On ne vit qu’une fois de Julie Moffett

Lexi Carmichael, Tome 1

Résumé : Moi, c’est Lexi Carmichael, super geekette. Je passe mes journées à arrêter les pirates informatiques à la NSA, l’Agence pour la Sécurité nationale. Mes nuits ? J’essaie d’éviter ma mère et j’avale des céréales en guise de dîner. J’ai beau travailler pour une agence ultra-confidentielle, je n’ai jamais participé à des courses-poursuites infernales, jamais siroté de martini (mélangé à la cuillère, et non pas au shaker, contrairement à James Bond) ni décoché de flèche empoisonnée avec un parapluie.
Jusqu’à aujourd’hui, en tout cas, car deux voyous armés de revolvers ont fait irruption dans ma vie et ma meilleure amie a disparu. J’ai donc demandé un coup de main aux jumeaux Zimmerman – les mystérieux créateurs des réseaux électroniques les plus sensibles d’Amérique – pour naviguer dans un labyrinthe déconcertant et tâcher de retrouver sa trace.
Sur ma route, je vais croiser un agent secret sexy et un avocat riche et séduisant qui, ma foi, ont bien l’air de craquer tous les deux pour moi. Piratage informatique, espionnage, espions canon, voilà le rêve d’une geekette qui devient réalité. Mais c’est sans compter sur ces deux brutes armées jusqu’aux dents…

Avis : Quand j’ai lu le résumé, j’avoue que j’étais curieuse de découvrir l’histoire. Je n’avais jamais entendu parler de la série et je dois dire que j’étais persuadée que c’était un auteur Français. Mais j’ai vraiment été surprise de voir que ce n’était pas le cas.

Lexi travaille dans l’informatique à la NSA, son travail est top secret. Elle n’a rien d’une personne qui travaille sur le terrain et d’ailleurs, elle n’y connait rien. Alors quand sa meilleure amie lui envoie des documents que tout le monde est prêt à récupérer de toutes les façons possibles et inimaginables, elle se retrouve au milieu d’une histoire qui la dépasse. Grâce à ses amis, elle va essayer de comprendre ce qu’il se passe et surtout aider son amie même si ça peut lui coûter son job. Pourtant, rien ne sera facile et elle va devoir affronter différents individus qui lui cachent de nombreux secrets.

Tout d’abord je dois dire que le roman est classé en cosy mystery, mais pour moi ce n’est pas vraiment ça, mais plutôt de la chick-lit du genre à la Stephanie Plum ou Bobby Faye, donc pas forcément ce que j’attends d’un cozy. Mais je me doutais un peu de ça en lisant le résumé, du coup je n’ai pas été surprise et le roman délivre parfaitement ce que j’attendais. J’ai passé un très bon moment léger avec cette héroïne qui attire les catastrophes comme pas deux, de même que les hommes sexy même si ce n’est pas forcément pour elle. C’est un roman très sympa si on ne veut pas quelque chose de compliqué. Bon, il ne faut pas trop réfléchir aux incohérences parce qu’il y en a quelques-unes, il faut juste penser à une histoire divertissante. C’est d’ailleurs exactement ça que le roman propose.

Je suis curieuse de lire la suite à présent et je me suis du coup pris la suite en anglais ! A voir comment les choses évoluent pour notre jeune héroïne !

9 thoughts on “On ne vit qu’une fois de Julie Moffett

  1. Je me demande toujours comment tu arrives à t’y retrouver dans toutes tes sagas en cours ^_^ Quelle mémoire doublée d’organisation cela doit te demander, bravo ! 😉

Répondre à Gaëtane Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.