Crimson Bound de Rosamund Hodge (VO)

Résumé (traduction personnelle) : Lorsque Rachelle avait quinze ans, c’était une bonne personne – en apprentissage chez sa tante et s’entrainant pour protéger son village de la magie noire. Mais elle était également insouciante – s’écartant du chemin vers la forêt à la recherche d’un moyen de libérer son monde de la menace de l’obscurité éternelle. Après avoir assisté à une rencontre, Rachelle est obligée de faire un choix terrible qui la lie au mal qu’elle avait espéré vaincre.
Trois ans plus tard, Rachelle a donné sa vie au service du royaume, la lutte contre les créatures mortelles pour expier ses péchés. Lorsque le roi lui ordonne de garder son fils Armand, l’homme qu’elle déteste le plus, Rachelle oblige Armand à l’aider à trouver l’épée légendaire qui pourrait sauver leur monde. Comme les deux deviennent des alliés inattendus, ils découvrent des conspirations profondes, une magie cachée, et un amour qui peut causer leur perte.Dans un palais construit sur une richesse incroyable et de dangereux secrets, Rachelle peut-elle découvrir la vérité et arrêter la chute de la nuit sans fin?

Avis : J’avais tenté le roman précédent de l’auteur en audiobook mais même si j’avais apprécié le tout, c’est vrai que le temps que j’avais mis à tout écouter m’avait un peu mis en retrait au final par rapport à l’histoire. Du coup avec la sortie de ce nouveau roman, une autre réécriture de conte, je me suis dit que c’était l’occasion de tenter autre chose par écrit cette fois ci. L’histoire m’a beaucoup fait penser à « Cruel Beauty » sur de nombreux points mais cela ne m’a pas empêchée de passer un bon moment. D’ailleurs, je ne l’ai pas dit, mais Rosamund Hodge a réussi une reprise du conte du Petit Chaperon-Rouge vraiment originale et différente et dont les idées sont très intéressantes.

La vie de Rachelle a complètement changé le jour où elle a fait confiance à la mauvaise personne dans les bois,  et qu’elle s’est vue transformée en quelque chose de maléfique. Mais voilà, même si elle se sait damnée et destinée à finir en enfer, Rachelle est bien décidée à tout faire pour sauver les humains et conserver le monde tel qu’il est. Le seul problème, c’est que le cœur de la Forêt, une force obscure et démoniaque est en train de se réveiller et il semble qu’elle soit la seule à réellement y croire et donc à vouloir l’arrêter. Elle aura peut-être l’occasion de trouver l’arme nécessaire pour cette quête, en accompagnant et protégeant Armand, un des fils du roi, au château où il doit se rendre. Une entreprise qui ne lui plaisait guère au départ mais qui va pourtant lui apporter un grand nombre de réponses. Mais la fin approche bien plus vite qu’elle ne le croyait et Rachelle ne sait pas si elle aura le temps de sauver tous les gens qu’elle aime (même si ce nombre reste très limité).

L’histoire était très intéressante même si c’est vrai que comme je l’ai dit au départ, beaucoup de choses m’ont fait penser à Cruel Beauty, que ce soit la romance, les personnages ou même finalement cette recherche de porte dans le château où Rachelle se trouve. Mais ce n’est pas vraiment un problème car les idées sont très intéressantes et j’ai adoré suivre l’histoire que l’auteure nous présente ici. Rachelle est une fille qui connait parfaitement sa condition mais qui pourtant essaie d’agir au mieux. Elle agit parfois un peu bizarrement mais on peut le comprendre due à sa solitude. Nous rencontrerons deux garçons autour d’elle, Armand et Erec. Ah, ces deux hommes sont très différents l’un de l’autre et il est très difficile de les cerner. En effet, on ne comprend pas ce qu’ils désirent, ce qu’ils veulent de notre héroïne et si finalement nous pouvons leur faire confiance. Il faut dire que dès que nous nous autorisons à croire en eux, un évènement change la donne et nous démontre que nous avions tord. Au final j’ai été très surprise par chacun d’entre eux car l’auteure arrive à nous surprendre à de nombreuses reprises.

Donc oui, c’était un livre très intéressant avec un univers vraiment très riche que j’ai apprécié découvrir et je suis curieuse de pouvoir lire plus d’écrits de l’auteur. Si vous avez aimé « Cruel Beauty », je suis sûre que vous serez enchanté par ce nouveau roman. Il se passe énormément de choses au cours de l’histoire et j’ai pris un grand plaisir à découvrir le tout. Des mythes repris comme jamais et changés de façons très originales.

4

mellianefini

 

24 thoughts on “Crimson Bound de Rosamund Hodge (VO)

  1. Il a l’air plutôt pas mal ce petit ^^ Est-ce qu’il faut lire les romans dans l’ordre ou ils sont indépendants les uns des autres ? Je n’ai pas forcément entendu de bons avis sur Cruel Beauty du coup de me demande si je peux lire Crimson Bound sans l’avoir lu avant.

  2. C’est vrai que la couverture a un réel pouvoir attractif ! Renforcé par ta chronique et par le fait que c’est une réécriture de conte, je ne peux le laisser filer sans m’y arrêter ^^ Merci pour la découverte 🙂

  3. Ta chronique me donne envie de découvrir cet univers 🙂 en théorie je n’aime pas trop les réécritures de contes/mythes, mais là cela a l’air vraiment différent !

  4. La couverture avait déjà attiré mon regard, ainsi que l’histoire. Je suis contente qu’il t’ait plu et j’espère le lire dès qu’il sera disponible en e-book 😉

  5. Wahou, la couverture est très belle ! Cruel beauty ne m’attirait pas forcément (je n’en ai pas entendu d’excellents avis), mais celui-là me fait plus envie. Merci pour la découverte 🙂

  6. Alors là… Je ne connaissais absolument pas mais je me demande pourquoi je n’en avais pas entendu parler. Bon par contre je n’ai pas lu Cruel Beauty, j’ai quand même le droit de lire celui là avant? :p

  7. J’ai acheté Cruel Beauty (le tome 1 ?) que j’avais découvert sur ton blog aussi, j’espère que j’aimerais ! En tout cas, j’adore toujours autant les couvertures !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *