Divergente #2 de Veronica Roth


Divergent, Tome 2

Résumé : Le monde de Tris a volé en éclat. La guerre a dressé entre elles les factions qui régissent la société, elle a tué ses parents et fait de ses amis des tueurs. Tris est rongée par le chagrin et la culpabilité. Mais elle est divergente. Plus que tout autre, elle doit choisir son camp. Et se battre pour sauver ce qui peut encore l’être.


Avis : Cette suite a mis tellement de temps à paraître en France, au point que je désespérais de l’avoir un jour entre mes mains. Comme bon nombre d’autres lecteurs, je dois avouer qu’au moment de débuter la lecture de ce livre, je ne me rappelais plus très bien de ce qui s’était passé avant et il a donc fallu que je replonge dans les cent dernières pages du premier tome pour me remémorer certaines choses. L’histoire reprend donc là où le tome 1 nous avait laissés. Le système des factions a volé en éclat suite à l’attaque sous simulation orchestrée par les Érudits et qui a décimé une grande partie de la faction des Altruistes. On retrouve donc nos deux héros, Tris et Tobias (Quatre) ainsi que Marcus, Caleb et Peter qui se rendent chez les Fraternels. Le monde qu’ils ont toujours connu est désormais ravagé par cette guerre entre factions. Les Fraternels accordent l’asile à tous ceux qui ont survécu à l’attaque sous certaines conditions. Mais le répit des deux jeunes gens est de courte durée. Forts de leur succès et avec la moitié des Audacieux sous leur contrôle, les Érudits, en la personne de Jeanine Matthews, sont déterminés à finir ce qu’ils ont commencé. Tris et Tobias se retrouvent donc de nouveau face à l’horreur et vont devoir encore lutter pour leur survie.

Malgré quelques détails que j’avais oubliés, je dois dire que j’ai lu ce roman d’une traite. J’ai adoré cette suite bien qu’elle soit plus sombre que le tome précédent. On a ici une héroïne qui ne va pas bien du tout. En effet, Tris se sent coupable de ce qui est arrivé à Will dans le tome 1. Elle ressasse sans cesse ce terrible instant où elle était au pied du mur. A cela il faut ajouter la perte de ses parents. C’est une jeune fille meurtrie, accablée par le remords et le chagrin et fragile psychologiquement. Elle finit par se replier sur elle-même et du coup, c’est sa relation avec Tobias qui en pâtit. Elle commence à lui cacher des choses puis finit même par lui mentir. Les secrets et le manque de communication mettent à mal leur histoire d’amour. C’était assez frustrant de les voir souffrir ainsi tous les deux. Tobias se retrouve complètement démuni face à une Tris instable qui est à deux doigts de craquer.

Il faut dire qu’avec tout ce qui lui arrive, on peut la comprendre, on se demande même comment elle fait pour ne pas basculer dans la folie. Les horreurs auxquelles notre héroïne a assisté dans le tome 1 n’étaient qu’un aperçu de ce qui l’attendait vraiment. Ici, Tris va devoir faire des choix difficiles qui la rongeront encore plus. On lui fera également subir des choses atroces. Certaines scènes sont dures, voire même insoutenables. J’ai quand même été surprise par la noirceur de ce tome. Notre héroïne n’est pas épargnée, les épreuves s’enchaînent, toutes plus dures les unes que les autres et on est bien loin des entraînements et des simulations du début.

Pour ce qui est des personnages secondaires, on retrouve tous ceux que l’on avait déjà croisé dans le tome précédent, notamment du côté des Audacieux : Uriah, Zeke, Lynn, Christina, Marlene ou encore Tori. On fait également la connaissance de Johanna Reyes, la représentante des Fraternels, ainsi que Jack Kang, le représentant des Sincères. Ce deuxième volet est aussi l’occasion pour nous de rencontrer plusieurs sans-faction dont Evelyn, et d’en apprendre un peu plus sur Tobias (Quatre), savoir qui il est vraiment.

L’intrigue est vraiment bien ficelée et nous tient en haleine du début jusqu’à la fin. Les enjeux semblent bien plus importants que ce que l’on croyait au départ. C’est aussi un tome qui est riche en révélations et en rebondissements. Certains personnages m’ont surpris, d’autres m’ont terriblement déçue. On regrettera parfois l’emploi du présent qui au début gêne un peu la lecture mais par la suite, on finit presque par l’oublier, tellement on est happé par le récit. Pour conclure je dirais que c’est un excellent tome, dans la même lignée que le précédent. Et avec une telle fin on n’a qu’une hâte, lire le 3e, en espérant que cette fois-ci l’attente sera moins longue.

8 thoughts on “Divergente #2 de Veronica Roth

  1. J’avais été un peu déçue de ce tome, j’ai trouvé qu’il lui manquait quelque chose par rapport au premier même si je ne suis pas sure de savoir quoi. xD Enfin, contente qu’il t’ait plu. J’ai hâte de savoir comment cette trilogie va se terminer !

  2. J’avais prévu le coup car avant de commencer ce second tome, j’avais relu le premier tome histoire de bien me remettre dans l’ambiance.
    Comme toi, j’ai avalé ce second livre en une traite. J’ai été surprise plus d’une fois et à ma grande surprise, j’ai versé pas mal de larmes (ce qui ne m’étais pas arrivé depuis Hunger Games).
    Je ne m’attendais pas à autant adoré ce second tome. J’avais dévoré le premier tome mais cette suite n’est pas comparable. Ces deux tomes sont différents car ce deuxième est davantage dans l’action et l’émotion. J’ai vraiment hâte de lire le dernier livre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.