Meurtre magique d’Ilona Andrews

Kate Daniels, Tome 5

Résumé : Ravagée par une guerre entre la magie et la technologie, Atlanta n’a jamais été aussi dangereuse. Par chance, Kate Daniels est sur le coup.
Kate Daniels a peut-être quitté l’Ordre de l’Aide Miséricordieuse mais elle est toujours plongée jusqu’au cou dans les problèmes paranormaux. Ou, plutôt, elle le serait si quelqu’un daignait l’embaucher. Maintenant que l’Ordre s’emploie à ruiner sa réputation, lancer sa propre affaire s’avère plus difficile qu’elle ne l’aurait cru… Sans compter les nombreux clients potentiels qui craignent d’indisposer le Seigneur des Bêtes, qui n’est autre que le compagnon de Kate.
Quand le premier Maître des Morts d’Atlanta l’appelle pour lui demander de l’aider à capturer un vampire en cavale, Kate saute sur l’occasion de décrocher un travail rentable. Cependant, elle découvre vite qu’il ne s’agit pas d’un incident isolé. Kate doit alors absolument découvrir le fin mot de l’histoire, et rapidement, sinon la ville et tous les êtres qui lui sont chers risquent de payer le prix fort.

Avis : J’ai décidé que dans cette chronique, je ne mentionnerai pas le nom de Curran. Sinon, vous allez croire qu’il m’obsède, et moi, je ne suis pas comme ça. Ce n’est pas un petit lion de rien du tout (et qui a un torse qui me fait me livrer à une parfaite imitation d’un poisson rouge) qui va me retourner le cerveau. Non, pas du tout !

La vie de Kate a connu de grands changements ces derniers temps. Elle s’est installée dans la forteresse de celui-qui-porte-diablement-bien-le-jogging et doit apprendre à cohabiter avec une meute de métamorphes qui suivent un ou des protocoles bien précis. Ce n’est pas simple quand on sait qu’elle vient en plus d’ouvrir sa propre agence de détectives privés et qu’elle est bien décidée à faire ses preuves afin qu’on ne pense pas qu’elle n’est que la petite amie du Dieu-torse-nu-aux-dents-pointues. Mais s’il n’y avait que cela, voilà que sa nièce (qui ne l’est pas vraiment) vient vivre avec eux, et évidemment, des trucs bien moches lui tombent sur le coin du nez.

Dire que j’ai aimé ce tome serait un euphémisme. Kate Daniels est une des rares séries qui gagne en qualité au fil des tomes, et ce n’est pas parce qu’il y a un lion-trop-sexy dedans. De l’action, de la tendresse, de l’humour, je ne me suis pas ennuyée une minute. Celui-qui-a-des-épaules-à-s’en-décrocher-la-mâchoire est plus touchant que jamais, et Kate continue de m’émouvoir.

Bon, il y a quand même un problème, un énorme problème (et je ne parle pas des attributs-du-dieu-félin) : le tome suivant n’est pas encore traduit en français ! Argggg, comment je vais faire !

PS : Vous avez vu, pas une seule fois je n’ai prononcé son nom ! Je suis fière de moi !

Celine

http://lelivrevie.blogspot.fr/

20 thoughts on “Meurtre magique d’Ilona Andrews

  1. Tu va voir, le tome 6, 7, 8 et 9 sont excellents aussi 😉 ! (Pasque moi je les ait lu, nanananère !)
    Mais je suis d’accord, ce tome est excellent, et je suis TELLEMENT contente que la série revienne en France ♥ !

  2. Tu peux effectivement être fière de toi xD et bravo pour les moyens détournés, j’en rigole encore.
    Que dire sinon que ce tome est effectivement génial. Relecture pour moi avec cette VF et c’est toujours aussi bon ! Je ne m’en souvenais pas, mais les personnages secondaires gagnent bien en présence dans celui-là avec certains qui s’affirment, d’autres qui arrivent (Ascanio et Roman me font toujours tellement rire) et la création d’une bonne petite bande de tarés autour de Kate !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.