Geekomancy de Michael R. Underwood (VO)

Résumé (traduction personnelle) : La vie de Ree Reyes était plus simple quand elle n’avait qu’à se soucier de son travail en tant que barmaid – et vendeuse de comics dans la ville portuaire de Pearson où elle rêve de devenir scénariste.
Quand un gars débraillé entre comme une tempête dans son magasin pour acheter un comics comme si sa vie en dépendait, Ree ne le note que comme un autre jour chez Geek Land. Jusqu’à ce gros « BOUM » qui résonne quelques minutes plus tard, Ree se lance à la suite du lapin dans son terrier, dans la partie magique de Pearson. Ici, les pirates cow-boys se battent contre des trolls, des loups-garous et d’élégantes gothiques façons lolita deviennent des sorcières en canalisant et brandissant des accessoires.
Ree se joint à Eastwood (aka gars débraillé), enquêtant sur plusieurs suicides mystérieux tandis qu’elle essaie d’éviter l’implosion après sa propre rupture qui lui a brisé le cœur. Mais alors qu’elle creuse plus profond, Ree découvre qu’Eastwoord pourrait bien ne pas être le chevalier en armure qu’elle pensait. Ree sera-t-elle capable de stopper les suicides, sauver Eastwood de lui-même, et par la même occasion garder son travail ?
Avis : Je ne m’attendais pas à un livre tel que celui-ci. Je peux vous dire que les idées apportées dans ce roman sont totalement uniques. Je m’attendais à quelque chose d’un peu différent vu le thème de l’histoire mais pas à ce point. Ne croyez pas que c’est une mauvaise chose, oh non ! C’était un plaisir de suivre les idées de Michael R. Underwood tout au long du livre et d’essayer de trouver toutes les petites choses que l’on connait et qu’il intègre parfaitement à son récit.
Ree est une jeune femme qui rêve de devenir scénariste mais en attendant elle travaille dans  un bar/librairie de comics tout en essayant d’écrire à ses heures perdues. Un travail qui la met à la page au sujet de tout ce qui est héros de bande dessinée ou autre chose que les Geeks adorent. Ça ne la dérange pas, elle a ainsi matière à rencontrer de nombreuses personnes, qui ne savent d’ailleurs pas vraiment quoi faire devant une femme. Mais quand un jour un homme rentre et demande une BD d’une manière assez étrange et pressée, elle se pose quelques questions. Et quand un soir elle le retrouve en train de se battre contre un Troll, elle n’a d’autre choix que d’accepter la vérité et de croire que la vie n’est pas telle qu’elle l’avait cru jusque-là. Elle va faire équipe avec lui et découvrir ainsi un monde totalement insoupçonné. Ree va d’ailleurs aussi apprendre qu’elle n’est pas une humaine banale comme les autres mais une geekomancienne, c’est-à-dire qu’elle peut devenir ou voler les aptitudes des personnages de fictions qu’elle a pu lire ou voir récemment. Une aptitude qui est complètement extraordinaire.
J’ai complètement adhéré au style d’écriture de l’auteur bien que j’ai parfois eu quelques soucis à comprendre je pense, les références. Mais c’est surtout dû à moi et mon manque de culture. Je dois dire que c’était un grand plaisir de voir autant de références telles que Pokémon (si, si !), Harry Potter, Matrix, et encore tant d’autres. Je me demandais chaque fois ce que serait la prochaine. Mais plus que cela, l’intrigue est vraiment intéressante et on essaie de comprendre ce qu’il se passe.
J’ai beaucoup aimé rencontrer Eastwood et Drake. On croit arriver à les cerner dès le début mais ce n’est qu’en apparence et on ne pourra que mieux les découvrir tout au long des chapitres. Nos sentiments changent assez vite envers chacun d’eux. J’avoue que je ne sais pas vraiment quoi penser d’Eastwood, il est loin de la personne que je pensais et Drake a tout du chevalier servant, prêt à tout pour aider notre héroïne et c’était vraiment attendrissant de voir ce qu’il était capable de faire. J’aurais vraiment aimé en apprendre plus sur lui et comprendre exactement comment il en était arrivé là, surtout de part toutes les remarques sur son passé qu’il fait à chaque fois.
Enfin ce livre était une très jolie découverte, j’ai été complètement emportée par l’histoire et les idées uniques de l’auteur. 

8 thoughts on “Geekomancy de Michael R. Underwood (VO)

    • non ça va elles sont assez générales mais je suis sure que y a des trucs qui me sont totalement passées au dessus de la tête comme je ne connais pas tout. La plupart du temps il dit d’où ça sort, y a Sherlock Holmes tout ça. C’est assez drôle.

  1. Tu me donnes vraiment envie avec cet avis ! Et puis, pour une fois, ça à l’air de ne pas être une série? Ce qui franchement est rare et cela fait déjà un très bon point pour le livre. 🙂

    • Je pense que c’est un test mais vu que ça marche bien je crois qu’il est en train de faire une suite. je crois que c’est impossible de trouver des livres tout seul… Tu as raison. Mais ça change vraiment beaucoup.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *