Une relation dangereuse de Douglas Kennedy

Résumé : Une Relation Dangereuse

En mission au Moyen-Orient, Sally rencontre Tony.
Elle est reporter au Boston Post, il est journaliste au Chronicle.
Elle est pétillante, il est charmeur.
Elle est célibataire, lui aussi.
Ce qui doit arriver arrive : coup de foudre.
Mais Sally ignore que le rêve va virer au cauchemar.
Et que le pire viendra de celui qu’elle pensait pourtant bien connaître, son mari…

Avis : L’histoire commence en présentant Sally comme une femme forte et indépendante, capable de prendre soin d’elle-même, naviguant au Caire et écrivant de très beaux articles pour son journal. Puis, elle rencontre Tony, et après quelques nuits de passions, elle découvre qu’elle est enceinte. Tony et Sally décident ensemble de faire au mieux pour la situation, et déménagent à Londres pour se marier et ainsi apprendre à se connaitre. La grossesse de Sally n’est pas facile, et à cause de problèmes personnels, son fils nait prématurément. Ces événements rendent Sally dépressive et elle ne parvient d’ailleurs pas à se sentir proche de son fils… Cela ne s’arrange pas quand Tony commence à se comporter de façon très différente du mari ouvert et aimant qu’elle pensait connaître.

Petit à petit, Sally se rétablit, mais Tony ne la laisse pas oublier cette dépression, et lui demande le divorce pour avoir la garde de Jack. A partir de ce moment, Sally réalise que sa relation avec Tony n’était pas une relation amoureuse saine, mais plutôt une relation dangereuse. Essayant de se reconstruire, de trouver du travail dans un pays où elle ne connaît pas beaucoup de monde, et en se battant pour son fils et pour son propre bien-être, l’histoire va prendre une tournure très différente.

Ecrit à la première et troisième personne, au passé et du point de vue de Sally, il était facile de comprendre Sally. Aussi, cela m’a pris autant de temps que pour Sally pour comprendre ce que Tony mijotait, et pourquoi. J’étais horrifiée à l’idée de voir la facilité avec laquelle Tony avait réussi à profiter de Sally, seulement pour la mettre de côté plus tard. Par contre, j’avais un peu de peine à comprendre comment Sally avait pu être si indépendante et forte au Caire, alors qu’elle semblait si perdue une fois arrivée à Londres. Et je pense que j’aurais pu mieux comprendre Sally si elle avait parlé avec ses amies ou sa famille plus tôt, en demandant de l’aide quand il était évident qu’elle en avait besoin. J’ai aussi trouvé incroyable que les lois en Angleterre puissent permettre à Tony d’aller aussi loin.

En tout cas, j’ai bien aimé ce roman, et j’ai été surprise de la facilité avec laquelle un auteur avait réussi à écrire un point de vue féminin, de même qu’à comprendre la dépression post-natal.

3-5

 Lexxie 

(un)Conventional Bookviews

 

15 thoughts on “Une relation dangereuse de Douglas Kennedy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.