Guest Post (+traduction): Suzanne McLeod (giveaway – concours)

 

Welcome to Suzanne McLeod, the author of the awesome Spellcrackers.com series. Thanks to the author for her post.
———-
Bienvenue à Suzanne McLeod, l’auteure de la fantastique série : Spellcrackers.com. Merci à l’auteure pour son post.

————-

Hello, and thanks so much to Delhia for having me back as a guest again for her anniversary! It’s lovely to be here, and today I’m going to talk about some of the magical creatures in my books. When I put my Spellcrackers world together I decided I wasn’t going to limit the supernatural creatures to one type, such as vampires, but that the world in the books would be populated by a whole range of different magical creatures, much in the same way that nature has populated our world with such an amazing number of different species.

So I started with vampires and fae (since they’re my favourite supes!), and the witches, and then added in the Others; a catch all term for those characters who, amazingly enough, are Other ;-). Some of the creatures classed as Others are trolls, goblins, pixies, gnomes, were-creatures, dragons, and there’s even a mini cameo by a phoenix in The Shifting Price of Prey, the latest Spellcrackers book! (Inserts obligatory self-promo *g*).

Once I started bringing in all the different supernatural species I needed to work out what characteristics they each had, how closely their characteristics would follow known myths and legends, how each species would mesh with all the other creatures both magical and non-magical, and come up with any unique ‘Spellcrackers’ tweaks I could give them. Here’s a little insight into the trolls in the Spellcrackers’ world.

There are three types of troll: mountain, concrete, and tree.

Mountain trolls mostly live in matriarchal tribes high in the mountains. They are born from troll parents and they’re a sort of ‘living stone’ (such as granite, marble, or slate). Mountain trolls are usually placid in nature, and are unwavering pacifists. When they’re young, they venture out to see the world and, of course, to work (they send a tithe back to their tribe). Due to their calm natures (and large size) young male trolls gravitate to working with the police or security, though they never join any military force as they refuse to participate in violence unless absolutely forced to defend themselves. Female trolls don’t leave their tribes as much as the males, though, as they’re renowned for their expert negotiating skills and political acumen, when they do leave it is usually to take up special advisory positions either in government or with corporate business.

As for what mountain trolls do for kicks, they have an affinity for bridges and whenever there’s a new moon they gather at the nearest sanctioned bridge and hold celebratory New Moon parties! One of Genny’s closest friends and her sort of ‘big brother’ is Hugh Munro, who is a mountain troll from the Cairngorms in Scotland, and who works as a Detective Sargent for the Magic and Murder squad at Old Scotland Yard in London.

Concrete trolls are formed (mostly from concrete ;-)) as opposed to born, and then animated by magic. They are similar to the golems of Jewish folklore, though unlike golems once a concrete troll is animated, it becomes an independent living, thinking being. Originally concrete trolls were enslaved to their maker (or whoever put up the cash), and they were mostly used for manual labour but thanks to the Chrystal Macmillan 1918 addendum to the British Slavery Abolition Act 1833, concrete trolls are now emancipated, and have the same rights as mountain trolls.

Unfortunately, since concrete trolls are made from inanimate matter, they don’t have the ability to reproduce and as such are asexual and so live solitary lives. However they do love gambling and casinos and, despite their sometimes crude manufacture, are very dextrous, so they can often be found working as croupiers or even running impromptu dice games!

Tree trolls are made from the wood of dryad’s tree. They are carved and pieced together (Pinocchio style) by the Southern dwarves, and animated by magic. Because of this, tree trolls are actually very rare and expensive, as dryad’s wood, even when reaped under agreed contracts, is dangerous to work with. Tree trolls were mostly used as scouts in forested areas to search out and harvest new and hard to reach medicinal plants (tree trolls are excellent climbers) but with cheaper ways of collection and greater synthetisation of pharmaceutical ingredients, tree troll creation had almost died out by the end of the twentieth century.

Tree trolls were ‘saved’ when the goblin queens discovered they could improve their offspring’s eyesight (after millennia spent in the darkest depths of the earth, goblins are virtually blind – something that is a disadvantage when working in the humans’ world) by introducing the occasional tree troll into the goblin family trees! Tree trolls are shy creatures, concerned less with parties and material things and more about the environment, so when they’re not being Courted by goblin queens, they spend their free time hugging trees and passively protesting any sort of deforestation.

I hope you’ve all enjoyed reading about the trolls, and if you’d like to find out more about them and all the other magical creatures in the world of Spellcrackers then why not have a read of my books! (Bats eyelashes – points to giveaway below *g*) Many thanks again to Delhia for inviting me!

(Giveaway of one of my books. Winner’s choice. International wherever Book Depository deliver. )

———

Bonjour et merci beaucoup à Delhia de m’avoir à nouveau en tant qu’invité pour l’anniversaire de son blog! C’est agréable d’être ici et, je vais vous parler aujourd’hui de quelques-unes des créatures magiques de mes livres. Lorsque j’ai assemblé le monde de Spellcrackers, j’ai pris la décision de ne pas limiter les créatures surnaturelles à un seul type, comme les vampires, mais au contraire, que le monde décrit dans les livres serait peuplé par toute une gamme de différentes créatures magiques, de la même manière que la nature a peuplé notre monde avec un nombre incroyable d’espèces différentes.

Donc, j’ai commencé avec les vampires, les faes (car ce sont mes préférés) et les sorcières, puis j’ai ajouté les Autres ; un terme assez fourre-tout pour ces personnages qui, assez étonnamment, sont les Autres 😉 Certaines de ces créatures classées dans la catégorie Autres sont des trolls, des gobelins, des pixies, des lutins, des gnomes, des garous, des dragons, et il y a même un mini camée avec un phoenix dans The Shifting Price of Prey, le dernier livre de la série Spellcrackers! (pub obligatoire pour l’auto-promo * g *).

Une fois que les différentes espèces surnaturelles amenées, je me suis également penchée sur les caractéristiques propres à chacun, jusqu’à quel point leurs caractéristiques suivraient les mythes et les légendes connues, comment chaque espèce cadrerait avec toutes les autres créatures à la fois magiques et non-magiques, pour en venir aux réglages uniques de « Spellcrackers » que je pourrais leur donner. Voici un petit aperçu des trolls dans le monde des Spellcrackers.

Il existe trois types de troll: montagne, béton, et arbre.

Les trolls des montagnes vivent principalement dans des tribus matriarcales, haut dans les montagnes. Ils sont nés de parents trolls et sont une sorte de «pierre vivante» (comme le granit, le marbre ou l’ardoise). Les trolls des montagnes sont souvent de nature placide et sont d’inébranlables pacifistes. Quand ils sont jeunes, ils se risquent à sortir pour voir le monde et, bien sûr, à travailler (ils envoient une dîme à leur tribu). En raison de leur nature calme (et de leur grande taille), les jeunes trolls mâles ont tendance à travailler aux côtés de la police ou de la sécurité, mais ils ne rejoignent aucune force militaire quelle qu’elle soit, comme ils refusent de participer à la violence, sauf s’ils sont absolument obligés de se défendre. Les trolls femmes ne quittent pas leurs tribus autant que les hommes, même si, comme elles sont réputées pour leurs techniques de négociation très expertes et leur perspicacité politique, quand elles sortent, c’est généralement pour prendre spécialement position, à titre consultatif soit au gouvernement ou au sein des entreprises.

Quant aux hobbies et passions des trolls montagne, ils ont une affinité pour les ponts et chaque fois qu’il y a une nouvelle lune, ils se rassemblent sur le pont sanctionné le plus proche et y tiennent une célébration, ce sont les « New Moon parties »! L’un des plus proches amis de Genny et qui est en quelque sorte son «grand frère» est Hugh Munro, qui est un troll des montagnes de Cairngorms en Ecosse, et qui travaille comme détective Sargent pour la Magic and Murder squad, une branche de la vieille Scotland Yard à Londres.

Les trolls béton sont formés (surtout à partir de béton ;-)) par opposition aux trolls des montagnes qui sont nés trolls, puis sont animés par magie. Ils sont similaires aux golems de folklore juif, bien que, contrairement aux golems, une fois qu’un troll béton est animé, il devient un être indépendant et pensant. A l’origine, les trolls béton ont été asservis par leur créateur (ou par celui qui a mis de l’argent sur la table), et ils ont été principalement utilisés pour le travail manuel, mais grâce à l’addendum Chrystal Macmillan de 1918 à la loi britannique d’abolition de l’esclavage de 1833, les trolls bétons sont désormais émancipés et ont les mêmes droits que les trolls des montagnes.

Malheureusement, comme les trolls béton sont fabriqués à partir de matière inanimée, ils ne possèdent pas la capacité de se reproduire. Par conséquent ils sont asexués et mènent ainsi une vie solitaire. Cependant, ils s’adonnent aux jeux d’amour et aux jeux de casino et, en dépit de leur fabrication parfois un peu brute, ils sont très habiles, de sorte qu’il n’est pas rare d’en trouver quelques-uns travaillant comme croupiers ou même dans l’exécution des jeux de dés impromptus!

Les trolls arbres sont fabriqués à partir du bois de l’arbre de dryades. Ils sont sculptés et reconstitués (style Pinocchio) par les nains du Sud, et animés par magie. Pour cette raison, les trolls arbres sont en fait très rares et coûtent très cher, comme le bois de dryades car même lorsque qu’il est récolté en vertu de contrats conclus, il est dangereux de travailler avec ce matériau. Les trolls arbres ont été principalement utilisés comme éclaireurs dans les zones boisées afin de rechercher et de récolter de nouvelles plantes médicinales difficiles d’accès (les trolls arbres sont d’excellents grimpeurs), mais avec des moyens moins coûteux de collecte et une plus grande synthétisation des ingrédients pharmaceutiques, la création de trolls arbres a pratiquement cessé à la fin du XXe siècle. Les trolls arbres ont été «sauvés» par les reines gobelins qui ont découvert qu’ils pouvaient améliorer la vue de leur progéniture (après des millénaires passés dans les sombres profondeurs de la terre, les gobelins sont pratiquement aveugles – ce qui est un inconvénient de taille lorsque l’on travaille dans le monde des humains) en introduisant occasionnellement un troll arbre dans la généalogie des familles de gobelins! Les trolls arbres sont des créatures timides, peu concernées par les partis et les choses matérielles et qui se soucient plus de l’environnement, alors quand ils ne sont pas courtisés par les reines gobelins, ils passent leur temps libre à étreindre les arbres et à protester passivement contre toute sorte de déforestation.

J’espère que vous avez tous apprécié cette lecture sur les trolls, et si vous souhaitez en savoir plus sur eux et sur toutes les autres créatures magiques qui font partie de l’univers de Spellcrackers, alors pourquoi ne pas tenter de lire mes livres (Bat des cils – Modalités du concours ci-dessous * g *)

Merci encore à Delhia de m’avoir invité!

(Concours pour gagner un de mes livres. Au choix du gagnant. Concours international, dans la mesure où Book Depository livre dans votre pays.)

Bio: Suzanne McLeod is the author of the Spellcrackers.com urban fantasy series about magic, mayhem and murder – spiced with dangerous faeries, Machiavellian vampires, bureaucratic witches, eccentric goblins, and rock-solid trolls! The Shifting Price of Prey is her latest book. Suzanne has been a cocktail waitress, dance group roadie, retail manager, and international spy (kidding!) before becoming a writer. She was born in London (her favourite city and home to Spellcrackers.com) and now lives on the sunny (sometimes) South Coast of England, with Mr Mc, their two rescued HellHounds, and a colony of Pipistrelle bats!

Suzanne’s website: http://www.spellcrackers.com/

Twitter: @Suzanne_McLeod

Facebook: https://www.facebook.com/pages/Suzanne-McLeod-Author/143507599017659

a Rafflecopter giveaway

22 thoughts on “Guest Post (+traduction): Suzanne McLeod (giveaway – concours)

  1. Fascinating post, I was especially intrigued by the description of concrete trolls. You see examples of « nature » trolls all the time, like earth trolls, rock trolls, but wow, concrete trolls. I love how that distinction also sets them apart and affects their physiology and habits. Haven’t heard about this series before, looks like I’m going to have to head on over to goodreads now to read more 🙂

  2. Je ne suis pas assez loin dans cette série mais je l’apprécie ( j’ai des trous à combler pour al lire dans l’ordre) et j’adore le fait qu’il y ait tellement de créatures différentes

    Un tout grand merci pour ces explications sur les trolls dans cet univers

    Thank you a lot for this fabulous and interesting post, i liking teh trolls more suddenly

  3. Trolls sound quite fascinating! Although I still have to try her books, this author is not knew to me. I’ve been hearing good things about her series and I’ll definitely get to her titles at some point!
    Thanks for sharing such a cool post 😀

  4. I haven’t read anything by Suzanne McLeod and honestly I didn’t know about this series but reading the guest post I realized what I was missing! Thanks for the chance to win one of the books 🙂

  5. Pingback: Between dreams and reality | Stacking the Shelves #155

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *