Temps à Tuer de Kim Harrison

The Peri Reed Chronicle, Tome 1

Résumé (traduction personnelle) : Detroit 2030. Doublée par la personne qu’elle aimait et trahie par l’organisation secrète du gouvernement qui l’a entraînée à utiliser son corps comme une arme, Peri Reed est une renégate en fuite.

« Ne pardonne pas et n’oublie jamais » a toujours été le credo de Peri. Mais sa journée de travail le rend difficile: elle est un drafter, possédant une rare compétence inestimable pour modifier le temps, pourtant destinée à oublier à la fois l’histoire qu’elle a changée et l’histoire qu’elle réécrit.

Lorsque Peri découvre son nom sur une liste d’agents corrompus, elle réalise que sa propre vie a été manipulée par l’agence. Elle joint ses forces avec un soldat mystérieux dans une course mortelle afin de reconstituer la vérité sur sa tâche finale, incapable de se faire confiance.

Avis : J’avais adoré toute la série Rachel Morgan de Kim Harrison et c’est vrai que j’ai été très triste de la voir arriver à sa fin. Pourtant, avec la sortie d’une toute nouvelle saga, j’ai tout de suite été intriguée et je me suis jetée dessus dès que j’ai pu avoir un exemplaire de ce premier tome. J’avoue que j’en attendais vraiment beaucoup et j’étais très curieuse de pouvoir m’immerger dans l’histoire.

Le monde que l’auteure a créé est vraiment riche et j’ai été passionnée par toutes les idées rajoutées. En effet, il existe deux types de personnes possédant des dons assez extraordinaires. Des Drafters, des personnes aillant la possibilité de réécrire le temps, de changer certains événements et de revenir dans une vie comme si de rien était. Le seul problème reste les conséquences de ce genre d’acte. Oui, les Drafters perdent tous souvenirs de ce qui vient de se passer et cela peut signifier perdre des heures, des semaines, des mois ou même des années. C’est aussi pour cela que chaque Drafter est associé à un Anchor, une personne qui puisse l’ancrer dans le réel en lui redonnant des souvenirs que la personne a perdus. Mais là aussi il est possible d’y avoir des problèmes, notamment quand l’Anchor manipule les souvenirs et en donne de faux.

C’est dans ce cadre que nous découvrons Peri, une jeune femme travaillant dans une organisation secrète et qui découvre que son Anchor l’a trompée, lui a occulté certains de ses souvenirs pour en créer de faux et que son agence par la même occasion, celle qu’elle croyait faire le bien, l’a trahie aussi, la faisant devenir un agent rogue. Mais cela dû à son habilité de drafter et à ses pertes de mémoire, Peri va avoir du mal à savoir à qui faire confiance, à comprendre comment elle doit agir mais elle prendra toujours en haute estime son code moral. C’est ainsi que la jeune femme va croiser la route de nombreux protagonistes, comprenant cette vérité que tout le monde essaie de lui cacher mais toujours épaulée par un homme auquel elle ne sait pas si elle peut faire confiance.

J’ai passé un bon moment avec l’histoire, l’écriture de Kim Harrison est toujours un régal à découvrir mais c’est vrai que je n’ai pas eu le coup de cœur que j’attendais. L’histoire est sympa mais il m’a manqué un petit quelque chose. J’avais un peu eu ce sentiment pour le premier tome de son autre série, sentiment qui avait beaucoup évolué au cours des romans et j’avoue que je suis très curieuse de voir ce qu’il sera avec la suite de la saga.

3-5

mellianefini

11 thoughts on “Temps à Tuer de Kim Harrison

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *