres, et, au début du roman, on se demande comment ces destinées dans des endroits différents vont faire pour se mêler enfin.

La fin m’a surprise, je ne m’y attendais pas vraiment, mais c’était plutôt bien trouvé. Ce roman m’aurait gardée en haleine tout au long de l’histoire !