The Pilgrims de Will Elliott (VO)

Pendulum, Tome 1

Résumé (traduction personnelle) : Eric Albright est un journaliste de vingt-six ans, qui vit à Londres. C’est-à-dire qu’il serait un journaliste s’il arrivait à travailler. Mais son manque de chance n’est pas si mal : il a un faible pour son parfois ami Stuart Casey, le vieil ivrogne sans-abri qui vit la plupart du temps sous le pont de chemin de fer près de son appartement. Eric est prêt à laisser sa vie dériver … jusqu’au jour où une petite porte rouge apparaît sur le mur couvert de graffitis du pont, et une bande à l’aspect étrange -Eric est sûr que l’un d’eux est un géant – sorte par la porte et vole le marchand de journaux de proximité. Depuis ce jour Eric et Case hantent l’endroit, attendant que la porte réapparaisse.

Lorsque c’est le cas, tous les deux, Eric et Case, choisissent de passer… au pays de Levaal. Un endroit où un dragon de la taille d’une montagne avec les pouvoirs d’un dieu est endormi sous un grand château blanc. Dans le château, le sinistre Seigneur Vous règne d’une main de fer, et le projet, conçu pour effectuer sa transformation en un esprit immortel, arrive à sa fin. Mais la folie grandissante de Vous pourrait bientôt le consumer, ainsi que sa crainte d’un être imaginaire appelé Ombre. Et bientôt Eric peut prêter substance à cette peur. Un incroyable mur divise Levall, et personne n’a jamais vu ce qui se trouve au-delà. Eric et Casey sont appelés pèlerins, et possèdent des pouvoirs que personne dans ce monde ne comprend, et bientôt le mur pourrait être brisé. Qu’entrera-t-il de l’autre côté ?

Avis : Le résumé m’a tout de suite intriguée quand je l’ai vu. En effet, voici que l’auteur nous présente ici un drôle de mélange avec des personnages de notre monde et des personnages de fantasy. Vous vous doutez que la confrontation sera brutale. J’étais alors curieuse de voir comment le tout allait être mené.

Eric et Casey sont deux hommes qui se laissent mener par la vie sans vraiment avoir de but. Quand un jour une porte apparait sous un pont, ils sont tout de suite intrigués, notamment quand des personnes en sortent désireux de dévaliser le marchand de journaux. Etrange, n’est-ce pas ? Quand la porte réapparait plus tard, Eric et Case n’hésitent pas à se lancer dans l’aventure, espérant  pouvoir enfin vivre quelque chose de nouveau. Commençant leur quête au départ chacun de leur côté, ils vont se rendre compte que ce monde est rempli d’un grand nombre de dangers qu’ils n’avaient pas vu venir. En effet, ils vont tous deux devoir s’adapter aux personnages, à la magie, aux créatures et aux complots. Mais Case et Eric, de par leurs débuts, vont avoir des idées assez divergentes quant à la suite des événements et la confiance qu’ils ont envers les personnages qui semblent étrangement intéressés par leur survie. Ce monde leur réservera aussi de nombreuses surprises, des femmes qui pourraient les faire succomber, un dragon endormi dont tout le monde parle, un lord qui désire devenir un dieu et un mur que certains désirent maintenir tandis que d’autres voudraient l’abattre afin de voir ce qui coexiste derrière.

J’ai apprécié suivre ces deux personnages qui sont très différents l’un de l’autre et voir comment ils arrivaient à s’adapter à un monde qu’ils ne connaissent pas du tout. Leurs dialogues, leurs actes, leurs habits sont étranges pour cet endroit et pourtant il se pourrait bien qu’ils décident tous deux de rester et vivre une nouvelle existence. Cependant, même si j’ai beaucoup aimé les deux personnages principaux, j’ai eu un peu plus de mal avec tous les personnages secondaires. Par contre je dois dire que le monde qui a été créé et les créatures qui y sont présentes sont fascinants et c’était très intéressant de découvrir le tout. Les aventures de nos deux personnages ne font que commencer et je suis sûre qu’il y en aura encore d’autres. De nombreuses choses sont amorcées ici et je suis assez curieuse de voir ce qu’il adviendra par la suite.

C’était un bon roman même si c’est vrai que j’attendais peut être un peu plus de l’histoire. Cependant j’avoue que le mélange de deux genres tel que l’auteur nous présente ici est indéniablement original et j’ai pris plaisir à découvrir le tout.

3

mellianefini

2 thoughts on “The Pilgrims de Will Elliott (VO)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.