Royal Street de Suzanne Johnson (VO)

Sentinels of New Orleans, Tome 1

Résumé (traduction personnelle) : En tant qu’apprentie sorcière sentinelle de la Nouvelle-Orléans, le travail de Drusilla Jaco implique beaucoup plus de préparation de potions et de pixies que la traque de grands méchants tels que des vampires devenus rogues ou de dangereux changes-formes. Son patron et mentor, Gerald St. Simon, est un sorcier qui a pour mission de protéger la ville de n’importe qui ou n’importe quoi qui pourrait s’échapper de la communauté surnaturelle de l’au-delà. Mais l’ouragan Katrina chamboule la fragile Nouvelle-Orléans, relâchant plus qu’une dangereuse quantité d’eau. Tandis que le vent hurle, que le lac Pontchartrain déborde, les frontières entre la ville moderne et l’autre monde se fissurent. Maintenant, les non morts errent dans la ville, et un serial killer lié au Vaudou tue des soldats envoyés pour aider la ville à se reconstruire.  Gerald St. Simon a disparu, les Anciens sorciers, ont assigné un assassin à DJ pour nouveau partenaire. De plus un pirate non mort, Jean Lafitte veut la faire marcher sur la planche. Les recherches pour retrouver Gerry et le tueur prennent un aspect très personnel quand DJ apprend que la loyauté implique de nombreux sacrifices, qu’elle pourrait bien trouver des alliés dans des endroits inattendus, et que le devoir mêlé à l’amour peut être plus amer que le gumbo.

Avis : Depuis que j’ai entendu parler de la sortie de ce livre j’ai été plus qu’intriguée, alors quand j’ai eu l’occasion de le lire par NetGalley, je me suis précipitée pour le demander. Et je crois que je ne pourrais que le recommander. Encore une nouvelle série pour laquelle j’ai eu un gros coup de cœur (oui, oui encore). Ca ne s’arrête jamais et c’est toujours un grand plaisir de faire de nouvelles découvertes comme celle-ci.
Suzanne Johnson nous présente un monde unique, différent de ceux que l’on a pu rencontrer auparavant. Un monde, bien sûr, empli de magie et de créatures de toutes sortes mais aussi un univers où se mêlent des personnages mythiques pouvant être amenés à venir vivre au milieu de la population. Nous pouvons ainsi croiser Louis Armstrong, Jean Laffitte ou même encore Marie Laveau. Que demander de plus ? Je dois dire que ces rencontres ont été une grande surprise et j’ai beaucoup apprécié d’en apprendre plus sur eux. Tous sont des personnages que nous connaissons et c’est vrai qu’il est intéressant de pouvoir se donner une idée quant à leur caractère. De même je n’avais pas encore lu de livre se passant durant Katrina, cet ouragan effroyable dont tout le monde a pu voir les conséquences. J’ai trouvé cela très intéressant à suivre car on ressent bien la peine, les changements et les problèmes qui ont pu arriver à la Nouvelle-Orléans. Car en effet, le problème climatique fait partie intégrante de l’histoire.
On rencontre donc ici, Drusilla, une jeune femme déterminée, têtue mais au grand cœur qui devient la sentinelle de sa ville après un tragique incident. Pendant l’ouragan, son mentor Gerry a disparu et notre héroïne, ayant récupéré sa place, est bien décidée à découvrir ce qu’il s’est passé, convaincue que Gerry n’est pas mort. Elle n’a pas de grands pouvoirs mais sa capacité à lire les émotions de ceux qui l’entourent l’aide dans ses missions (bon il est vrai qu’elle n’en a pas encore eu beaucoup non plus). Se rajoute à notre histoire, Alex, un homme mystérieux dont on ne veut qu’une chose : en savoir plus à son sujet et comprendre ce qu’il veut exactement. Il sera là tout au long du livre pour assister DJ et la protéger contre ceux qui en voudraient à sa vie. Mais ce n’est pas tout, on rencontre aussi Jake le cousin d’Alex qui est tout autant intriguant à sa manière. Quelle chance DJ a, deux hommes sublimes désireux de la protéger quoi qu’il se passe. On suit donc l’enquête de DJ qui la mènera vers des chemins plus sombres qu’elle ne l’aurait pensé mais qui lui permettra aussi de faire des rencontres uniques et intéressantes.
C’est un début de série très prometteur et j’ai été happée par l’histoire du début à la fin, essayant de comprendre ce qu’il se passait et de découvrir les réponses aux multiples questions que l’on se pose. On a de très jolies surprises tout au long de l’histoire et on se prend à apprécier de nombreux personnages. Tous complexes et complets, ce qui permet de garder le lecteur alerte. J’ai beaucoup aimé toutes les idées de Suzanne Johnson et je suis à présent plus que curieuse de lire le second tome.
 *Auteur Nord Americain*

5 thoughts on “Royal Street de Suzanne Johnson (VO)

    • J’espere que les droits seront rachetés, je sais pour certains que c’est le cas mais lui pas encore comme il n’est meme pas encore sorti aux USA, mais il était vraiment vraiment génial!

  1. J’aimerai bien être parfaitement bilingue pour pouvoir lire tous les urban fantasy qui me donnent l’eau à la bouche.
    En voyant toutes ces sagas, on se rend compte que la France publie à peine 20% des sorties d’urbaine fantasy qui sortent en Amérique.

    • Ca sortira peut etre, celui ci est un petit bijou! J’ai vraiment adoré. en plus dans le deuxième tome l’auteur m’a dit qu’elle intégrera du français et des sirènes, comme ça donne envie! Oui c’est vraiment dommage parce que y en a vraiment de bonnes. Mais là j’en connais plusieurs dont les droits ont été rachetés de ceux que j’ai pu poster.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.