La surface de contact de Jaci Burton

Les Idoles du Stade, Tome 5

Résumé : Passionnée par la mécanique des corps – en particulier ceux des sportifs – Alicia est une jeune kinésithérapeute qui n’en est pas à son coup d’essai. Sa rencontre avec le joueur de baseball Garrett Scott marquera un tournant dans sa vie professionnelle. En effet, le lanceur ne se remet pas d’une blessure à l’épaule ; un coup qui pourrait se révéler fatal à sa carrière. Alicia va prendre les choses en mains, et au sens propre du terme. De son côté, Garrett découvrira surtout qu’il n’y a pas meilleure rééducation que le sport en chambre !

Avis : J’avais beaucoup apprécié les tomes que j’ai lus de cette série, aussi avec la sortie de ce roman, j’étais curieuse de voir ce que donnait cette nouvelle histoire. Pourtant, même si j’ai passé un bon moment avec Alicia et Garrett, j’ai trouvé ce volume un peu en dessous des autres mais j’y reviendrais un peu plus tard.

Alicia est kinésithérapeute pour une équipe de base-ball mais son travail reste dans l’ombre jusqu’à ce qu’elle tombe sur Garrett. Ce joueur très sexy a une blessure à l’épaule, un handicap qu’il ne prend pas à la légère. Son défaitisme est d’ailleurs un gros problème pour sa rééducation et quand Alicia s’oppose à lui, il décide de la prendre elle comme kiné personnel pour le rebooster. Problème, car bien sûr il y en a un gros, c’est qu’une attraction assez irrésistible apparait entre eux. Mais comment peut-il y avoir une histoire sérieuse entre eux et surtout comment pourrait-elle garder son travail si c’était le cas ? Alors en attendant, les deux essaient de s’éviter autant qu’ils le peuvent. Mais bien sûr, tout cela ne sera pas si simple.

J’ai beaucoup aimé découvrir Alicia, son indépendance, son désir d’être la meilleure dans son travail et surtout ne pas gâcher cette chance qui lui est offerte de montrer ses preuves. Garrett est un peu énervant sur certains aspects. On comprend qu’il ne croit pas pouvoir retrouver son potentiel mais au final c’est un peu fatigant de voir qu’il ne peut pas faire plus. Mais pourtant on s’attache à ces deux personnages, on les regarde évoluer ensemble et avancer. Oui car même s’il présente cet aspect, Garrett est aussi prêt à tout pour faire plaisir à Alicia et reste à sa disposition quand elle en a besoin. Leur relation est finalement assez touchante car elle prend du temps et s’installe doucement. Je pense que le seul problème que j’ai eu c’est que j’ai trouvé que l’histoire trainait un peu et on retrouve donc certains passages un peu longs.

3

mellianefini

7 thoughts on “La surface de contact de Jaci Burton

  1. Je ne savais même pas que Jaci Burton était publiée en français chez Milady ! Je n’ai encore jamais lu un seul de ses romans, mais les couvertures de cette série font tout pour attirer notre attention ^^ Désolée que ce livre-ci n’ait pas été à la hauteur des 2 premiers, peut-être que le prochain sera meilleur, je l’espère 🙂

Répondre à kincaid Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.