Sailor Twain: Or: The Mermaid in the Hudson de Mark Siegel (VO)

Résumé (traduction personnelle) : Il y a cent ans. Sur la rivière brumeuse de Hudson, un capitaine de bateau de rivière sauve une sirène blessée dans les eaux du port le plus achalandé des États-Unis. Un auteur très populaire –  et notoirement reclus fait une première apparition publique. Un gentilhomme français cherche un remède pour une malédiction. Comme les trois vies se croisent et mène à une collision inattendue, le mystère de la sirène de l’Hudson s’approfondit.

Une histoire d’amour mystérieuse et séduisante avec des éléments de Poe, Twain, Hemingway et la mythologie grecque, établis avec du graphite noir et blanc, cette nouvelle édition de poche du graphiste/illustrateur New York Times best-seller Mark Siegel est une étude sur la romance, l’atmosphère, et le suspense. Ne manquez pas Sailor Twain.

Avis : Je dois dire que je ne connaissais pas du tout le roman et j’ai été surprise par le format dans lequel l’histoire se présentait. Tout en apparence on nous montre un livre comme les autres et quelle surprise on a quand on l’ouvre et qu’on découvre en fait qu’il s’agit d’une sorte de bande dessinée. Et je dois dire que les dessins sont justes sublimes et j’ai vraiment été impressionnée par la maîtrise de l’auteur, notamment quand on voit le nombre de pages.

On retrouve donc l’histoire d’un capitaine qui secoure une sirène et qui se retrouve dans une histoire qui le dépasse. La cachant pour que personne ne la trouve, il se pourrait bien qu’il tombe lui-même dans son propre piège mais cette belle sirène blessée pourrait bien cacher bien plus que ce qu’il ne croyait. Mais il n’y a pas que lui, et on découvre aussi un français, Laffayette, qui semble bloqué sur ce bateau et qui ne rêve que de briser la malédiction qu’il pense peser sur lui. Il faut dire qu’il s’occupe bien comme il le peut avec toutes les femmes qu’il rencontre, qu’elles soient mariées ou pas. Il parle aussi plusieurs fois Français, ce qui est assez drôle et à l’inverse de certains romans, les phrases sont vraiment parfaites. J’avoue que j’ai été très intriguée par ce personnage. On voit tout de suite qu’il cache quelque chose et qu’il joue un rôle mais j’ai beaucoup apprécié en apprendre plus sur lui et savoir qui il était réellement. Il correspond d’ailleurs de façon assez étrange avec un auteur renommé que personne ne connait et qui se dévoilera au cours de l’histoire et c’est vrai que je ne m’attendais pas à cette révélation mais c’était bien trouvé.

C’était une histoire très intéressante et les dessins nous emportent complètement. Le tout est départagé en petits chapitres que l’on suit avec plaisir. On découvre de nombreuses informations au sujet de tous les personnages et même si je pense qu’il y a certains points que je n’ai pas saisi je pense, l’idée de la sirène était bien trouvée. C’est donc un bon roman que l’on découvre et je peux vous assurer que le tout se lit très vite.

3-5

mellianefini

One thought on “Sailor Twain: Or: The Mermaid in the Hudson de Mark Siegel (VO)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.