The Passenger de Lisa Lutz (VO)

Résumé (traduction personnelle) :Dans le cas où vous poseriez la question, je ne l’ai pas fait. Je n’ai rien à voir avec la mort de Frank. Je n’ai pas d’alibi, alors vous devrez me croire sur parole …

Quarante-huit heures après avoir quitté le corps de son mari en bas de l’escalier, Tanya Dubois encaisse ses cartes de crédit, se teint les cheveux en brun, exige un nouveau nom d’une voix sombre au téléphone, et fuit la ville. Ce n’est pas la première fois.

Elle rencontre Blue, une barmaid qui reconnaît le regard traqué dans les yeux d’une fugitive et lui offre un endroit pour rester. N’ayant que peu d’autres choix, Tanya – maintenant Amelia – accepte. Une alliance compliquée et dangereuse est née.

Il est presque impossible de vivre hors des sentiers battus de nos jours, mais Amelia – maintenant Debra – et Blue ont le courage, l’ingéniosité et le désespoir d’essayer. Voyageant de ville en ville, Debra particulièrement est poursuivie par un secret très sombre … peut-elle dépasser son passé?

Avis : Lisa Lutz est une auteure que j’apprécie particulièrement. Je l’ai tout d’abord découverte avec des livres pleins d’humour avec la série Spellmans, puis avec des genres beaucoup plus sérieux dernièrement. Mais quoi qu’elle puisse écrire, je prends toujours énormément de plaisir à lire ses histoires et j’ai été, une fois de plus, conquise par The Passenger.

Ce livre met en avant des thèmes que je n’ai pas forcément beaucoup retrouvés dans mes autres lectures : la fuite et le changement d’identité avec bien sûr toutes ses conséquences. C’est dans ce contexte que l’on découvre Tanya, une jeune femme en fuite après avoir découvert le corps de son mari en bas de son escalier, possiblement mort en tombant alors qu’elle était à l’étage. Mais voilà, la jeune femme n’a pas d’alibi et elle ne peut pas se permettre que la police fouille dans son passé de peur de découvrir son terrible secret.

En commençant l’histoire, on ne comprend pas vraiment pourquoi la jeune femme s’enfuit et pourquoi elle ne veut pas affronter la police qui devrait, avec les bonnes explications, comprendre cette mort étrange. Mais non, Tanya s’enfuit et change d’identité en contactant une personne de son passé qui pourrait bien lui nuire. A partir de là, la jeune femme va passer de villes en villes, changeant sans cesse de nom, s’alliant pendant un moment avec une femme qui n’a pas forcément la même morale que la sienne et qui devine qu’elle cache quelque chose, une femme qui va s’infiltrer dans sa vie et l’obliger à agir même quand elle ne le désire pas.

J’ai beaucoup aimé voir comment notre héroïne parvenait à changer de noms, à se refaire une vie et à disparaitre pour recommencer une nouvelle fois. Je ne sais pas et je ne pense pas que cela soit aussi simple qu’elle le présente mais c’était intéressant de voir la manière utilisée. Bien sûr, on essaie aussi de comprendre tout au long des chapitres ce que Tanya peut bien fuir, la raison derrière ces événements et même si on retrouve des emails envoyés entre elle et une personne de son passé, il est très difficile de réellement comprendre la vérité avant les derniers chapitres. On comprend parfaitement que quelque chose de très grave est arrivé, mais Tanya est-elle responsable ? Pourquoi attaque-t-elle tant l’homme avec qui elle correspond et envers qui pourtant elle a des sentiments.

C’est quelque chose de très complexe que l’on retrouve ici et les révélations sont nombreuses, tout son passé cache de nombreux secrets et même certains dont elle ne s’attendait pas à découvrir et nous non plus par la même occasion. Le seul point qui me fait douter reste peut-être les conséquences de toute sa situation, ou en tout cas le manque apparent de complications par rapport à tout ce qu’elle a traversé au niveau juridique, le vol d’identité, et autres crimes. Est-ce que l’auteur a décidé de les garder hors de son histoire ? Tanya n’est-elle pas punie pour ce qui est arrivé ? Son passé l’innocente-t-il une fois révélé ? J’avoue que ce sont des points qui m’ont intriguée. S’il est si facilement possible de passer outre de telles actions.

Mais dans tous les cas j’ai passé un excellent moment avec l’histoire et j’ai été complètement emportée par tous les événements. Un nouveau très bon roman de l’auteur à lire sans plus attendre !

4

mellianefini

11 thoughts on “The Passenger de Lisa Lutz (VO)

  1. Il a l’air super bien ! Le résumé m’intrigue, et tu me donnes bien envie avec ta chronique ; j’aime bien ce genre d’histoire. 🙂 Merci pour la découverte !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.