Interview ~ Gail Carriger (+traduction)

Nous sommes très heureuses aujourd’hui d’accueillir une auteure assez exceptionnelle: Gail Carriger, l’autere de « Le Protectorat de l’Ombrelle » sorti chez Orbit et Le Livre de Poche. Nous remercions l’auteure pour avoir répondu à nos questions.

We’re very happy today to have an amazing author on the blog: Gail Carriger, the author of the Parasol Protectorate series. We thank the author for answering our questions.


——————

Can you introduce yourself in a few words?

Daughter of: expatriate Brit + incurable curmudgeon
Likes: Greek battles, biscuits, fantastic shoes, tea imported from London
How did you end up writing Steampunk books? Is there any other genre that appeal to you?

I came to steampunk first as an aesthetic movement. I’m a longtime fan of vintage clothing and Goth style; steampunk drew me in as a cheerful melding of the two. I also love seeing recycled technology used as jewelry, and other examples of how creative the maker community has become over the past few years. Yes, other genre’s appeal but right now I’m very busy with this one.
How do you find your titles? Did you imagine them all when you started the series or do you brainstorm each time?

Each title ties to a theme in its book, and is mentioned at a key moment in its book as foreshadowing.  I have a harder time coming up with series titles.
How do you feel now the series is finished?

Mostly, relieved. At least I have one arc completed, I could get run over tomorrow and no one would be left wondering what happened.
Was it difficult to have so many different creatures in your books?

Nope. The more the better.
What is your favorite book in the Parasol Protectorate series?
 
Changeless. No one likes Changeless, but it’s the one most like the Victorian Gothic novels I drew on for inspiration, so I love it. 
Can you tell us a little something about Etiquette & Espionage?

 The Finishing School Series is set in the same world as The Parasol Protectorate series, only 25 years earlier, and features a finishing academy located in a giant caterpillar-like dirigible floating over Dartmoor in which young ladies are taught to . . . finish . . . everything . . . and everyone . . . as needed. There will be steampunk etiquette! There will be well-dressed espionage! There will be Victorian fake food. There will be flying mechanical sausage dogs named Bumbersnoot. The first book will come out Feb 5, 2013.
Have you already other plans for future series? Or is it top secret?

I’m also writing the Parasol Protectorate Abroad books which feature a marauding team of outrageous miscreants in a high tech dirigible charging about fixing things, loudly and mainly with tea. This series will explore the wider ramifications of my steampunk British Empire, not just how technology has altered but how vampires and werewolves have evolved differently in various parts of the world. The first book, Prudence, begins several decades after Alexia’s books and releases in the Fall of 2013.

Do you have a favorite author? Or a favorite book?

Tamora Pierce is my favorite author but my favorite book is The Forgotten Beasts of Eld by Patricia McKillip.
Have you ever been in France? Did you meet with your French fans?
I’ve been, but before I was a published author. My French publisher is trying to organize for me to visit next year for St. Malo Festival (May 25-26) and Epinal (May 31-June 3), plus some time signing in Paris, but this is not yet confirmed.
—————
Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Fille d’un expatrié Britannique + incurable grincheuse.

J’aime : les batailles Grecques, les chaussures, et le thé de Londres.

Comment en êtes vous venue à écrire des livres Steampunk? Y-a-t-il un autre genre qui vous plaise ?
Je suis d’abord partie dans le steampunk dans un mouvement esthétique. Je suis une grande fan des vêtements vintages et du style gothique; le steampunk m’a permis de mélanger les deux. J’aime aussi beaucoup les bijoux réalisés à l’aide de technologie recyclée, et autres exemples qui montrent l’évolution de la communauté créative au cours des dernières années. Oui d’autres genres me plaisent, mais pour le moment je suis assez occupée avec celui-ci.

Comment trouvez-vous vos titres ? Les avez-vous imaginés avant de commencer la série ou vous prenez-vous la tête à chaque fois ?
 Chaque titre est lié au thème du livre, et est mentionné à un moment clef de l’histoire. J’ai eu plus de difficultés à trouver le nom de mes séries.

Comment vous-sentez vous maintenant que la série est terminée ?
Surtout soulagée. J’ai au moins quelque chose de fini, je pourrais me faire écraser demain et personne ne serait laissé dans l’attente de ce qu’il se passerait.

Etait-il difficile d’avoir tant de créatures différentes dans un même livre ?
Non. Plus il y en a mieux c’est.

Quel est votre livre préféré dans la série Le Protectorat de l’Ombrelle ?

Sans Forme. Personne n’aime Sans Forme, mais c’est le seul qui est proche des roman gothiques victoriens qui m’inspirent, alors je l’adore. 

Pouvez-vous nous dire un petit quelque chose au sujet d’Etiquette & Espionage?
La série The Finishing School se passe dans le même monde que Le Protectorat del’Ombrelle, seulement 25 ans plus tôt, et met en scène une académie localisée dans un géant dirigeable en forme de chenille qui flotte au dessus de Dartmoor. C’est un endroit où les jeunes filles apprennent à…finir… tout… et tout le monde… Il y aura l’étiquette steampunk ! Il y aura de l’habillement pour l’espionnage ! Il y aura de la fausse nourriture victorienne. Il y aura des machines volantes, saucisses pour chien, nommées Bumbersnoot. Le premier livre sortira le 5 Février 2013.

Avez-vous déjà d’autres projets pour de futures séries
Je suis aussi en train d’écrire les livres : Parasol Protectorate Abroad, qui mettent en scène une bande de maraudeurs, scandaleux mécréants, voyageant dans un dirigeable de haute technologie. Ils aiment réparer les choses et sont bruyants et possèdent beaucoup de thé. Cette série explorera les ramifications de mon Empire Brittanique steampunk, pas seulement la façon dont la technologie est altérée mais comment les vampires et loups-garous évoluent différemment dans les multiples parties du monde. Le premier tome, Prudence, commence plusieurs décénies après les livres d’Alexia et sortira à l’Automne 2013.
 

Avez-vous un auteur favori ? ou un livre ?
Tamora Pierce est mon auteur préféré mais mon livre préféré est The Forgotten Beasts of Eld de Patricia McKillip. 

Avez-vous déjà été en France ? Avez-vous rencontré vos fans Français ? 
Je suis déjà venue avant d’être un auteur publié. Mon éditeur Français essaie d’organiser une visite pour l’an prochain au Festival de St. Malo (25-26 Mai) et Epinal (31 Mai-3 Juin), avec quelques jours à Paris pour des dédicaces, mais ce n’est pas confirmé.

Biographie :
Gail Carriger, de son vrai nom Tofa Borregaard, est née à Bolinas, en Californie. Diplômée de l’université de Nottingham en archéologie en 2000 et de celle de Santa-Cruz en anthropologie en 2008, elle publie son premier roman, Sans âme (Orbit), en 2009.

Website: http://gailcarriger.com/

8 thoughts on “Interview ~ Gail Carriger (+traduction)

  1. Thanks for this interview !! I’m huge fan of Gail Carriger and I’ve read the the first two back when I was in England ! They were the first english book I’ve bought and finished (in English), but there was only two of them out. I can’t wait to buy the next one ! (And I’ll buy the Manga in the same time ^^)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *