How to Start a Fire de Lisa Lutz (VO)

Résumé (traduction personnelle) : D’un écrivain à succès, une histoire d’amitié inattendue – trois femmes se retrouvant ensemble à l’université et qui grandissent à l’âge adulte unies et divisées par des secrets, mensonges et une seule nuit qui les a toutes façonnées

Lorsque des colocataires de UC Santa Cruz, Anna et Kate trouvent Georgiana Leoni évanouie sur une pelouse une nuit, elles la roulent jusqu’à leur dortoir dans un panier. Vingt ans plus tard, elles se rassemblent autour d’un feu de camp sur la pelouse d’une maison en Nouvelle-Angleterre. Ce qui se passe entre – la bande de folles aventures, les jalousies tacites, et les tragédies soudaines qui modifient le cours de leur vie – est tracé avec l’esprit vif et la tristesse douloureuse dans ce roman construit méticuleusement.

Anna, le leader de facto, est sans peur et dynamique, se déplaçant vite pour rester en avance sur ses démons. L’excentrique, contemplative Kate est une acolyte naturelle, mais un ailier terrible (« Si vous allez à la maison avec lui, puis-je suggérer de respirer par la bouche »). Et puis il y a George: la femme la plus désirée dans une pièce, et le plus susceptible de partir avec le pire des hommes.

Avis : Je prends toujours énormément de plaisir à lire Lisa Lutz, elle a un talent indéniable pour nous attirer dans ses histoires. Les Spellmans a été une de mes séries préférées et c’est vrai que la sortie d’un nouveau roman ne pouvait que m’intriguer. De plus, alors que l’auteure est connue pour ses romans pleins d’humour et finalement un peu chick-lit, nous pouvons retrouver ici quelque chose de très différent. Oui, nous suivons ici trois jeunes femmes, leurs espoirs, leurs démons, leur vie et leurs erreurs.

Lisa Lutz présente souvent ses romans sous des formats différents et c’est ainsi que nous retrouvons des emails, des conversations sous forme de pièce de théâtre et autre et c’est vrai que je trouve ça toujours très intéressant. Mais ce n’est pas tout et je pense que c’est peut être le point le plus déstabilisant pour les lecteurs, chaque chapitre se trouve être une année différente. C’est vrai que c’est difficile parfois de vraiment comprendre ces sauts dans le temps, il n’y a pas vraiment de réelles suites logiques et on passe du passé au futur tout en suivant les trois jeunes femmes au cours de leur vie. Il faut donc, dans ce genre d’histoire, être vraiment attentif pour ne rien rater aux événements et ainsi faire abstraction des années qui défilent pour vraiment apprécier le tout. J’ai beaucoup aimé ce changement même si parfois c’est vrai qu’il faut être concentré pour ne pas être trop perdu dans le fil des événements.

Comme je le disais, nous suivons trois femmes très différentes ici. Anna est la leader du groupe, une jeune fille riche qui dérive dans la vie à cause de la drogue, de l’alcool et des hommes. C’est une jeune femme qui vit dans l’excès et qui ne se rend pas forcément compte des conséquences de ses actes sur ses amies. Une jeune femme bien sous tout rapport qui détruit sa vie sans que cela ne lui pose de problèmes. C’est vrai qu’elle va traverser aussi un grand nombre d’épreuves et d’un côté on comprend comment après une enfance telle que la sienne, qu’elle se sente libre au point d’agir comme elle le désire. Il y a ensuite Kate. Je pense que c’est le personnage que j’ai préféré. Kate ne vient pas d’une grande famille comme Anna, elle n’a pas de grands rêves de liberté et de richesses non, elle désire seulement reprendre le bar de son grand père. Pourtant ce rêve ne se réalisera jamais… Poussée par son amie, elle va la suivre, l’assister, garder les secrets de chacun et finalement évoluer en gardant tout pour elle. Ce n’est pas forcément quelque chose de simple et même si Anna et George sont là pour elles, elles n’ont pas forcément les aptitudes pour la comprendre. Et même si elles sont quand même présentes dans les moments difficiles, elles ajoutent aussi beaucoup à sa vie. Oui Kate est une jeune femme qu’il est facile de comprendre, ses regrets, ses envies et même son impression d’être perdue dans cette vie qui semble vouloir la conformer à quelque chose qu’elle ne veut pas être. Et enfin il y a George… Ah Georgianna est une jeune femme compliquée. Aucune n’est pareille il faut le dire. Non George a besoin d’un homme pour avancer et vivre. Et pourtant, bien que très belle et attirant de nombreux garçons, il semblerait que cette femme n’ait pas vraiment de dons pour choisir un homme bon et aimant. Oh non, parce qu’elle mise toujours sur le con de service qui se sert d’elle et la jette par la suite. Georgianna serait tellement mieux seule, mais il semblerait que cette condition ne lui convienne guère. Et même si ses amies sont toujours là quand elle en a besoin, c’est quelque chose de difficile.

Vous le comprenez, nous découvrons réellement trois personnes complètement différentes et qui pourtant ne peuvent vivre l’une sans l’autre. C’est une amitié intense et touchante que l’on prend plaisir à lire. Elles traversent, comme je le disais, ensemble un grand nombre d’épreuves mais finissent toujours par se relever et avancer comme elles le peuvent. Pourtant rien n’est jamais simple. C’est une histoire qui m’a touchée et qui m’a permis de découvrir ces personnes au tempérament de feu. L’auteure a parfaitement réussi à partager les sentiments de chacune et à nous faire comprendre leur vie depuis leur rencontre. Un très bon roman à découvrir !

4 

mellianefini

13 thoughts on “How to Start a Fire de Lisa Lutz (VO)

  1. Je connaissais l’auteure de nom mais n’avais jamais fait très attention à ses livres, je devrais maintenant (et ma bibliothèque en a plusieurs, dont les Spellmans !) 🙂

  2. Oh j’adore cette auteur ! Je suis sous le charme des SPELLMAN même si je suis à la traîne (je crois que je suis arrêtée au 5) !
    Je ne savais pas qu’elle allait sortir un nouveau roman…Encore une fois c’est grâce à ton blog que je découvre ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *