Dark Currents de Jacqueline Carey (VO)

Agent of Hel, Tome 1

Résumé (traduction personnelle) : La station balnéaire du Midwest Pemkowet compte une population diversifiée : des habitants excentriques, riches estivants et touristes par cars entiers, sans parler des fées, lutins, vampires, naïades, ogres, et une foule de gens surnaturels, présidés par Hel, une déesse nordique recluse.

Pour Daisy Johanssen, engendrée par un incube et élevée par une mère seule, c’est chez elle. Et en tant qu’exécutrice de Hel et agent de liaison désigné pour le Service de police de Pemkowet, c’est à elle d’assurer les relations entre les communautés banales et eldritch pour un bon déroulement.

Mais quand un jeune homme d’un collège à proximité se noie et que les signes pointent vers la communauté eldritch – l’essor du commerce du tourisme paranormal de la ville est en jeu. Associée à son béguin d’enfance, l’agent Cody Fairfax, un loup-garou sexy, Daisy doit résoudre le crime et maintenir un contrôle serré sur le côté sombre de sa nature. Car s’il est vrai qu’elle n’a jamais tenté d’invoquer son droit démoniaque par naissance, celui-ci pourrait bien déclencher accidentellement rien de moins que l’Armageddon.

Avis : Je n’avais lu auparavant uniquement la série fantasy de l’auteure, c’est-à-dire Kushiel. C’était une série magnifiquement bien faite et moi qui ais du mal avec un trop grand nombre de personnages, je peux vous dire que celle-ci vaut largement le détour. Quand Jacqueline Carey a sorti une série d’urban fantasy, j’ai su que je devrais essayer ! J’ai mis un peu de temps à la commencer au vu des avis un peu différents de la série mais j’avoue que j’ai passé un très bon moment et j’ai tout de suite commandé le deuxième tome pour pouvoir découvrir la suite des aventures de notre héroïne.

Daisy est une jeune femme dont la naissance a marqué sa vie. Il faut dire qu’avoir un démon pour père et être destinée lors de sa mort à amener l’apocalypse sur terre, n’est pas une chose facile pour grandir. A l’allure humaine mais possédant une queue, elle est détestée par de nombreuses personnes autour d’elle. Pourtant, Daisy possède aussi de nombreux amis qui feraient tout pour l’aider. Mais en plus de travailler pour la police de sa ville, la jeune femme est aussi l’ambassadrice de la déesse Hel et doit apporter sa justice dans sa ville. Pourtant, sa vie déjà peu ordinaire va être complètement bouleversée quand un jeune garçon est retrouvé noyé dans la rivière. Tout semble pointer du doigt la communauté surnaturelle et c’est à Daisy, ainsi qu’à son nouveau partenaire Cody (son amour de jeunesse) de trouver le responsable. Ensemble, ils vont s’impliquer dans la communauté des ghoules, des naiades et d’autres espèces que nous aurons plaisir à découvrir. Mais la vérité est loin d’être simple à découvrir et nos deux héros vont devoir mettre tout en œuvre pour comprendre ce qu’il se passe.

C’était très intéressant de découvrir toutes ses créatures et les lois selon lesquelles elles évoluaient. J’étais très curieuse de découvrir ce qu’il s’était réellement passé pour le meurtre de ce garçon et j’avoue que tout était très bien trouvé. On ne s’attend pas une seule seconde à de telles révélations. Cody et Daisy forment ensemble une super équipe et c’est vrai que c’est touchant de voir que la jeune femme a un coup de cœur pour ce loup-garou même si elle sait que rien n’est possible entre eux. Pourtant, je me demande comment leur relation va évoluer par la suite car on voit bien qu’il est toujours présent pour elle. Mais il n’y a pas que lui car nous découvrons Stefan ici, le nouveau leader des ghoules et qui semble très intéressé par la jeune femme. J’avoue que je suis aussi curieuse à son sujet mais je n’arrive pas à savoir ce qu’il désire réellement de Daisy et j’espère que nous en saurons plus par la suite. En plus, nous avons aussi un jamaïcain, un homme qui apparaît de façon assez discrète dans la vie de la jeune femme et je suis curieuse de voir vers qui notre héroïne va se tourner.

C’était une histoire très intéressante même si je pense que le ton est un peu en dessous de sa série Kushiel. Pourtant je suis curieuse de voir comment le tout va se jouer et de lire ainsi la suite. Les idées présentes sont fascinantes et découvrir autant de créatures est très agréable. Une bonne découverte.

4 

mellianefini

12 thoughts on “Dark Currents de Jacqueline Carey (VO)

  1. J’avoue que le résumé ne me fait pas plus envie que ça, mais puisque c’est de Jacqueline Carey, ça vaut peut-être la peine que j’y regarde de plus près. Enfin faut que je finisse Kushiel d’abord 😉

  2. Une fois que j’aurai lu Kushiel (depuis le temps que je dis ça !) pourquoi pas m’intéresser à cette saga… Merci de nous faire découvrir que Jacqueline Carey s’attaque maintenant à l’urban fantasy 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.