Reine de beauté de Amy K. Green

Résumé : Dans la lignée de La Vérité sur l’affaire Harry Quebert, un premier roman noir d’une grande finesse psychologique ; une réflexion grinçante sur la bonne société puritaine américaine, qui, sous la perfection de ses apparences, cache une obsession névrotique pour l’innocence de la jeunesse.
La communauté de Wrenton, dans le Maine, est sous le choc : le corps de Jenny Kennedy, reine de beauté de treize ans, vient d’être retrouvé à l’orée des bois, dans une chemise de nuit rose, un bouquet de fleurs à la main.
Le coupable ? Tous désignent un garçon simplet, fervent amateur de concours de miss.

Seule Virginia, la demi-sœur de la victime, récuse cet avis. Si elle détestait sa cadette presque autant qu’elle déteste la famille parfaite recomposée par son père, elle n’en connaissait pas moins les secrets troubles de la belle adolescente. Des secrets qui les unissaient malgré elles…

Pourquoi remuer le passé quand tout le monde semble s’accorder sur un coupable ? Pourquoi prendre le risque de souffrir, encore ?

Mais Virginia veut savoir. À tout prix. Quitte à révéler le vice sous la blancheur des façades à bardeaux blancs de ce village paisible. Quitte à pénétrer sur le terrain de chasse du plus terrible des prédateurs…

Avis : Je ne connaissais pas l’auteure, mais le résumé m’a tout de suite attirée et j’étais très curieuse de découvrir la vérité sur le meurtre de Jenny, la demi-sœur de Virginia.

Virginia n’a jamais été proche de sa famille, et encore moins de sa belle-mère et de sa demi-sœur. Mais quand cette dernière est retrouvée morte après avoir été violée, Virginia ressent le besoin de découvrir ce qui s’est passé. Ce ne sera pas simple, elle devra se plonger dans un passé qu’elle essaie d’oublier, mais aussi dans les secrets que ses proches protègent autant qu’ils ne peuvent. Trouvant un allier au sein de la police, elle va tout faire pour exposer la vérité. Mais alors que le nombre de coupables augmente et que tout le monde aurait pu commettre cet acte terrible, nos soupçons passent d’un personnage à l’autre sans jamais vraiment savoir qui est réellement responsable. Et finalement, jusqu’à la fin, l’auteure nous mène par le bout du nez et je dois bien dire que je ne m’attendais pas à un tel dénouement !

C’était un très bon thriller et j’ai vraiment eu du mal à lâcher le roman avant de l’avoir fini parce que j’étais vraiment curieuse de découvrir la vérité. Virginia est une femme brisée et complètement perturbée et c’était intéressant de suivre un personnage principal comme elle. Les chapitres sur Jenny étaient tout aussi intéressants, voir comment cette fille que tout le monde adorait est devenue une adolescente avec des désirs propres et qui faisait tout pour devenir la personne qu’elle voulait elle a été passionnant.

Une très bonne découverte !

Crooked River by Douglas Preston & Lincoln Child

Pendergast, Book 19

Synopsis: #1 New York Times bestselling authors Doug Preston and Lincoln Child return with their next blockbuster Pendergast novel as he and Junior Agent Coldmoon race to uncover the mystery of several blue-shoe-clad severed feet found floating in the Atlantic.

Dozens of identical blue shoes are found in the ocean off the southwestern coast of Florida, all with a severed human foot inside, all exhibiting unmistakable signs of violence. They appear out of nowhere one day, floating in on the tide.
Called off the tarmac from his return flight back to New York City, Pendergast reluctantly arrives on Captiva Island and is quickly drawn into the mystery. A preliminary pathology report indicates the feet were wrenched from their bodies in the crudest of ways. As the days continue, more wash in until the number tops one hundred.
Soon, Pendergast and his partner, junior agent Coldmoon find themselves squaring off against an adversary more powerful and deadly than they’ve ever encountered.

Review: It’s a series that I like very much and I was happy to launch into this nineteenth volume.

Pendergast, on vacation with Constance, didn’t expect his hierarchy to show up at his door to offer him a new case. A hundred severed feet showed up on a beach and no one understands what could have happened. If the local police are willing to do anything to stop our hero, he is determined to find out what is going on. Yet this case may be bigger than what he thinks, because the more he looks, the more he realizes that danger is lurking on his doorstep. Tracked down, Pendergast will do everything in his power to discover the truth, while Constance tries to understand the mystery surrounding the house in which they live and which is said to be haunted.

It was a great new volume that kept me on the edge of my seat all along. I was really curious to find out the truth, and what a truth, because I wasn’t expecting it at all! It was a mysterious volume, full of action and intrigue and I was really excited to find out more. I’m always very impressed with the two authors’ ideas for our hero and I can’t wait to read more, as usual!

 

Rivière Maudite de Douglas Preston & Lincoln Child

Pendergast, Tome 19

Résumé : « Un inspecteur aussi inclassable qu’irrésistible. Et des auteurs au sommet de leur art ! » Kirkus Reviews

UNE EFFROYABLE DÉCOUVERTE, DOUBLÉE D’UNE ÉNIGME INSOLUBLE.

Pourquoi des dizaines de pieds mutilés, revêtus de chaussures vertes, sont-ils venus s’échouer sur l’île paradisiaque de Sanibel, en Floride ?

Ce phénomène inexplicable et les questions qui en découlent aiguisent la curiosité de l’inspecteur Pendergast, du FBI, qui décide d’interrompre ses vacances.

POUR LE COMMUN DES MORTELS, PEUT-ÊTRE… PAS POUR L’INSPECTEUR ALOYSIUS X.L. PENDERGAST !

Nul ne sait d’où viennent ces pieds sectionnés. Ni même si leurs propriétaires sont toujours en vie. Débute alors une enquête qui mènera notre héros aux sources d’une rivière maudite…

Confronté au complot le plus diabolique qu’il ait jamais eu à déjouer, l’agent spécial Pendergast va devoir redoubler de sagacité s’il ne veut à son tour servir de cobaye…

Avis : C’est une série que j’aime beaucoup et j’étais contente de me lancer dans ce dix-neuvième tome.

Pendergast, en vacances avec Constance, ne s’attendait pas à ce que sa hiérarchie se présente à sa porte pour lui proposer une nouvelle affaire. Une centaine de pieds sectionnés se sont échoués sur une plage et personne ne comprend ce qui a bien pu se passer. Si la police locale est prête à tout pour mettre des bâtons dans les roues de notre héros, ce dernier est bien décidé à comprendre ce qui se passe. Pourtant, cette affaire pourrait bien le dépasser complètement, car plus il cherche, plus il se rend compte que le danger le guette sur le pas de sa porte. Traqué, Pendergast va tout mettre en œuvre pour découvrir la vérité, pendant que Constance, elle, essaie de comprendre le mystère entourant la maison dans laquelle ils habitent et que l’on dit hantée.

C’était un super nouveau tome qui m’a tenue en haleine tout du long. J’étais vraiment curieuse de découvrir la vérité et pour le coup, quelle vérité, parce que je ne m’y attendais pas du tout ! C’était un tome mystérieux, plein d’action et d’intrigue et j’étais vraiment ravie de le découvrir. Je suis toujours très impressionnée par les idées des deux auteurs pour notre héros et je suis impatiente d’en lire plus, comme d’habitude!

Arrêt d’urgence de Belinda Bauer

Résumé : Une mère de famille disparaît, un tueur en série apparaît… Celle qui occupe une place de choix sur la scène du polar féminin anglais livre ici un roman aussi noir que lumineux, pour conter l’Angleterre des oubliés, la fin de l’innocence et la perversité infinie des hommes. Une jolie pépite, dans la lignée de son chef-d’œuvre, Sous les bruyères.

Grande-Bretagne, de nos jours.

Restez dans la voiture, je ne serai pas longue. Jack est responsable de vous.
En panne sur l’autoroute, Jack, et ses deux petites sœurs Joy et Merry regardent leur mère, enceinte, s’éloigner en quête de secours. Ils ne la reverront plus. Quelques jours plus tard, le corps de la jeune femme est retrouvé sur un parking.

Trois années ont passé. Désormais âgé de 14 ans, Jack fait de son mieux pour prendre soin de ses deux sœurs tout en restant sous le radar des services sociaux. Agile et malin, l’adolescent cambriole les maisons du voisinage en quête de nourriture. C’est ainsi que son chemin croise celui de Catherine While.
Alors que son mari est en déplacement, la jeune femme enceinte découvre de mystérieuses lettres de menace, et un couteau laissé près de son lit.

Jack en est convaincu : le meurtrier de sa mère a trouvé sa nouvelle victime. Mais comment agir, alerter Catherine, la police, sans prendre le risque d’être démasqué lui-même ? De perdre ses sœurs ? Qui croira un enfant ?

La vérité a un prix… Jack est-il prêt à le payer ?

Avis : Je suis dans une phase triller et ne connaissant pas l’auteure, j’ai été bien intriguée par le résumé en le lisant.

Voilà trois ans que Jack et ses deux sœurs ont perdu leur mère qui a été assassinée. Pourtant, l’affaire n’est pas close et le tueur n’a jamais été retrouvé. Leur père a quitté la maison peu de temps après et si Jack essaie de faire de son mieux pour leur éviter les foyers, à quatorze ans, ce n’est pas si simple. Alors pour gagner de l’argent, il cambriole des maisons au sein d’une petite organisation. Mais voilà, que faire quand vous cambriolez une maison et que vous êtes sûr d’avoir découvert le couteau qui a tué votre mère ? Aller à la police signifie aller en prison pour tous les cambriolages que vous avez faits. Mais comment faire autrement ?

J’ai passé un très bon moment avec ce roman et j’étais curieuse de découvrir ce qui s’était réellement passé pour le meurtre de la mère de Jack. Ce garçon est très débrouillard mais ce n’est pas non plus une vie facile. Il va tout faire pour que les gens le prennent au sérieux et pour protéger sa famille.

C’était une histoire touchante et une enquête intrigante, car si on sait qui est le meurtrier rapidement, c’est la façon de l’amener devant la justice qui est plus compliquée. Un bon thriller !

The Doll House by Phoebe Morgan

Synopsis: You never know who’s watching…

Corinne’s life might look perfect on the outside, but after three failed IVF attempts it’s her last chance to have a baby. And when she finds a tiny part of a doll house outside her flat, it feels as if it’s a sign.

But as more pieces begin to turn up, Corinne realises that they are far too familiar. Someone knows about the miniature rocking horse and the little doll with its red velvet dress. Someone has been inside her house…

How does the stranger know so much about her life? How long have they been watching? And what are they waiting for…?

Review: Here’s a novel I was curious to try. The cover is very intriguing!

Corinne and her sister Ashley are both going through a bit of a rough patch. Corinne has been trying for a while to have a child with her husband and IVF isn’t working which is having a big impact on their lives. As for Ashley, she doesn’t understand why her husband keeps coming home later and later, doesn’t talk to her anymore… Maybe he’s having an affai. She’s determined to find out what’s going on, even though, at the same time, she doesn’t want to know. It’s hard enough to deal with, but then Ashley starts getting anonymous phone calls and Corinne finds pieces of the dollhouse her father made for her when she was a little girl. Yet no one believes her. What exactly is going on?

I really enjoyed following this story which has a very oppressive atmosphere. We alternate points of view in the chapters which allows us to better understand the characters. On top of that, we also have a point of view of a person whose identity we don’t know, but who we will discover towards the end.

Yes, it was a very interesting thriller and I was curious to know the identity of the person behind it. Because if there are few characters other than the main ones, it’s difficult to be sure of the culprits.

A good discovery!

 

La Demoiselle à l’Eventail de Lyliane Mosca

Résumé : Le charme de leur rencontre à Menton reste pour la jolie Raffaelle, la fille du Sud, et pour Sacha, l’écrivain du Nord, une parenthèse enchantée. Mais sans suite…
Or si le chemin vers le bonheur est semé d’embûches et de cruelles vérités, Raffaelle et Sacha savent qu’il en vaut la peine.
Un roman plein de charme, et dans l’air du temps. 

A vingt-trois ans, Raffaele a des rêves plein la tête, le coeur généreux et une passion pour la photographie. Depuis la mort de sa mère, elle a dû mettre ses aspirations de côté pour veiller sur ses frères et soeurs. Mais le destin lui offre la chance de rencontrer son écrivain préféré, Sacha Aubanel, de passage à Menton. Celui-ci, attiré par le mélange de fragilité et de fraîcheur de la jeune fille, lui propose de le guider dans la cité. Moments enchantés pour l’un et l’autre : elle est sous le charme ; lui aussi, mais son coeur est déjà pris. Et puis Sacha vit loin, à la lisière du pays franc-comtois, dans une nature secrète qui l’inspire et adoucit tant bien que mal le manque de son frère, disparu mystérieusement.
Mais, si le chemin vers le bonheur est semé d’embûches, sinon de cruelles vérités, la demoiselle du Sud et l’homme du Nord savent qu’il en vaut la peine…

Avis : J’avais déjà lu un roman de l’auteure alors quand j’ai reçu celui-ci et même si je ne savais pas trop à quoi m’attendre, je me suis demandé ce que l’auteure allait nous proposer.

Nous suivons ainsi l’histoire de Raffaele, une jeune fille éprise de liberté, mais qui pourtant vit dans une cage et de Sacha un écrivain qu’elle rencontre lors d’un de ses passages à Menton. Raffaele a des rêves, elle aspire à de nombreuses choses, mais sa famille semble en avoir décidé autrement. Et ce n’est jamais facile d’aller dans le sens contraire. Alors quand elle rencontre Sacha, elle se sent éprise, mais elle sait que rien ne pourra se passer, car il vit déjà avec quelqu’un. De son côté, Sacha a lui aussi un coup de cœur, mais il a sa vie et s’ils continuent d’échanger par lettre, il repart très vite chez lui, auprès d’Astrid. Mais voilà, cette femme pourrait bien cacher de nombreux secrets.

J’ai bien aimé le roman. J’ai généralement un peu de mal quand il n’y a pas de chapitres, mais finalement, ça n’a pas été un problème. On suit alternativement avec plaisir les deux personnages en les voyant évoluer et voir ce qu’ils veulent faire de leur vie. Une vie dans laquelle ils ne semblent pas pleinement épanouis.

Comme je le disais, c’était à nouveau une bonne découverte de l’auteure !

Les Lueurs du lendemain de Jennifer Cody Epstein

Résumé : Deux générations. Trois femmes. Une trahison impardonnable.

Berlin, 1933. Amies depuis leur plus tendre enfance, Ilse et Renate, deux adolescentes, sont confrontées aux bouleversements provoqués par la montée du nazisme. Séduite par l’esprit de corps et l’idéal prônés par les Jeunesses hitlériennes, Ilse incite Renate à s’enrôler, mais celle-ci, juive, est cruellement rejetée. Lorsque les lois de Nuremberg sont promulguées, les jeunes filles se retrouvent alors ennemies malgré elles…

New York, 1989. Ava, la fille d’Ilse, hérite des lettres écrites par cette dernière à Renate. En les lisant, elle plonge avec stupeur dans l’histoire de cette femme qui n’a jamais su l’aimer.

Fresque haletante et poignante, Les Lueurs du lendemain se penche sur les retombées intimes et invisibles du nazisme, et sur les conséquences dévastatrices des choix faits durant les heures les plus sombres de l’Allemagne.

Avis : Je suis toujours très intriguée par les romans se passant pendant la seconde guerre mondiale, et j’ai craqué en découvrant celui-ci.

On suit dans ce roman le destin de trois femmes : Isle et Renate, deux jeunes meilleures amies qui vont être séparées par la guerre, une ayant une ascendance juive et l’autre entrant dans des groupes aryens. Ce n’est pas facile, et c’est difficile de voir Renate se retrouver seule, être détestée par tout le monde alors qu’Isle, elle, monte au pouvoir. Intéressée par ce qu’elle pourrait devenir, elle balaye tout sur son passage, même si parfois elle peut faire preuve de clémence. Et puis il y a Ava, la fille de Isle, une fille qui a peu connu sa mère qui était froide et distante. Une mère qui a toujours refusé de partager ses secrets. Mais voilà, Isle est morte et Ava va découvrir son passé, mais aussi celui de Renate.

C’était un roman très touchant, mais aussi très dur. Ava va enfin faire face au passé d’une mère qu’elle ne connaissait pas et découvrir des révélations auxquelles elle ne s’attendait pas du tout. Un roman très intéressant à découvrir !