Les vacances d’un serial killer de Nadine Monfils

Résumé : Comme chaque été, Alfonse Destrooper part en villégiature à la mer du Nord. Josette, sa femme, est bien décidée à se la couler douce, entre farniente à la plage et shopping dans la station balnéaire. Les enfants, Steven et Lourdes, emportent leur caméra pour immortaliser ces vacances tant attendues. Quant à la mémé, véritable Calamiry Jane, elle les accompagne dans sa vieille caravane. Mais le voyage commence mal ! Un motard pique le sac de Josette à un carrefour et s’enfuit. Furieux, Alfonse s’arrête dans un snack pour s’enfiler une bière pendant que les deux ados, avec leur manie de tout filmer. s’amusent à planquer leur caméra dans les toilettes, histoire de recueillir quelques images truculentes. La famille Destrooper reprend finalement la route. À l’arrière de la voiture, les ados visionnent tranquillement leur vidéo. Quand, soudain, ils découvrent à l’écran le cadavre du motard gisant sur le sol des toilettes du restoroute ! Et, pour couronner le tout, la magnifique pension dans laquelle les Destrooper ont prévu de séjourner est un rade pourri. Les vacances en enfer ne font que commencer… Une comédie décapante, teintée d’humour noir et d’un zeste de poésie, un hymne à la Belgique.

Avis : Ca faisait très longtemps que je n’avais pas lu un livre d’un auteur en Français. Oui je sais… il faudrait vraiment que je m’y mette. Mais voilà j’ai une addiction aux auteurs anglais ! J’ai cependant commencé ce livre avec plaisir, ayant envie de découvrir quelque chose de nouveau. En effet je n’avais jamais entendu parler de Nadine Monfils et Mutinelle m’a ainsi permis de découvrir son univers. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre mais c’est vrai que j’ai tout de même été très surprise par la forme et le fond de l’histoire. Le livre présente un grand nombre de chapitres, chacun ne comportant que très peu de pages. L’histoire se lit donc assez vite sans trop de difficultés.

On suit l’histoire d’une famille complètement déjantée qui part en vacances pour se reposer à la mer. Mais il faut dire qu’ils n’ont vraiment pas de chance et les catastrophes s’enchainent les unes après les autres. Et quand je dis catastrophes vous ne pouvez même pas vous imaginer les événements. C’est assez drôle de voir les personnages évoluer tous ensemble dans ce monde. Je n’ai cependant pas vraiment accroché au roman ou aux personnages. Je pense que ce n’était simplement pas pour moi. Il y a des styles originaux comme celui-ci pour lequel j’ai toujours un peu de mal. Je conçois que l’auteur a eu de bonnes idées et que toute l’histoire nous présente un style particulier et déjanté, mais je crois que je préfère quelque chose que je puisse réellement comprendre, c’est un peu trop abstrait. Et même si les personnages sont assez drôles à suivre, je n’ai pas réussi à me mettre à leur place ou être d’accord avec leurs choix. Après je sais que c’est différent pour chacun, c’est un style que l’on aime ou que l’on n’aime pas et c’est assez dur de rester au juste milieu. J’ai aussi été un peu étonnée par la fin de l’histoire, je ne m’attendais pas du tout à ça et en même temps c’est dans la continuité loufoque des événements.
Nadine Monfils nous fait donc découvrir ses idées complètement uniques. Soyez prêts à être surpris tout au long du livre avec des personnages haut en couleurs qui sont prêts à tout et n’importe quoi. Un roman très rapide à lire et assez original pour les lecteurs en quête de quelque chose de différent.

12 thoughts on “Les vacances d’un serial killer de Nadine Monfils

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.