Thinning the Herd de Adrian Phoenix (VO)

Résumé (traduction personnelle) : Quelqu’un choisit des diseurs de bonne aventure et des hippies dans l’Oregon, en les arrachant à leur maison. Et quand la légende lui-même, Hal Rupert, agent de contrôle des animaux, se trouve face à un mystère, il sait qu’il est l’homme prêt à le résoudre. Entre les querelles hors-de-contrôle de chats et chiens, il a remarqué une légère hausse particulière chez une autre sorte d’animaux … les loups-garous.

Hal infiltre la foire de pays pour enquêter sur la disparition des enfants de fleurs. Mais sa vraie priorité est de protéger l’amour de sa vie, Desdemona Cohen, dont la longue chevelure violette et lèvres noires satinées ont capturé son cœur au moment au moment où il l’a vue debout derrière le registre au Hot Topic. Desdemona a beau avoir surnommé Hal « Monstre », il est déterminé à gagner son cœur. Et, vous savez, sauver tout le monde, aussi.

Avis : Ca faisait très longtemps que je n’avais pas lu de romans d’Adrian Phoenix mais j’avais apprécié beaucoup de ses séries il y a quelques années (il faut d’ailleurs que je les continue…), aussi j’étais curieuse de découvrir ce tout nouveau premier roman. Mais je pense qu’au final j’en attendais peut-être un peu trop et le roman n’était pas forcément ce à quoi je m’attendais. Il faut dire que ce premier volume est unique et complètement atypique par rapport à ce que l’on peut retrouver habituellement.

Notre héros ou plutôt anti-héros, Hal, est un personnage qui est peu reconnu ou seulement dans des cercles assez particuliers. C’est un agent de contrôle d’animaux mais qui garde aussi la paix entre la frontière des humains et du surnaturel (bien qu’il ne soit pas très connu pour cela). Sa petite amie (bien qu’il soit le seul au courant) Desdemona est une jeune femme dont on apprécie de voir les interactions. Si elle le traite de harceleur, de monstre ou le menace de l’éviscérer, ce n’est pas parce qu’elle ne l’apprécie pas non, ce sont des noms affectueux et des propositions indécentes. C’était assez drôle de voir qu’il ne réalise pas du tout qu’il est complètement différent de la personne qu’il croit être. Et c’est vrai que leurs rencontres sont assez impressionnantes à voir quand on réalise qu’Hal interprète tout et n’importe quoi en sa faveur. Oui ,parce que question égo, il faut dire que le sien est assez surdimensionné et il se considère comme un véritable héros, voire une légende humaine et ne se fait pas prier pour le raconter à tout le monde.

Mais voilà un terrible problème se présente à lui et il est bien décidé à comprendre ce qu’il se passe. En effet, de nombreuses disparitions se produisent et des hippies, de même que des diseurs de bonne aventure se volatilisent sans laisser de trace et Hal compte bien comprendre le fin mot de l’histoire. Pourtant l’histoire va se compliquer quand il est victime d’une machination destinée à le tuer ou quand ses amis ou encore Desdemona se retrouvent en danger face à la situation.

C’était une livre agréable mais j’avoue que je n’ai pas forcément adhéré à l’histoire autant que je le pensais… C’était cependant une découverte agréable et différente et je me demande ce que l’auteure nous présentera par la suite.

3

mellianefini

 

12 thoughts on “Thinning the Herd de Adrian Phoenix (VO)

  1. lorsque j’ai vu ce livre dans ta liste de nouvelles acquisitions j’ai tout de suite été tentée je suis donc déçue qu’il ne t’ai pas autant plus qu’on pouvait l’espérer mais je reste tentée malgré tout car il semble vraiment different

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *