Interview with Kelly Gay

Kelly Gay is the author of the Urban Fantasy series: Charlie Madigan. The four first books of the series are The Better Part of Darkness(November 12th, 2009), The Darkest Edge of Dawn (August 20th, 2010), The Hour of Dust and Ashes (August 30th 2011), Shadows Before the Sun (July 31st 2012). Thanks to Kelly Gay for this wonderful interview.

Kelly Gay est l’auteure de la série Urban Fantasy Charlie Madigan. Les quatre premiers tomes de la série sont Ma part de ténèbres (29 Avril 2011), Une aube de ténèbres (25 Octobre 2011), The Hour of Dust and Ashes (30 Aout 2011), Shadows Before the Sun (31 Juillet 2012). A savoir que les droits ont été rachetés par J’ai Lu. Merci à Kelly Gay pour cette jolie interview.
—————— 

Can you introduce yourself in a few words?  
I’m Kelly. I write the Charlie Madigan series.
How many books do you intend to write for this series?
Since I’m not a planner, I can’t say for sure. But I certainly don’t feel done with Charlie and crew. Each story seems to lead into another, so as long as that keeps happening, I’ll continue to write.  
    
Was it difficult to write the first book? How long did it take?  
Parts of it were difficult, other parts flew by easily. That’s the nature of writing. It took me about four months to write the book, but the story and all my world notes, along with the time the idea sat in my mind, was over the span of a year and a half.
Which one is your favorite? 
Oh, that’s too hard to answer. I like each one for different reasons. I loved the 1st for Charlie and Emma and Rex, the 2ndbecause of the battle on Helios tower, and Pen and Grigori Tennin going at it. I loved the 3rd for the emotional impact of Bryn, Rex/Will, and I loved the 4th for Sandra and what happens with Hank.
How do you find your titles? Did you imagine them all when you started the series or do you brainstorm each time?
 I’d come up with The Better Part of Darkness before I had the book to go with it. As soon as Charlie came to mind, I knew it was perfect for her. The second book was pretty easy. My editor had one word changed in it (Dark to Darkest). The third I had a hell of a time. My editor and I finally got on the phone and hashed it out. He was really great, asking me words that symbolized the story and then he just blurted that combination out and I knew it was the right one. The fourth title was like the first. I’d already come up with it several years earlier. I was waiting for the right story and this one fit perfectly.  My titles just come to me or come from me looking through the thesaurus or phrase books, or from the story itself. 
How did you end up writing Urban Fantasy books? Is there any other genre that appeal to you? 
It was the story; it was Charlie. That’s how I ended up writing UF. But I have always loved the genre, the strong female archetype, and the conflicts that arise from blending the real world with the paranormal world. As for other genres, I love romances, YA (which I write in as Kelly Keaton), and really anything that has some kind of fantasy or paranormal slant to it. I adore romantic comedies as well and would like to try my hand at that at some point.
What influences what you write?
 My fears and my hopes. My love of mythology, the supernatural, strong women heroes, family, sacrifice…
Do you write full time? If no, do you hope to eventually do so? 
Yes, though I wish I could say I write full time hours, but while I’m home, I’m mom to my 4yr old son and 12 yr old daughter and all the craziness that entails. There are times I get in a full days’ writing, but others not so much.   
Does the inspiration for the characters come from people you know?
 Not really. I mean, certain character traits are similar here and there, from people, things, or experiences I’ve had with others or those I’ve heard about. But none of my characters reflect, as a whole, anyone I know.
We don’t have a lot of mother/daughter relationships in UF, was it complicated to insert one here? 
Not at all. When Charlie first appeared in my head, she was a fully formed, single mother. She’s always been that way, so writing her as such was no trouble. I was worried whether or not readers would respond to it or find it too ‘out of the box’. But I just loved her as she was, so I went with it. Sometimes it was a delicate process to balance the home life with the violence of work, but I just look at it as being a very real life in every way – there just happen to be paranormal circumstances involved. 🙂
Is there a character more difficult than the others to write?  
Charlie is always the most difficult to write. And sometimes it’s not a question of difficulty, but more of a time-consuming thing. Since the books are in her point of view, all those layers, all her relationships, all her flaws, and learning curves take way more time to develop. 
How did you end up with a male siren? It was a really interesting idea.
Thank you! I just wanted to explore something a little different, so I turned to some other creatures of myth and lore. The siren appealed to me because most often we think of them as women, very beautiful and alluring. The idea that their power lies in their voice, though, is what really captured me. Combine that with a male lead, and I felt I had something really intriguing.  
Who is your favorite character in the series?  
Oh boy. Hard one to answer! My favorites cycle around and around. Sometimes it’s Charlie and Emma, sometimes its Hank and Rex. I love them all! Brim, Pen, Sian, Bryn… I really couldn’t choose one favorite.
Have you already other plans for future series? Or is it top secret?  
I do, and yes it is Top Secret. 🙂
Is it very different to write adult and young adult books? Do you have a preference? 
I don’t think it’s very different. The biggest difference lies in the main characters’ journey – for me, anyway. My adult character is on a way different path than my YA character who is just learning who and what she is, and what she wants to be in life.
Can you tell us a little something about the fifth book?  
There is nothing official on a 5th book at this time from my publisher. But I still plan to write it. It’ll deal with Hank trying to come to terms with his torture and its consequences. We’ll also find out who killed Killian in the Grove and why, see some more of Leander and Pen. And Grigori Tennin is back and ready to stir up big time trouble for Charlie.
Did you need to do a lot of researches for your books?  
Occasionally, depending on what the scene calls for. I did a lot of research initially, when I was building the world and creating the mythos behind it. 
Do you have a favorite author? Or a favorite book? 
I have a ton of favorites. Marion Zimmer Bradley, Margaret George, Sherrilyn Kenyon, Kristan Higgins, Susan Elizabeth Phillips, Ilona Andrews, Anne Stewart, Anne Rice, Simon R. Green… It’s a long list, LOL. My favorite books are MISTS OF AVALON, GAME OF THRONES, INTERVIEW WITH THE VAMPIRE, THE MEMOIRS OF CLEOPATRA… 
    
Where is your favorite place to write?  
On the couch with the recliner. 🙂
Have you ever been in France? Do you see yourself meeting your French fans one day?  
No, I haven’t. I took French language in high school and France is on my list of Must See places. I’d love to meet some of my French readers one day – that would be a highlight for sure!
 ———————
Pouvez-vous vous présenter en quelques mots?
Je suis Kelly. J’écris la série Charlie Madigan.
Combien de livres comptez-vous écrire pour la série ?
Comme je ne suis pas quelqu’un qui planifie tout, je ne peux pas vraiment  le dire. Mais il est certain que je ne pense pas en avoir fini avec Charlie et sa bande. Chaque histoire semble mener à une autre, alors tant que ça arrive, je vais continuer à écrire.
Etait-ce difficile d’écrire le premier livre ? Combien de temps cela a-t-il pris ?
Certaines parties étaient difficiles, d’autres plus faciles. C’est la nature même de l’écriture. Cela m’a pris quatre mois pour écrire le livre, mais l’histoire et toutes mes notes sur le monde, de même que l’idée que j’avais en tête, ont germé pendant environ un an et demi.
Lequel est votre préféré ?
Oh, c’est trop difficile de répondre. Je les aime tous pour différentes raisons. J’aime le premier pour Charlie, Emma et Rex, le deuxième en raison de la bataille dans la tour Helios, et pour Pen et Grigori Tennin. J’adore le troisième pour l’impact émotionnel avec Bryn, Rex/Will, et j’ai aimé le quatrième pour Sandra et pour ce qu’il se passe avec Hank.
Comment trouvez-vous vos titres ? Les connaissez-vous avant de commencer la série ou vous prenez-vous la tête à chaque fois ?
Je suis venue avec The Better Part of Darkness avant d’avoir le livre qui allait avec. Aussitôt que Charlie m’est venue à l’esprit, j’ai su que c’était parfait pour elle. Le deuxième a été assez facile. Mon éditeur a seulement changé un mot (Dark en Darkest). Pour le troisième ça a été beaucoup plus compliqué. Mon éditeur et moi avons beaucoup parlé au téléphone et avons finalement trouvé un. Il a été génial, à me demander les mots symbolisant l’histoire, et a finalement fait une combinaison, j’ai alors su que c’était le bon. Le quatrième titre a été comme le premier. Je l’avais déjà en tête des années avant. J’attendais la bonne histoire pour qu’il aille parfaitement. Mes titres viennent à moi et viennent de moi, venant du « thesaurus », de phrases du livre, ou de l’histoire elle-même.
Comment en êtes-vous venue à écrire de l’Urban Fantasy ? Y-a-t-il un autre genre qui vous plaise ?
C’était l’histoire ; c’était Charlie. C’est comme ça que j’en suis venue à écrire de l’UF. Mais j’ai toujours adoré le genre, l’archétype de la femme forte, et le conflit qui s’élève avec le mélange du monde réel et paranormal. Pour les autres genres, j’adore la romance, YA (que j’écris en tant que Kelly Keaton), et vraiment tout ce qui a une forme de fantasy ou de paranormal dedans. J’adore aussi les comédies romantiques et j’aimerais m’y essayer un jour.
Qu’est ce qui influence ce que vous écrivez ?
Mes peurs et mes espoirs. Mon amour de la mythologie, le surnaturel, les héros femmes fortes, la famille, les sacrifices…
Ecrivez-vous à temps complet ? Si ce n’est pas le cas, voudriez-vous que ça soit le cas ?
Oui, bien que je veuille dire que j’écris tout le temps, mais quand je suis à la maison, je suis la maman d’un garçon de 4 ans et d’une fille de 12 ans et cela va avec toute la folie que l’on peut avoir. Il y a des jours complets d’écriture et d’autres beaucoup moins.
Vos personnages sont-ils inspirés de personnes que vous connaissez ?
Pas vraiment. Je veux dire, certains traits de personnages sont similaires ici et là, de gens, choses ou expériences que j’ai eu avec d’autres, ou que j’ai entendu. Mais aucun de mes personnages ne représente vraiment quelqu’un que je connais.
Nous n’avons pas beaucoup de relations mères/filles en UF, était-ce difficile d’en ajouter une ici ? 
Pas du tout. Quand Charlie est apparue dans ma tête, elle était complètement formée en tant que mère célibataire. Elle a toujours été comme ça, alors l’écrire ainsi n’a pas posé problème. J’avais peur que les lecteurs n’apprécient pas ça ou qu’ils pensent que ça soit un peu trop « hors des cases ». Mais je l’aime comme elle est, alors je suis partie avec ça. Parfois c’est délicat de faire un équilibre entre sa vie à la maison et la violence de son travail, mais je regarde ça comme si c’était la vie réelle – il y a juste des points paranormaux en plus. 🙂
Y-a-t-il un personnage plus difficile à écrire que les autres ?
Charlie est toujours la plus difficile à écrire. Et parfois ce n’est pas une question de difficulté, mais plus un trop plein de choses. Comme le livre est de son point de vue, toutes les couches, toutes ses relations, tous ses défauts, et son apprentissage prennent plus de temps à développer.
Comment l’idée d’un mâle sirène vous-est-elle venue ? C’était une idée intéressante. 
Merci ! Je voulais explorer quelque chose d’un peu différent, alors je me suis tournée vers d’autres créatures de mythes et traditions. Les sirènes m’ont plu étant donné qu’on pense souvent à eux comme des femmes, très belles et charmantes. L’idée que leurs pouvoirs soient dans leur voix, est ce qui m’a le plus intéressé. Combinez ça avec un rôle masculin, et j’ai trouvé ça très intriguant.
Quel est votre personnage préféré dans la série ?
Mon dieu. Très dur à répondre ! Parfois c’est Charlie et Emma, d’autres c’est Hank et Rex. Je les aime tous ! Brim, Pen, Sian, Bryn… Je ne peux vraiment pas choisir mes préférés.
Avez-vous déjà d’autres projets pour une future série ? Ou est-ce top secret ?
C’est le cas, et oui c’est Top Secret. 🙂
Est-ce très différent d’écrire des livres adultes et young adults ? Avez-vous une préférence ?
Je ne pense pas que ça soit très différent. La plus grande différence réside dans le parcours du personnage principal – pour moi en tout cas. Mon personnage adulte est passé par des chemins complètement différents que mon personnage YA qui est en train d’apprendre qui elle est et ce qu’elle veut faire dans la vie.
Pouvez-vous nous dire un petit quelque chose sur le cinquième tome?
Il n’y a rien d’officiel sur un 5ème livre pour le moment venant de mon éditeur. Mais je prévois quand même de l’écrire. Ca parlera de Hank, essayant d’en finir avec sa torture et ses conséquences. Nous allons aussi trouver qui a tué Killian dans le Jardin et pourquoi, voir plus de Leander et Pen. Et Grigori Tennin est de retour, prêt à poser beaucoup de problèmes à Charlie.
Avez-vous eu besoin de beaucoup de recherches pour vos livres ?
Occasionnellement, ça dépend de la scène. J’ai fait beaucoup de recherches au départ, quand je construisais mon monde et que je créais des mythes derrière.
Avez-vous un auteur favori ? Ou un livre ?
J’en ai des tonnes. Marion Zimmer Bradley, Margaret George, Sherrilyn Kenyon, Kristan Higgins, Susan Elizabeth Phillips, Ilona Andrews, Anne Stewart, Anne Rice, Simon R. Green… C’est une longue liste, LOL. Mes livres favoris sont MISTS OF AVALON, GAME OF THRONES, INTERVIEW WITH THE VAMPIRE, THE MEMOIRS OF CLEOPATRA…   
Quel est votre endroit préféré pour écrire ?
Sur le canapé qui s’incline. 🙂
Etes-vous déjà venue en France ? Vous voyez-vous rencontrer vos fans Français un jour ?
Non, ce n’est pas le cas. J’ai appris Français au lycée et la France est sur ma liste des endroits à voir. J’aimerais beaucoup rencontrer certains de mes lecteurs Français un jour – ça serait un grand moment c’est sûr !
——————
For more info you can check out the author’s website: http://kellygay.com/
Pour plus d’informations, vous pouvez vous rendre sur le site web de l’auteur: http://kellygay.com/

List for all the giveaways 

Liste de tous les concours 

7 thoughts on “Interview with Kelly Gay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.