Made to Kill d’Adam Christopher (VO)

The L.A. Trilogy, tome 1

Résumé (traduction personnelle) : C’était juste un autre mardi matin quand elle entra dans le bureau – jeune, comme je le soupçonnais, ils pourraient tous l’être, une autre brunette avec assez de noir autour de l’œil pour correspondre à Cléopâtre. Et qui suis-je? Je suis Ray, dernier robot du monde, célèbre et redouté, ce qui me convient très bien – après tout, le dernier endroit où vous vous attendriez à trouver le meilleur tueur à gage de Hollywood est en pleine lumière du jour.

Raymond Electromatic est bon dans son travail, aussi bon qu’il ne l’était en tant que détective privé, le seul employé de l’Agence de détective Electromatic – sauf pour Ada, partenaire de bureau et super-ordinateur, la voix constante dans l’oreille interne de Ray. Ray aurait pu prendre une nouvelle ligne de travail, mais l’argent est l’argent, après tout, et il a été programmé pour faire du profit. D’ailleurs, avec ses limites de bande de mémoire de vingt-quatre heures, il peut vous garder un secret.

Quand une femme à l’aspect familier arrive à l’agence pour embaucher Ray pour retrouver l’étoile manquante d’un film, il est enclin à lui dire de repartir d’où elle est venue. Mais elle avait de l’argent dur et froid, une demande d’anonymat total, et une tendance à disparaître.

Plongé dans un monde étincelant de gloire, de fortune, et de secret, Ray découvre un complot sinistre qui va beaucoup plus loin que l’écran d’argent – et ce robot est au mauvais endroit, au mauvais moment.

Avis : Je ne suis pas une grande fan de robots habituellement et c’est vrai j’évite la plus part des livres les incorporant. Pourtant, cette fois ci, j’avoue que j’ai été intriguée par le résumé. Il faut dire que ce n’est pas forcément quelque chose de très science-fiction, mais plutôt une histoire qui aurait tout aussi bien pu mettre en scène un tout autre personnage. D’ailleurs, le fait que ce soit un robot apporte une grosse touche d’originalité ici. Oui, c’est un point fort de l’histoire, une ambiance différente, des stars d’Hollywood, une enquête, un tueur à gage, de nombreux éléments qui nous intriguent et qui nous tiennent en haleine tout au long de l’histoire.

Ray est le dernier robot existant sur la planète, celui qui a été conçu pour être au plus près de l’homme mais il est aussi contrôlé par un super ordinateur qui s’occupe de le programmer et de récupérer sa mémoire chaque soir. C’est aussi ce super ordinateur qui a décidé que leur entreprise de détective privé serait plus fructueuse si elle se transformait en une de tueur à gages. D’ailleurs pour cela, elle a altéré le comportement général du robot pour ne pas qu’il développe une conscience propre. Mais voilà, un nouveau cas étrange se présente à eux, une jeune femme à l’allure de Cléopâtre, l’engage pour retrouver et éliminer une star de cinéma. A la clé : de nombreux lingots d’or… étrange. Mais l’argent appâte particulièrement, surtout face à une telle somme et c’est ainsi que Ray va se retrouver plonger dans une histoire des plus complexes. Oui, c’est un roman mêlant stars de cinéma mondiales, CIA, agents doubles, agents russes, nucléaire, et un complot bien plus intense qu’on ne pourrait le suspecter.

C’était un roman très intéressant, basé sur l’enquête bien sûr principalement, même si on a un petit aspect science-fiction léger à l’arrière de l’histoire qui est, je trouve, assez bien amené. Il faut dire que je ne m’attendais pas du tout à de telles révélations en fin d’histoire. C’était intéressant d’avoir différents aspects que l’on ne retrouve pas habituellement et c’est vrai qu’on est curieux de comprendre ce qu’il se passe exactement entre tous les événements.

J’ai trouvé que l’auteur avait eu des idées vraiment originales avec cette histoire et sur quelque chose qui partait simple, on se retrouve embarqué dans une histoire d’amplitude mondiale. J’essaie encore de statuer sur le super-ordinateur et sur son impact sur Ray, notamment quand on sait qu’elle lui donne ses souvenirs chaque jour et peut donc altérer tout ce qu’elle désire.

Bref vous l’aurez compris, j’ai passé un bon moment avec l’histoire et je suis curieuse de découvrir ce que l’auteur nous présentera de plus à présent.

4

mellianefini

15 thoughts on “Made to Kill d’Adam Christopher (VO)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.