Karma Girl de Jennifer Estep (VO)

Bigtime, Tome 1

Résumé (traduction personnelle) : Bigtime, New York, n’est pas assez grand pour Carmen Cole, les super-héros et les ubervillains qui traquent ses rues. Journaliste intrépide, Carmen a consacré sa vie à démasquer les porteurs de justaucorps, tout cela parce que son fiancé s’est avéré être un super-héros infidèle qui couche avec nulle autre que son ennemie jurée.


Exposer les véritables identités des capes et de leurs ennemis a catapulté Carmen de sa petite ville natale sudiste aux premières pages du plus grand journal du pays, The Exposé. Frayer avec des millionnaires et des fashionistas affamées est une journée type pour une femme sur les traces de la Fearless Five et Terrible Triad. Mais quand Carmen obtient le scoop de sa carrière, sa vie s’écroule autour d’elle. Et même le super-héros le plus sexy de Bigtime, Striker, ne pourra peut-être pas la sauver.

Avis : Ça fait très longtemps que je n’ai pas lu un roman mettant en scène des super-héros et j’avoue que, connaissant le talent de Jennifer Estep, j’étais curieuse de découvrir une autre de ses séries. J’ai ce roman depuis des années et c’est vrai que je ne regrette pas de m’être enfin lancée car j’ai passé un bon moment.

Carmen Cole déteste les super-héros et leurs alter-égos les ubervillains. Pourquoi ? Le jour de son mariage et sentant que son fiancé lui cache quelque chose, elle décide d’aller lui demander des explications pour le retrouver en train de folâtrer avec sa meilleure amie… Mais ce n’est pas tout, car en plus de cela, il lui a caché qu’il était le super-héros de la ville et sa meilleure amie la méchante de l’histoire. Bafouée et après avoir révélé leurs identités, elle décide de se venger en démasquant tous les héros et vilains pour que tout le monde sache qui ils sont ! Mais voilà, en devenant de plus en plus connue et en dévoilant les héros les plus appréciés, sa carrière dégringole du jour au lendemain quand sa dernière victime en date se suicide après la parution du papier. Remettant tout en question, Carmen va devoir faire face à de nouvelles attentions et notamment des ubervillains qui veulent qu’elle découvre l’identité du super-héros le plus sexy : Striker.

J’ai bien aimé ce roman, c’est frais, c’est plein d’idées et ça change de ce qu’on a l’habitude de lire un peu partout. Carmen se rend petit à petit compte que sa vengeance peut avoir de terribles répercutions… Sa relation avec Striker est un peu délicate et on voit bien qu’aucun des deux ne sait vraiment comment agir par rapport à l’autre. Un lien existe entre eux, qui les pousse l’un vers l’autre et pourtant tous les deux savent bien que c’est une mauvaise idée.

L’histoire était sympa et j’ai vraiment passé un bon moment avec les personnages. Cependant c’est vrai qu’il y a quand même moins de suspens par rapport à l’identité des personnages. Alors que Carmen cherche qui Striker pourrait bien être, on se doute grandement de son identité, tout comme pour la grande méchante de l’histoire. Ce n’est pas très gênant mais je me suis demandée si c’était fait exprès ou pas. Dans tous les cas c’est une histoire différente qui fait passer un bon moment !

 

10 thoughts on “Karma Girl de Jennifer Estep (VO)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.