Interview avec Suzanne McLeod et Concours (Traduction)

Nous sommes vraiment très heureuses d’accueillir une fantastique auteure d’Urban Fantasy aujourd’hui: Suzanne McLeod. Sa série Spellcrackers.com est unique et si vous ne la connaissez pas encore je ne peux que vous encourager à vous lancer dedans sans tarder. Le quatrième tome de sa saga, The Shifting Price of Prey sort le 30 Aout en VO. Si vous voulez un petit avant gout des livres, n’hésitez pas à lire les avis sur le blog:
Merci à Suzanne pour avoir répondu à toutes nos questions. N’hésitez pas à visiter son site pour plus d’informations: http://www.spellcrackers.com/


————————————

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?
Bonjour tout le monde, et merci de m’avoir ici, Melliane. Je suis Suzanne McLeod, une auteure UK qui écrit la série de fantaisie urbaine, Spellcrackers.com se situant à Londres et mettant en scène Genny Taylor, une fae sidhe. Les histoires de Genny sont pleines de magie, de grabuge et de meurtres – généreusement épicées d’hommes charmants et de filles tenaces et super-cools !
Combien de livres comptez-vous écrire pour la série ?
The Shifting Price of Prey #4 sort le 30 Août (ce qui n’est pas très long !) *sautille d’excitement*, et je suis en train d’écrire le #5 en ce moment puis je partirai dans le #6 – qui est le dernier livre pour lequel je suis sous contrat. Après ça, j’ai quelques idées ! Je pourrais vous en parler mais il faudrait que je vous tue après ! *rire diabolique*
A-t-il été difficile d’écrire le premier livre ? Combien de temps cela a-t-il pris ? Est-ce devenu plus simple avec les suivants ?
Ca a été difficile comme ça a été le premier livre que j’ai jamais écrit, j’apprends donc avec le temps – c’est toujours le cas – et cela m’a pris deux ans à partir du moment où l’idée de Genny m’est venue. Ecrire les livres suivants étaient, et sont plus faciles, maintenant que je connais mes personnages et leur monde un peu mieux, mais j’essaie toujours de m’améliorer et de faire de meilleurs livres, ce qui les rend plus compliqués à écrire. :- )
Comment trouvez-vous vos titres ? Les connaissiez-vous dès le départ ou vous prenez-vous la tête à chaque fois ?
Le titre du premier livre était Spellcrackers.com mais quand mon éditeur l’a acheté, ainsi que pour les deux d’après, ils ont décidé qu’ils voulaient ce nom comme titre de la série. Je me suis donc prise la tête avec quelques amis écrivains et nous en sommes ressortis avec six titres différents. Je les ai donnés à mes éditeurs et ils ont choisi ceux qu’ils préféraient. Les titres des livres 4, 5 et 6 sont venus lors d’une autre session, après avoir su où allait exactement l’histoire de Genny. 🙂
Comment en êtes-vous venus à écrire des livres de fantaisie urbaine ? Y-a-t-il un autre genre qui vous intéresse ?
J’écris de la fantaisie urbaine car c’est ce que j’aime lire, et je pense qu’il faut toujours écrire ce que l’on aime. Pour ce qui est des autres genres – peut-être quelque chose de dystopique, steampunk ou encore de science fiction.
Vos personnages sont-ils inspires de personnes que vous connaissez ?
Ce n’est normalement pas le cas. A moins que ce soit une requête spéciale. Il y a trois personnages dans Shifting Price of Prey que j’ai utilisé : mon publiciste préféré, sa partenaire, et un lecteur génial qui a gagné une enchère afin d’être ajouté dans le livre. Bien que pour être honnête, il n’y a que les noms que j’ai utilisés, pas leurs personnalités. Mon inspiration vient surtout du fait que je réfléchis au personnage en imaginant la trame de fond et la vie, soit avant qu’ils apparaissent dans l’histoire, ou après. C’est la raison pour laquelle j’aime écrire mes personnages. 🙂
Y-a-t-il un personnage plus difficile à écrire que les autres ?
Ah, oui ! Malik et Finn ont été très difficiles par le passé ! Ce n’est jamais facile de savoir ce qu’ils veulent vraiment et cela de par les besoins actuels de l’histoire, surtout que le lecteur les voit par les yeux de Genny. 😀
Si vous deviez choisir entre Malik et Finn, lequel serait-ce ?
Lol ! Je suis leur créatrice – je devrais avoir le droit de les avoir tous les deux ! *g*
A-t-il été difficile d’avoir tant de créatures dans un même livre ?
Pas vraiment. Une partie des deux ans a été utilisée pour écrire le premier livre de l’histoire du monde Genny, et pour savoir où placer les différentes créatures que je voulais mettre dans l’histoire, et toutes les interactions qu’ils ont entre eux. C’est pour cela que les vampires sont devenus des célébrités une fois que les gobelins ont accepté de travailler avec eux ; les humains font confiance aux gobelins pour que les vamps s’en tiennent aux lois et pour les garder en sécurité. Bien sûr, les vamps savent contourner les lois, s’ils le veulent. *g*
Quel est votre personnage favori dans la série ?
Je n’ai pas de préférés, mais j’ai toujours aimé les personnages « cadeaux » Ceux sont ceux qui apparaissent de nulle part (a.k.a mon inconscient) et sont toujours supers à écrire. Ricou, une naïade, et Sylvia une Dryade, qui sont maintenant les amies de Genny ont commencé en tant que personnages « cadeau ». Et comme eux, les personnages « cadeaux » insistent souvent pour avoir une plus grande place dans l’histoire. 🙂
Quel est votre livre préféré dans la série ?
The Cold Kiss of Death pour trois raisons : il a ma scène favorite (celle ou Genny fuit les méchants dans Southpark, qui est une scène amusante mais qui résume aussi tout le thème du livre) ; il a été le plus rapide à écrire (pour le moment) ; et Mr mac et moi avons passé des jours fabuleux à Londres pour faire quelques recherches, nous en avons ramené de magnifiques souvenirs. (Bien sûr, nous n’avions pas à gérer des fantômes après nous, ou à fuir la police, ou encore à se soustraire aux méchants comme Genny le fait). *g*
Avez-vous des projets pour d’autres séries dans l’avenir ? Ou est-ce top secret ?
J’ai des projets ! Et comme je l’ai dit avant, je pourrais vous le dire mais… oui, ils sont toujours top secret 🙂
Pouvez-vous nous dire un petit quelque chose au sujet du quatrième livre ?
Ben, après la fin du tome 3, Genny croit qu’elle peut continuer sa vie sans se soucier des faes, ou de personne d’autre. Mais quand Tavish lui demande de l’aider à régler un problème, ce qu’un mystérieux vampire appelé Empereur peut faire, si Genny peut le trouver, elle se tourne donc vers Malik pour lui demander de l’aide. Elle découvre seulement que Malik est hanté par ses propres démons… et il pourrait avoir besoin de l’aide de Genny bien plus qu’elle en a besoin de la sienne !
Avez-vous fait beaucoup de recherches pour vos livres ?
Je fais toutes les recherches dont j’ai besoin, que ce soit avant l’écriture ou pendant. Une partie se fait en visitant Londres et les endroits où le livre se passe pour ainsi avoir de bonnes descriptions. Je trouve aussi que visiter peut donner de nouvelles idées, c’est la raison pour laquelle Covent Garden est le centre des sorcières et maison du marché des sorcières, et pourquoi Spellcrackers ont leur office ici, cette idée est venue de mes récentes balades. D’autres fois je sais ce que je veux écrire comme par exemple, oh, les anguilles (il y a un personnage anguille dans le tome 3 et 4 ! *teases*) je fais donc quelques recherches sur internet et dans des livres jusqu’à ce que je trouve assez d’informations sur ce que j’écris.
Avez-vous un auteur favori ? Ou un livre ? 
J’ai une tonne d’auteurs favoris, beaucoup trop pour les mentionner ici, bien que je veuille bien en donner deux – Jaye Wells et Ann Aguirre. Non seulement j’adore leurs livres mais j’ai eu le plaisir de lire leur travail quand elles y étaient encore dessus (et donc eu pleins de livres en avance ! oui, j’ai lu Outpost et Endgame de Ann ! et le début de la nouvelle série de Jaye ! *rend tout le monde jaloux* ;p). J’ai eu aussi le privilège d’avoir eu de l’aide de Jaye et Ann pour mes livres. Oh, et si vous êtes un fan de la génialissime série de Jaye, Sabina Kane, alors cherchez l’œuf de pâques de Giguhl dans The Shifting Price of Prey. *g*
Où préférez-vous écrire ?
Quelque part où je ne suis pas interrompue et où je peux avoir plein de tasses de thé – ce qui veut dire, mais pas toujours, à la maison. 🙂
Etes-vous déjà venue en France ?
Oui ! Mr Mac et moi adorons la France et avons passé plusieurs fois nos vacances ici. Nous sommes allés dans plusieurs endroits en Bretagne, autour de la vallée de la Loire et quelques voyages à Paris, qui est ma ville préférée après Londres. :-). Et maintenant je veux encore visiter Paris !
Merci encore à Melliane pour m’avoir ici, et j’espère que vous aimerez tous lire cette interview.
————————————

Suzanne McLeod offre la possibilité de gagner un des tomes de sa série, soit The sweet scent of blood, The Cold Kiss of Death, The Bitter seed of Magic ou The Shifting price of prey. Le concours est international si Book Depository livre chez vous et se termine le 30 Aout.

a Rafflecopter giveaway

6 thoughts on “Interview avec Suzanne McLeod et Concours (Traduction)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.