Guest Post : Amanda Bonilla (traduction)

Nous sommes très heureuses d’accueillir aujourd’hui sur notre blog Amanda Bonilla, l’auteure de Shades of Gray. Un livre que nous recommandons fortement. J’espère que son introduction vous plaira autant qu’à nous.
————————–
Voici une introduction au monde de Shaede Assassin :
Merci à Melliane et Between Dreams and Reality de m’avoir invitée à faire un guest post aujourd’hui ! Depuis la sortie de SHAEDES OF GRAY, beaucoup de lecteurs ont eu des difficultés avec la personnalité de Darian. Melliane m’a suggéré d’introduire un de mes personnages aux lecteurs de Between D&R, alors je pense avoir aujourd’hui l’opportunité de vous donner une petite explication au sujet de mon personnage principal, Darian.
Quand le concept de l’histoire s’imposa à mon esprit,  j’ai toujours vu Darian comme une solitaire. Pas dans le fait qu’elle choisisse de mettre de la distance par rapport aux autres, mais un personnage qui a été poussé dans une existence de solitude contre son choix. Sa vie humaine a été remplie de négligences et d’abus physiques. Sa nouvelle existence immortelle est remplie de mystères et de mensonges. J’ai essayé d’imaginer ce qu’il aurait été de vivre sans réelles connaissances ou compagnons durant presque 90 ans. J’imaginais une femme amère, blasée qui ne connait rien à son propre sujet et qui n’a aucune idée sur la manière d’interagir avec les autres. Bien sûr elle parle avec certaines personnes de temps en temps, mais les seules personnes avec qui elle se mêle sont les criminels qui la payent pour tuer d’autres criminels. Donc après avoir ajouté son métier en tant qu’assassin dans l’équation, Darian est devenue encore plus dure.  
Mais comme je ne voulais pas que ça soit une femme au cœur de glace pour toujours, je lui ai donné Tyler. Son patron depuis ces cinq dernières années n’est pas comme les autres hommes avec qui elle a l’habitude de travailler. Tyler partage son désir d’éliminer le monde des « méchants ». Il est attentionné et protecteur, comme aucun autre homme du passé de Darian. Mais Tyler est plus que ce que l’on pourrait croire et Darian apprend assez rapidement que Tyler n’est pas aussi faible qu’elle l’avait toujours pensé. Tyler ne sera peut-être pas capable de briser le mur impénétrable autour de Darian seul, alors j’ai rajouté Raif au mélange. En tant que mentor, il lui apprend qu’elle n’est pas aussi féroce ou intelligente qu’elle peut le croire. Il a lui-même quelques cicatrices émotionnelles, il est alors capable de la comprendre d’une manière qu’aucun autre ne peut. Il brise ainsi doucement son mur. Darian trouve son confort auprès de Raif et il devint le frère qu’elle n’avait jamais eu, l’aidant à faire fondre son cœur gelé.
L’une des choses que j’aime au sujet des histoires écrites à la première personne, est que l’auteur peut faire évoluer son héroïne avec plusieurs livres. Dans des livres seuls ou des séries écrites à la troisième personne, où un personnage brille dans chaque livre, l’auteur doit faire évoluer le héros ou l’héroïne durant environ 400 pages. Dans une série écrite à la première personne, l’auteur peut laisser son personnage principal évoluer dans le temps. Donc, contrairement à un livre où un personnage grandira durant 350 pages, Darian évoluera à travers 1600 pages. Je pense que cela fait d’elle un personnage beaucoup plus réaliste.
J’aimerais que les lecteurs puissent suivre le parcours émotionnel de Darian avec elle. Le lecteur apprend des choses au sujet du monde surnaturel en même temps que Darian. Et en même temps qu’elle apprend, elle grandit au niveau émotionnel. Alors que dans le premier tome, les lecteurs verront en elle une femme dure, parfois arrogante, avec de gros problèmes émotionnels, une personne à laquelle il sera peut être difficile de s’attacher – mais plus la série avance, plus elle apprendra à accepter ses propre vulnérabilités et laissera aller ses peurs et ses doutes au sujet de son passé. Chaque livre l’amènera à devenir une meilleure femme : plus douce, avec plus de compassion, et accordera un peu plus facilement sa confiance. Elle va embrasser les gens proches d’elle au lieu de les repousser. Ensuite, elle va en apprendre un peu plus au sujet du monde surnaturel et sa place dans ce dernier.
Cependant, malgré le fait qu’elle s’adoucisse, Darian va rester la femme acharnée que j’ai décrite dans le premier livre. Elle va garder ses manies en pourchassant les méchants, elle deviendra une meilleure combattante, une qui gagne à n’importe quel prix. Au fond, Darian est une protectrice et elle va faire tout ce qui est en son pouvoir pour que les gens auxquels elle tient restent en sécurité. Je pense que ce qui fait d’elle une grande héroïne d’Urban Fantasy c’est son habilité à protéger. Une grande héroïne n’a pas besoin qu’une personne ne se batte pour elle. Elle peut prendre soin de ses affaires toute seule. Et j’espère que les lecteurs verront en Darian ce genre d’héroïne.
Merci encore à Melliane pour m’avoir invitée à poster aujourd’hui. J’aimerais beaucoup savoir : Qui sont vos héroïnes coriaces préférées ?
———–
Nous tenons à remercier Amanda Bonilla pour avoir pris le temps d’écrire ce post pour notre blog et j’espere que cela vous donnera envie de découvrir le monde de Darian.

Vous pouvez retrouver l’auteure sur son site internet:  http://www.amandabonilla.com/

2 thoughts on “Guest Post : Amanda Bonilla (traduction)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.