The Bone Maker de Sarah Beth Durst (VO)

Résumé (traduction personnelle) : Il y a vingt-cinq ans, cinq héros ont risqué leur vie pour vaincre le fabricant d’os Eklor, un magicien corrompu qui a créé une armée inhumaine en utilisant des os d’animaux. Mais la victoire a eu un prix tragique. Seuls quatre des héros ont survécu.

Depuis lors, Kreya, la chef du groupe, s’est exilée dans une tour isolée et s’est consacrée à un seul but : ressusciter son mari mort. Mais une telle tâche nécessite à la fois des d’os humains et un sacrifice – car chaque jour qu’il vit, elle en vivra un de moins.

Elle préfère vivre un an avec son mari que cent ans sans lui, mais l’utilisation d’os humains pour la magie est illégale à Vos. Les morts sont brûlés – comme tous les travailleurs de l’industrie des os qui violent la loi. Pourtant, Kreya sait où elle peut trouver les os dont elle a besoin : sur le champ de bataille où son mari et d’innombrables autres personnes ont perdu la vie.

Mais défier les lois du pays l’expose aussi aux conséquences. Peut-être que les morts ne reposent pas en paix après tout.

Cinq guerriers, l’un brisé, l’autre devenu gentil, un autre qui poursuit une vie simple, un autre coincé dans le passé, et un autre qui devrait être mort. Leur histoire aurait dû être terminée. Mais le mal ne s’arrête pas juste parce que quelqu’un a dit un jour que c’était fini.

Avis : Ça faisait un moment que je n’avais pas trouvé un bon roman de fantasy, mais je dois dire que j’ai été très surprise par cette histoire.

Il y a vingt-cinq ans, Kreya menait une petite troupe qui est parvenue à sauver le monde en tuant un homme détestable : Eklor. Mais voilà, lors de cette attaque, son mari est tué. Depuis, elle a eu le temps d’étudier les anciens textes interdits et elle a trouvé un moyen de ressusciter son mari, mais ça ne sera pas facile. Elle doit aller à l’encontre de toutes les lois de son pays et trouver des os. Mais dans un univers où les gens brûlent leurs morts, c’est très compliqué. Une seule solution : se rendre dans la zone interdite, cette ancienne zone de guerre où les os des guerriers ont été abandonnés là où les guerriers sont morts. Cette visite pourrait bien lui réserver des surprises et Kreya va devoir remonter sa troupe pour affronter un nouveau danger qui les menace tous !

C’était vraiment un très bon roman et j’étais curieuse de découvrir cette auteure et de voir comment elle allait mener son histoire et ses personnages. Chaque protagoniste est touchant. Ils ont tous été touchés par ce qu’ils ont traversé, et en 25 ans, ils ont évolué dans une direction différente. Pourtant, ils vont tout mettre en œuvre pour sauver leur monde.

C’était une histoire pleine d’idées originales et je suis curieuse de découvrir d’autres romans de l’auteure !

4 thoughts on “The Bone Maker de Sarah Beth Durst (VO)

Répondre à Audrey Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *