Interview with Jamie Quaid and Giveaway

Jamie Quaid is the author of the Urban Fantasy series: Saturn’s Daughter. The first book of the series is: Boyfriend from Hell (September 25th,2012).
Jamie Quaid est l’auteur de la série urban fantasy: Saturn’s Daughter. Le premier livre de la série est : Boyfriend from Hell (25 Septembre 2012).
Can you introduce yourself in a few words?
Hi, I’m Jamie Quaid, of the cynical and evil mind.
How many books do you intend to write for this series?
I’ve been published long enough to intend nothing more than to finish the next book! Each book stands alone but with increasingly larger problems. Maybe we’ll blow up the world by the end. Maybe not.
Was it difficult to write the first book? How long did it take?
I LOVED writing the first book—once I got the story straight in my head, it flowed straight from fingers to page. The planning was the real difficulty. From idea to finished product may have taken over a year. And then I think it took almost another year before Pocket quit playing musical editors and found one who had time to read it! (Smooches, Adam!)
How do you find your titles? Did you imagine them all when you started the series or do you brainstorm each time?
I had three titles ready after a brainstorming session with two equally evil friends. I suspect BOYFRIEND FROM HELL is the only one that will survive the cutting board.
How did you end up writing Urban Fantasy books? Is there any other genre that appeals to you?
I’ve been reading fantasy all my life.  I fell in love with Patricia Briggs’ Mercy series and went looking for more like that. Mostly, I found werewolves and vampires and they didn’t feed my hunger for real characters in a warped world—even if the characters are a slightly odd shade of weird. So, naturally, I wrote my own. Since then, I’ve discovered the wonderful worlds of the likes of Darynda Jones, Seanan Mcguire, Kalayna Price and many many more, and I’m a happy camper.
I love to read, so any good book with good characters and story appeals. Heck, I’ll even read Dostoevsky. There’s some seriously heavy weird there!
What influences what you write?
Heck if I know or I’d do more of it. Music, newspapers, the Internet—they all feed the gremlins in my subconscious. Which makes my writing regurgitated gremlin gook,  I guess.
Do you write full time? If no, do you hope to eventually do so?
Yes, I’m very fortunate to be able to support myself with writing. Hallelujah and may the sun shine tomorrow.
Does the inspiration for the characters come from people you know?
No, not really. I haven’t met too many shape-shifting serial killers and hunky dimension-walkers around the mall. My characters might kill off a moron or two that I’ve run into,  but so far, that’s about it. And if you’re asking if I mentally killed my boyfriend for the set-up, no, but I did it for all my girlfriends out there!
How did you end up with so many incredible characters? I was pleasantly surprised to have Milo the shape-shifting kitten and all the others.
That’s my evil alter ego, who lurks in the shadows and observes mankind with a cynical eye. Milo just kind of showed up when I needed him, just like in the book.
Is there a character more difficult than the others to write?
Sarah, the chimp-shifting serial killer and abused wife. She has a sympathetic side and is so eager to better herself, except she has no moral compass. Really difficult.
Does your cover represent what is between the pages?
I’ve got a feeling I’ll be asked that often. 😉  The cover is fabulously striking. I love it. But I really couldn’t ask an artist to portray a character who  changes so drastically over the course of the book. So, yes, my protagonist is olive-skinned and has dark hair and rides a Harley. I’m pretty  certain she doesn’t do so in a leather body suit however. But she does wield a mean tire iron!
Who is your favorite character in the series?
Oh, Justine, without a doubt. Fabulously complex with all sorts of dilemmas facing her. Just think about it—what would you do if you were given the power to zap anyone who annoys you? And would it be worth going to hell over?
Have you already other plans for future series? Or is it top secret?
Let me write this one first! If the book gods favor me, I do have another evil idea I’d like to play with, but not just yet.
Can you tell us a little something about the first book? And the second one?
Short cover copy: Justine (Tina) Clancy is just an ordinary law student with a faulty arrest record, a part-time job in Baltimore’s environmentally hazardous  Zone, and a family secret so bizarre even she doesn’t believe it. That is, until in a fit of fury she damns her boyfriend to hell—and it’s exactly where he ends up. Much to her surprise, Tina is one of Saturn’s daughters, with the power to wield vigilante justice. But in between freeing Max from hell, saving her own neck, and solving a mystery that threatens the Zone and her newfound friends, how is she ever going to study for finals?
Second book, Damn You to Hell:  The Zone is blasted with gaseous fumes and pink flakes, old people are beating each other up, the locals are falling comatose, and Tina’s hunky neighbor gets arrested for murdering her boyfriend’s mother. Can she save her new home, her best client, and not send anyone else to hell?
Did you need to do a lot of research for your books?
My brainstorming friends live in Baltimore, so I visit there often. It’s tricky calling what I do “research” because I can’t put real chemical plants into a Zone that doesn’t actually exist, but I do try to keep the urban setting as real as possible. And I have an explosives consultant on hand to help me blow things up. J
Do you have a favorite author? Or a favorite book?
Can’t possibly go there. I have a few thousand books on my “keeper” shelves.
Where is your favorite place to write?
If I had choices—by the sea. Otherwise, I can dream anywhere. I often take pen and paper to the patio, or my laptop to my favorite chair in front of the fire.
Have you ever been in France?
I have, and I would dearly love to return. There is never enough time to explore when you have only a week’s vacation. So I’ve done a tourist’s sampling of Paris and Nice and a bit of countryside, visited the perfumeries, shopped the designer boutiques, cruised the Louvre, the usual thing. I loved every minute. And we told the kids that McDonald’s served kangaroo meat so they’d eat at real restaurants!

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots?
Bonjour, je suis Jamie Quaid, à l’esprit diabolique et Cynique.
Combien de livres comptez-vous écrire pour la série ?
Je suis publiée depuis si longtemps que je n’attends rien d’autre que de finir mon prochain livre. Chaque livre peut se lire tout seul mais avec une grosse augmentation de problèmes. Peut-être que je vais exploser le monde à la fin. Peut-être pas.
Etait-ce difficile d’écrire le premier livre ? Combien de temps cela a-t-il pris ?
J’ai adoré écrire le premier livre – une fois que j’ai eu l’idée en tête, c’est directement venu de mes doigts à la page. Le planning a été très difficile. Depuis l’idée jusqu’à la fin, cela a dû prendre plus d’un an. Et je pense qu’il a fallu une année de plus avant que Pocket arrête de jouer les éditeurs musicaux et trouve un qui accepte de lire ce que j’ai fait. (Smooches, Adam!)
Comment trouvez-vous vos titres ? Les connaissez vous avant de commencer la série ou vous-prenez vous la tête à chaque fois ?
J’ai eu trois titres prêts après une séance de prise de tête avec deux amis diaboliques. Je pense que BOYFRIEND FROM HELL est le seul qui a survécu à la fin.
Comment en êtes-vous venue à écrire de l’Urban Fantasy ? Y-a-t-il un autre genre qui vous plaise ?
Je lis de la Fantasy depuis toujours. Je suis tombée amoureuse de la série Mercy de Patricia Briggs et j’espère en trouver d’autres comme ça. On trouve surtout des loups-garous et des vampires, mais ils n’ont pas calmé ma faim pour de vrais personnages dans un monde perverti – même si les personnages ont différentes nuances de bizarreries. Alors naturellement, j’ai écrit la mienne. Depuis, j’ai découvert des mondes merveilleux comme ceux de Darynda Jones, Seanan Mcguire, Kalayna Price et de nombreux autres, et j’en suis profondément satisfaite.
J’adore lire, alors tous les livres avec de bons personnages et histoires m’attirent. Heck, Je lirais même du Dostoevsky. Il y a quelque chose de vraiment très étrange ici !
Qu’est ce qui influence ce que vous écrivez ?
Heck si je le savais, j’en ferais davantage. Musique, journaux, internet – tout nourrit les gremlins de mon subconscient. Ce qui rend mon écriture régurgitéde gremlins gook, je suppose.
Ecrivez-vous à temps complet ? Si ce n’est pas le cas, voudriez-vous que ça soit le cas ?
Oui, j’ai la chance de pouvoir subvenir à mes besoins avec l’écriture. Hallelujah et puisse le soleil briller demain.
Vos personnages sont-ils inspirés de personnes que vous connaissez ?
Non, pas vraiment. Je n’ai pas rencontré beaucoup de change-formes serial killers et des personnes pouvant voyager entre les dimensions. Mes personnages pourraient bien tuer un ou deux crétins que j’ai pu croiser, mais jusqu’à maintenant, c’est tout. Et si vous vous demandez si j’ai mentalement tué mon petit ami, non, mais je l’ai fait pour toutes mes petites amies ici.
Comment en êtes-vous venue à avoir des personnages si incroyables ? J’étais agréablement surprise d’avoir Milo le chaton change-forme et tous les autres.
C’est mon alter ego diabolique, qui se cache dans l’obscurité et observe l’humanité avec un œil cynique. Milo a été assez gentil d’apparaître quand j’avais besoin de lui, comme dans le livre.
Y-a-t-il un personnage plus difficile à écrire que les autres ?
Sarah, le singe change-forme, serial killeuse et femme abusée. Elle a un côté sympathique et a envie de s’améliorer, sauf qu’elle n’a aucun sens moral. Vraiment difficile.
La couverture du livre représente-t-elle ce que l’on a entre les pages ?
Je crois qu’on va souvent me poser cette question. J La couverture est fabuleusement frappante. Je l’adore. Mais je ne pourrais pas demander à un artiste un portrait d’un personnage qui change si radicalement tout au long du livre. Alors oui, ma protagoniste a le teint olivâtre, des cheveux noirs et roule sur une Harley. Mais je suis pratiquement persuadée qu’elle n’aimerait pas un costume de cuir sur tout son corps. Mais elle a un démonte pneu hors du commun.
Quel est votre personnage préféré dans la série ?
Oh, Justine sans hésitation. Fabuleusement complexe devant faire face à toutes sortes de dilemmes. Pensez seulement à ça – que feriez-vous si vous aviez la chance de faire disparaître toutes les personnes qui vous ennuient ? Et mériteraient-ils d’aller en enfer ?
Avez-vous déjà d’autres projets pour une future série ? Ou est-ce top secret ?
Laissez-moi écrire celle ci d’abord ! Si le dieu des livres me soutient, j’ai une autre idée diabolique avec laquelle j’aimerais jouer mais pas encore.
Pouvez-vous nous dire un petit quelque chose sur le premier tome ? Et le deuxième ?
Résumé du premier livre : Justine (Tina) Clency est une ordinaire étudiante en droit avec une arrestation, un job à temps partiel dans la zone radioactive de Baltimore, et un secret de famille si bizarre qu’elle n’y croit même pas. C’était le cas jusqu’à ce que dans un accès de fureur elle envoie son petit-ami en enfer – et c’est exactement là qu’il a atterri.
A sa propre surprise, Tina est apparemment une des filles de Saturne, avec le pouvoir d’exercer sa justice. Mais le pauvre Max ne méritait pas de finir dans les flammes, même s’il a failli lui rouler dessus avec sa propre voiture. Tina est persuadée que quelqu’un lui a coupé les freins – et maintenant, un ennemi implacable la traque à travers les ruelles de la Zone, où les bâtiments luisent, les statues bougent et où l’exposition aux produits chimiques a des conséquences intéressantes. Tina est généralement une solitaire, mais maintenant elle a besoin d’alliés pas comme les autres : un chaton change-forme, un voleur invisible, un gang de motards, un charmeur de serpents détective privé, un flic plein de bon sens, et son sordide, mais sexy boss. Mais entre la libération de Max de l’enfer, se sauver elle-même, et résoudre un mystère qui menace la zone et ses nouveaux amis, comment va-t-elle faire pour étudier pour ses partiels ?
Deuxième tome, Damn You to Hell:  La zone est foudroyée par des émanations de gaz et des flocons roses, les personnes âgées se battent les unes contre les autres, les habitantstombent dans le coma, et le voisin deTina est arrêté pour le meurtre de la mère de son petit ami. Peut-elle sauver sonnouveau domicile, son meilleur client, et ne pas envoyer quelqu’un d’autre en enfer?
Avez-vous eu besoin de beaucoup de recherches pour vos livres ?
Mes amis qui réfléchissent beaucoup au livre, vivent à Baltimore, alors je leur rends souvent visite. C’est un mot piège que d’utiliser « recherches » comme je ne peux pas utiliser des plantes chimiques dans la Zone qui n’existent pas, mais j’essaie au mieux de garder les faits réels. Et j’ai un consultant explosif à portée de main pour m’aider à exploser les choses. J
Avez-vous un auteur favori ? Ou un livre ?
Je ne peux pas aller là dedans. J’ai des milliers de livres dans ma bibliothèque comme ça.
Quel est votre endroit préféré pour écrire ?
Si j’avais le choix – la mer. Sinon, je peux rêver partout. Je prends souvent un stylo et un papier dans le patio, ou mon ordinateur sur ma chaise préférée devant le feu.
Etes-vous déjà venue en France ?
C’est le cas, et j’aimerais beaucoup revenir. Il n’y a jamais assez de temps pour explorer quand vous n’avez qu’une semaine de vacances. Alors je me suis transformée en touriste à Paris, à Nice et d’autres lieux, visitant les parfumeries, achetant dans des boutiques de designer, visitant le Louvre, et autre choses. J’ai adoré chaque seconde. Et on a raconté aux enfants que McDonald servait de la viande de Kangourou pour pouvoir manger dans de vrais restaurants.
For more info, here is the Author’s website:

Synopsis: They say justice is blind. But Justine isn’t.

Justine (Tina) Clancy is just an ordinary law student with a faulty arrest record, a part-time job in Baltimore’s radioactive Zone, and a family secret so bizarre even she doesn’t believe it. That is, until in a fit of fury she damns her boyfriend to hell—and it’s exactly where he ends up.

Much to her own surprise, Tina is apparently one of Saturn’s daughters, with the power to wield vigilante justice. But poor Max didn’t deserve to go up in flames, even if he did almost run her over with her own car. Tina’s convinced someone cut the brakes—and now a relentless nemesis is stalking her through the Zone’s back alleys, where buildings glow, statues move, and chemical waste exposure comes with interesting consequences. Tina’s usually a loner, but now she needs a posse like no other: a shape-shifting kitten, an invisible thief, a biker gang, a snake-charming private detective, a well-meaning cop, and her sleazy, sexy boss. But in between freeing Max from hell, saving her own neck, and solving a mystery that threatens the Zone and her newfound friends, how is she ever going to study for finals?

Thanks to Jamie Quaid for this wonderful interview. You can win a paperback copy of Boyfriend from Hell (Saturn’s Daughter, 1). International giveaway if bookdepository ships to you. It ends on October 1st.

Merci à Jamie Quaid pour cette interview. Vous pouvez gagner un exemplaire de Boyfriend from Hell (Saturn’s Daughter, 1). Le concours est international si bookdepository livre chez vous et se termine le 1er Octobre.

a Rafflecopter giveaway

List for all the giveaways 

Liste de tous les concours 


33 thoughts on “Interview with Jamie Quaid and Giveaway

  1. une nouvelle découverte, un grand merci j’espère bien gagner pour voir de quoi il retourne exactement ^^

    De la viande de kangourou en france? ^^ très dissuassif c’est certain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *