Version Beta de Rachel Cohn

Annex, Tome 1

Résumé : L’île paradisiaque de Demesne est le lieu le plus exclusif sur Terre, entièrement modelée par des scientifiques pour atteindre la perfection tropicale. L’aller simple coûte une véritable fortune, et encore plus le fait de s’y installer. Outre les paysages enchanteurs et le climat optimal, les eaux des lagons diffusent une sorte d’euphorisant qui agit comme un élixir de jouvence et de bonne humeur sur les richissimes habitants qui peuplent l’île. Problème : les employés et domestiques sont difficiles à mettre au travail, du fait de cette atmosphère idyllique…

Qu’à cela ne tienne, les milliardaires vont les remplacer par des clones sans âme, manufacturés sur commande selon les désirs et les caprices de leurs acquéreurs. Elysia est  » née  » à seize ans, clone d’une superbe adolescente à la grâce athlétique. Elle n’a aucun souvenir de sa Première – la fille à partir de laquelle on l’a créée -, juste l’intime conviction que cette dernière est morte pour lui offrir la vie. Elysia est le premier prototype d’une ligne expérimentale de versions Bêta : des adolescents parfaits dont on a réglé l’horloge interne pour qu’ils s’éteignent à 18 ans, évitant ainsi de sombrer dans la folie. Mais lorsqu’elle est achetée par le couple le plus puissant de l’île, Elysia va découvrir que la vie sur Demesne n’est pas si rose qu’elle en a l’air. Ce petit monde sans contraintes ni devoirs a corrompu ses habitants, au point que d’autres clones commencent à s’insurger contre les mauvais traitements et les injustices qu’ils subissent.

Quand Elysia devient objet de désir, à la fois du bouillant fils de ses propriétaires et d’un mystérieux jeune officier, elle commence à soupçonner que les versions Bêta ne sont pas si parfaites que cela : conçue pour être totalement insensible, la jeune fille ressent en effet des émotions violentes. Colère… solitude… amour ? A mesure que les tensions et les passions alourdissent l’atmosphère de l’île, Elysia découvrira que son destin et celui de l’île sont intimement liés, et qu’elle va devoir apprendre à choisir par elle-même avant que son compte-à-rebours fatal ne s’enclenche…

Avis : Après avoir lu de nombreux avis vouant les mérites de ce livre, j’étais vraiment curieuse d’en apprendre plus.

On découvre dans ce roman l’île de Demesne, une île très étrange et différente des autres. En effet, tout y a été modifié pour répondre aux multiples attentes des personnes qui peuvent se permettre de payer un séjour. Et pour cela, l’air même a été modifié pour être de meilleure qualité, c’est-à-dire possédant une grande teneur en oxygène, chose qui est connue pour relaxer et rendre heureux les gens. Mais tout est fait pour avoir ce genre de conséquences. Que ce soit la légèreté de l’eau, la beauté des paysages ou encore la culture du chocolat. Mais il y a quelque chose de plus, quelque chose qui rend cette île encore plus particulière. C’est la seule à fabriquer et produire des clones humains, des êtres utilisés à partir de personnes décédées récemment. Ces êtres sont censés être obéissants, sans émotions, sans goût, seulement prêts à tout pour faire de leur mieux dans la fonction qui leur est attribuée. Mais voilà qu’apparaît dans ce monde Elysia. C’est l’une des premières versions béta, une adolescente. Personne n’a jamais eu l’occasion de tester une jeune fille telle qu’elle, tous les autres modèles étant déjà adultes. Alors quand une femme veut l’acheter pour l’utiliser en tant que compagnon, c’est-à-dire en tant que « fille », Elysia est plus qu’heureuse de quitter le magasin où elle attendait que quelque chose se passe. Elle va ainsi découvrir le monde et ce qu’il s’y cache.

C’était vraiment intéressant de découvrir par les yeux d’Elysia comment Demesne était régie. Notre héroïne comprend très vite qu’elle n’est pas comme les autres clones et que sa différence pourrait bien la mener à sa perte. Elle va cependant continuer sa vie, évoluant, apprenant, découvrant ses sentiments et espérant pouvoir un jour atteindre la liberté. J’ai beaucoup aimé ce personnage, elle est si naïve en début de roman. Elle ne cherche qu’à comprendre le monde et y participer. Et même si les gens avec qui elle vit la prennent pour leur « fille », ce n’est qu’un mot et les sentiments de chacun envers les clones ne changeront pas. C’est assez triste de voir qu’ils ont tous peur des Défaillantes, ces clones qui dérivent de leur tâches, qui commencent à ressentir, à vouloir, à  changer. Mais Elysia ne se laissera pas faire et fera tout pour être acceptée.

En commençant le roman j’ai beaucoup pensé à un film, The Island. Un film datant de plusieurs années mais qui partait un peu d’une idée semblable. J’ai beaucoup aimé ce petit roman, c’est intriguant de connaître les subtilités de ce monde et des personnages qui nous sont présentés. Tout le monde cache quelque chose et ment pour préserver leur secret. Nous apprendrons tout petit à petit et j’avoue qu’il y a des révélations que je n’attendais pas vraiment. En fin de romain j’ai d’ailleurs été assez surprise (bien que j’eus établi cette hypothèse) et c’est vrai que je suis maintenant assez curieuse de voir ce qu’il va advenir à nos personnages.

4 

mellianefini

13 thoughts on “Version Beta de Rachel Cohn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *