Buffy – Volume 1, de Richie Tankersley Cusick, Christopher Golden, Nancy Holder, John Vornholt, Diana G. Gallagher

D’après la série de télé culte crée par Joss Whedon 
Buffy, Tome 1

Résumé : « À CHAQUE GÉNÉRATION, IL Y A UNE ÉLUE. SEULE, ELLE DEVRA AFFRONTER LES VAMPIRES, LES DÉMONS ET LES FORCES DE L’OMBRE.»

Un effroyable démon à tête de citrouille invoqué un soir pluvieux d’Halloween, une étrange fête foraine infestée de coyotes aux yeux un peu trop humains, une vente de charité aux objets maléfiques… Et si la petite ville de Sunnydale regorgeait d’attractions plus mortelles les unes que les autres ? La Bouche de l’Enfer n’a pas dit son dernier mot !

BUFFY, SES ALLIÉS ET SES ENNEMIS DE TOUJOURS VOUS INVITENT À REVIVRE LES MEILLEURS MOMENTS DE LA SÉRIE CULTE DE JOSS WHEDON ET À DÉCOUVRIR UN ROMAN TOTALEMENT INÉDIT !


Avis : J’ai toujours été une grande fan de la série Buffy. Je me souviens d’avoir passé une grande partie de mon adolescence devant mon petit écran afin de suivre tous les épisodes. Aaah, que de bons souvenirs ! Par contre j’avais complètement raté le coche concernant la novélisation de la série aux Éditions Fleuve Noir et lorsque j’ai enfin décidé de m’y intéresser, ils étaient devenus pratiquement introuvables ! C’est donc une excellente idée qu’ont eu les éditions Milady de rééditer ces livres. Et on peut dire qu’ils n’ont pas fait les choses à moitié : un nouveau format, une jolie couverture (tout en restant sobre), une histoire inédite mais aussi et surtout, une traduction revue et corrigée.

Le recueil est donc composé de 4 courts romans dont 3 rééditions et un inédit: La Moisson (Richie Tankersley Cusick), La Pluie d’Halloween (Christopher Golden et Nancy Holder), La Lune des Coyotes (John Vornholt) et Sale affaire (Diana G. Gallagher).

La Moisson est tout simplement l’adaptation en roman du pilote de la série télévisée. On retrouve donc Buffy qui s’installe dans la petite ville de Sunnydale avec sa mère, après s’être fait expulser de son ancien lycée. C’est donc une nouvelle vie qui démarre pour Buffy . Oui, mais… étant donné qu’elle est l’Élue, sa vie à Sunnydale sera loin d’être un long fleuve tranquille. Car en effet la petite ville se situe sur la Bouche de l’Enfer, un endroit où convergent les forces des ténèbres, attirant ainsi toutes sortes de créatures surnaturelles. Cette première histoire, bien qu’elle ne soit pas la plus captivante, est sans nulle doute la plus importante de ce recueil dans la mesure où elle plante le décor et présente les personnages principaux. Elle est indispensable pour ceux qui ne connaissent pas encore l’univers de la série. Elle est assez fidèle au pilote de la série, tant au niveau de l’intrigue qu’au niveau des personnages. Cela a été un vrai bonheur que de retrouver notre tueuse préférée en compagnie d’Alex et de Willow (qui formeront donc par la suite le Scooby Gang), ainsi que son Observateur, Giles, ou encore Cordelia la peste. Il ne faut pas oublier non plus leur principal ennemi, Le Maître, un très vieux vampire qui cherche à se libérer de sa prison et dont l’objectif est d’ouvrir le portail qui sépare les deux mondes. Ce premier récit est aussi l’occasion de se remémorer la rencontre entre Buffy et Angel mais ceux qui espéraient qu’il soit davantage présent dans ces romans risquent d’être un peu déçus car il ne fait que des brèves apparitions. En fait, on ne le voit que dans La Moisson et Sale affaire et encore, en coup de vent. Dans les deux autres histoires, en revanche, il est totalement absent.

Dans le deuxième roman, La Pluie d’Halloween, Buffy et ses amis ont prévu de passer leur soirée d’Halloween au Bronze, au bal masqué, mais c’était sans compter sur les vampires, bien décidés à gâcher la fête, et une vieille légende locale sur le roi-citrouille. Cette deuxième histoire est bien plus rythmée que la précédente. Ici on voit une Buffy mieux entraînée, plus adroite et en pleine action. Dans l’ensemble, les scènes de combat sont mieux décrites, on entre concrètement ici dans la chasse aux vampires qui d’ailleurs se fait de manière assez classique, un peu à la Van Helsing puis qu’on retrouve des objets tels que des pieux, des crucifix, de l’eau bénite, des gousses d’ail, la lumière du jour… A côté de cela, le Scooby Gang doit également affronter le roi-citrouille et son armée de zombies tache qui s’avère être assez difficile. On suit avec beaucoup d’intérêt les recherches de Giles sur les légendes celtiques liées à Samhain. Ce deuxième roman est très captivant.

Dans La Lune des Coyotes, Buffy doit faire face à une arrivée massive de Coyotes à Sunnydale. Dans le même temps, c’est la fin des vacances, Alex et Willow décident d’aller faire un tour à la fête foraine, installée depuis peu dans la petite ville. Cependant Buffy note un comportement assez étrange chez ces forains. Coïncidence ou pas ? Notre tueuse enquête. J’ai beaucoup aimé cette histoire ! Je crois même que c’est ma préférée après Sale affaire. Ici il n’y a pas de vampires, notre héroïne a affaire à une autre sorte d’ennemi mais non moins redoutable. Au début, elle n’est pas certaine à cent pour cent mais son instinct infaillible lui dit que quelque chose cloche. Du coup elle n’hésitera pas à mener l’enquête seule dans un premier temps, afin de tirer cette histoire au clair, quitte à s’attirer les foudres d’Alex et Willow. En effet, ces derniers sont attirés par deux jeunes forains et s’emportent très facilement lorsqu’elle essaie de les mettre en garde. On a ici une Buffy délaissée par ses deux meilleurs amis. Heureusement, il y a l’Observateur, Giles qui est toujours là. Cette fois il n’est pas question de légendes celtiques mais amérindiennes. Encore une fois c’était très intéressant. Une petite histoire bien sympathique.

Place à l’inédit maintenant ! Pour mieux se situer chronologiquement par rapport à la série télévisée, il faut préciser que Sale affaire se place au début de la saison 2 (alors que les précédentes histoires se situaient au niveau de la saison 1). Une brocante est organisée au lycée de Sunnydale en vue de récolter des fonds pour une fanfare. L’ambiance est plutôt bon enfant, du moins jusqu’à ce que certains lycéens développent des symptômes inhabituels, ou encore que d’autres se comportent de façon étrange. Parmi ces 4 romans, celui-ci est le plus long et de loin le plus abouti. Un énorme travail d’écriture à été fait afin de coller encore plus à l’univers de la série, notamment au niveau des personnages. Puis de nombreuses allusions à la saison 1 y sont faites, c’est assez impressionnant. De nouveaux personnages bien connus et que l’on sera amenés à revoir par la suite font leur apparition : Mlle Calendar, la prof d’informatique, ainsi que Oz, le futur petit copain de Willow, ou encore le couple infernal composé de Spike et Drusilla, etc… L’histoire est très prenante, l’atmosphère y est plus sombre, la situation est catastrophique et l’on sent une Buffy un peu dépassée par les événements. C’est avant tout une guerrière, tuer des vampires et des démons, ça elle a l’habitude mais face à cette nouvelle forme d’ennemi tout droit sorti de la Bouche de l’Enfer, elle se sent un peu démunie. Heureusement, elle peut toujours compter sur Giles qui, grâce à son travail de recherche, fera de son mieux une nouvelle fois pour la sortir de ce mauvais pas. Enfin cela a été un plaisir de retrouver Spike ici, il m’avait tellement manqué !

Bref, vous l’aurez compris, cette Intégrale 1 de Buffy constitue un très bel ouvrage qu’il faut absolument avoir dans sa bibliothèque si l’on est fan de cette série culte. 

15 thoughts on “Buffy – Volume 1, de Richie Tankersley Cusick, Christopher Golden, Nancy Holder, John Vornholt, Diana G. Gallagher

    • Non, c’est vrai ??? Quoi que je te comprends, moi j’aimais bien même si passé les 4 premières saisons, j’ai commencé à saturer ! lol
      Pour ce qui est du livre, oui il est assez sympa, les histoires sont assez agréables à lire et sa fait toujours plaisir de retrouver l’univers de la série. Je pense que pour les grands fans et collectionneurs, ça vaut le coup de se le procurer 😉

  1. Justement, contrairement aux autres, je ne suis pas une grande grande fane de la série, mais le livre me tenterait bien *pas taper* 🙂

    Par contre, on m’a dit que c’était écrit comme si on décrivait la série ; ça pourrait bien me gêner :/

    Merci pour cette chronique ^^

    • Coucou Mandy !!
      Lol ! Rassure-toi, tu n’es pas la seule ! Et puis Buffy c’est quand même assez vieillot, je ne suis pas très motivée pour revoir tous les épisodes depuis le début, surtout avec toutes les bonnes séries qu’il y a en ce moment ! lol

      Ah bon ? Je t’avoue que je n’ai pas eu cette impression d’autant plus que les histoires du livre ne sont pas des épisodes de la série TV, enfin excepté la première qui est le pilote.

    • Oui, j’ai entendu ça … euh, je ne sais plus chez qui :p Sur une chaîne Youtube en tous cas x)
      Maintenant que tu le dis, je me demande si la personne ne parlait pas que de la première nouvelle xp
      Si j’ai l’occasion de me le procurer, je n’hésiterai pas trop ^^

      Je suis totalement d’accord ^^ Je me suis mise à regarder Buffy cette année et j’ai vu les 2 premières saisons. Puis, vu que j’ai dix mille séries récentes à suivre, j’ai quelque peu abandonné, honte à moi x)

    • Ah oui, peut être… C’est vrai que La Moisson ressemble beaucoup à une retranscription sur papier du pilote de la série. Mais les autres histoires non. Bon il y a de nombreuses références à la série auxquelles on n’y échappe pas mais ceux qui ne connaissent pas le Buffyverse seraient perdus sinon.

      Carrément ! Tu as vu les 2 premières saisons ? Wow! Moi je n’ai ni le temps ni le courage de les revoir ! Puis il y a trop de séries sympas à suivre en ce moment alors Buffy… elle attendra un peu lol

    • Oui c’est pas mal du tout! Replonger dans l’univers de Buffy a réveillé en moi une certaine nostalgie…
      Par la suite j’ai pris un peu de retard, j’ai le Vol. 3 dans ma PAL et le 4 à acheter mais c’est sympa de retrouver tous ces personnages. 😉

  2. Je suis une fan inconditionnelle de Buffy depuis mes 8 ans!^^ Enfin aujourd’hui ce n’est bien sur plus pareil mais je garde une certaine affection pour cette série qui m’a littéralement fait oublier ma vie quand j’en avais besoin. Je les regardais tellement souvent étant plus jeune que je peux presque réciter les épisodes!^^ Du coup j’ai vraiment peur d’être déçue! Pourtant l’intégrale me fait envie, je la trouve très belle et puis ce serait une sorte d’hommage. Sauf que… GGRRRR Et si les personnages ne parlent pas comme ceux de la série? Si je ne retrouve pas le piquant de Buffy ou le côté décalé de Alex? J’ai peur… Et pourtant je lis ta chronique là et… Voilà! BAM! Wish List! (et aussi rien à voir mais il y a une page fb du blog? Enfin oui je l’ai vu mais peux tu me donner le nom? Car je voudrais liker avec ma page plutôt qu’avec mon « vrai » profil qui ne me sert plus à grand chose)

    • Je n’ai pas lu le livre donc je ne peux pas te dire. Moi je prefere regarder les séries que les lire, j’ai toujours été déçue sinon avec les buffy, les charmed etc. Non pas de page facebook mais on a un twitter lol ou je suis tout le temps dessus. Facebook prend trop de temps à gérer et du coup ça ne s’est jamais fait. Il est juste possible de suivre le blog par facebook c’est tout parce que c’est lié. Un jour on en fera peut etre une si j’arrive à convaincre Vanessa (ma co-blogueuse) de s’en occuper.

  3. ah Buffy toute mon adolescence aussi. Bien que j’ai pas aimé les deux dernieres saisons, j’ai quand même été une grande fan, mais de la a lire le livre tiré de la série, je ne sais pas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *