Mort Ecarlate de Laurell K. Hamilton

Anita Blake, Tome 25

Résumé : L’amour déplace les montagnes, mais la haine fonctionne aussi.
Damian est le serviteur d’Anita, mais c’est aussi son amant et son ami. Aussi, lorsque la vampire qui l’a créé le soumet aux pires tortures, Anita est prête à tout pour le sauver, y compris embarquer pour la terre la plus inhospitalière qui soit pour une nécromancienne et un vampire : l’Irlande. L’une des plus grandes maîtresses vampires de l’Histoire, son ennemie a fait trembler l’humanité sous les noms de Moroven, Nemhain ou M’Lady. Heureusement, Anita a son propre atout à jouer : à ses côtés se trouve Edward, l’homme que l’on surnomme la Mort…

Avis : AH Anita Blake, me voilà enfin à jour ! J’avoue que j’étais curieuse mais un peu anxieuse de ce 25ème tome. Comment ne pas l’être ? Il faut dire que le tome 24 m’avait un peu déçue… Malgré une intrigue qui tenait bien la route, les affaires personnelles d’Anita était trop présentes à mon goût. Mais voilà qu’en est-il de ce roman ? Je dois dire que j’ai été agréablement surprise. Bien sûr, on ne change pas Anita, mais j’ai trouvé que l’auteure avait bien recentré les choses. Bon, par contre la première chose à retenir c’est que le livre est épais, genre vraiment épais, j’ai eu l’impression de stagner parfois.

On retrouve donc notre héroïne dans une toute nouvelle situation. La première partie de l’histoire se focalise principalement sur Damian (tiens lui ça faisait longtemps que je ne l’avais pas vu) et sur le triumvirat avec Nathaniel. Il faut dire que Damian a été rapidement mis sur la sellette et bien sûr le manque de relation avec Anita se fait ressentir… Bon vous vous doutez qu’elle va l’aider (oui parce qu’elle est très gentille pour ça). J’ai trouvé ça intéressant de se tourner vers ce second triumvirat qui avait été plutôt laissé de côté et de voir finalement les conséquences sur les trois membres. D’ailleurs, en suivant Damian, c’est à son tour d’être sur le devant de la scène dans cette histoire. En effet, il semblerait que des meurtres terribles soient perpétrés par des vampires en Irlande et personne ne sait comment gérer la situation… Edward sur place essaie tant bien que mal d’inviter Anita à la fête (Oui ! Edward ! Bon, moi il faut dire que je l’aime bien Edward donc j’étais contente de le voir !). Quand il y arrive enfin, Anita débarque, mais pas en petit comité (vous vous doutez qu’y aller seule est exclu). Pourtant j’avoue que j’étais surprise qu’elle prenne Damian et Nathaniel… entre le premier qui est terrifié d’y aller et le deuxième qui bon n’a pas vraiment sa place pour une enquête, j’étais surprise. Donc bien sûr un peu de blabla sur sa vie sexuelle, oui parce que dans tous les pays c’est la même rengaine. Pourtant, il y a une intrigue ! Et une bonne en plus j’ai trouvé ! C’est vrai qu’on a l’impression qu’Anita s’est un peu ramollie. Vous vous rendez compte, elle ne supporte plus aussi bien la douleur… c’est assez étonnant pour le coup.

Bref, oui je parlais de l’intrigue… J’ai trouvé ça intéressant d’en découvrir plus sur cette vampire très puissante, de voir ce qu’elle faisait endurer à ses mignons. Bon j’avoue que je suis surprise qu’ils l’aient laissé agir sans rien faire mais bon. Un mort (un nom de moins à rayer de la liste des amants d’Anita)… Mais, entre tout ça, c’est vrai que pour ma part j’ai passé un bon moment. Le roman n’est pas basé sur le sexe ce qui est un gros point positif dans mon cas et j’étais curieuse de voir comment tout allait se terminer.

Pour moi ce tome était vraiment supérieur au précédent !

4 

mellianefini

11 thoughts on “Mort Ecarlate de Laurell K. Hamilton

  1. Moins de sexe oui, mais moi j’ai saturé de la psychologie de bazar avec les gardes pendant la première moitié.
    Ce n’est pas à elle de faire ça et ça me gêne qu’elle y passe autant de temps :/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.