Bossman by Vi Keeland

Synopsis: The first time I met Chase Parker, I didn’t exactly make a good impression.

I was hiding in the bathroom hallway of a restaurant, leaving a message for my best friend to save me from my awful date.

He overheard and told me I was a bitch, then proceeded to offer me some dating advice.

So I told him to mind his own damn business―his own tall, gorgeous, full-of-himself damn business―and went back to my miserable date.

When he walked by my table, he smirked, and I watched his arrogant, sexy ass walk back to his date.

I couldn’t help but sneak hidden glances at the condescending jerk on the other side of the room. Of course, he caught me on more than one occasion, and winked.

When the gorgeous stranger and his equally hot date suddenly appeared at our table, I thought he was going to rat me out.

But instead, he pretended we knew each other and joined us―telling elaborate, embarrassing stories about our fake childhood.

My date suddenly went from boring to bizarrely exciting.

When it was over and we parted ways, I thought about him more than I would ever admit, even though I knew I’d never see him again.

I mean, what were the chances I’d run into him again in a city with eight million people?Then again…

What were the chances a month later he’d wind up being my new sexy boss?

Review: I enjoyed a lot Stuck-Up Suit, one of the previous novels by Vi Keeland, and it is true that I was impatient to discover more! Moreover, I must say that the synopsis for Bossman immediately attracted me.

We discover Reese who after a short story with a co-worker feels compelled to find a new job. But then, she probably did not expect her new job to work for Chase, the charming man she met on a disastrous date. While she is determined not to end up again in the awkward situation that led her there, Chase seems determined to put her in his bed. He has made it his mission!

It was nice to see Chase running after Reese all the way through the story and to see her flicker slowly though she knows it’s not a good idea. But it must be said that she will give him a hard time. The two characters are touching, although I wanted several times to shake Chase so that he does not ruin the situation.

I had a good time with the novel although it’s true that I was expecting a little more … Yet it was a pleasant reading and I am curious to read more of the author as always!



Bossman de Vi Keeland

Résumé : Que peut faire Reese quand son rencard d’un soir se révèle être une véritable catastrophe ? Appeler une amie pour la tirer de là. Ou alors, obtenir l’aide inespérée d’un convive à la table voisine qui a tout entendu et a décidé qu’il allait mentir pour elle et se faire passer pour son premier petit ami.

Chase ne manque pas de culot, ment comme un pro. Reese ne sait pas trop quoi penser de lui mais quand elle a l’opportunité de le revoir, elle se surprend à saisir l’occasion et quand il lui propose un emploi qui lui correspond totalement dans sa compagnie, elle ne peut pas refuser.

Reese se surprend à apprécier beaucoup Chase qui ne cache pas tout l’intérêt qu’il lui porte.

Mais la jeune femme sait depuis longtemps que coucher avec son patron est une très mauvaise idée. Ce n’est pas pour elle… Mais Chase n’est pas vraiment le type de patron auquel elle est habituée et il est plutôt irrésistible dans son genre.

Avis : J’avais beaucoup apprécié Avec toi, Malgré moi, un des romans précédents de Vi Keeland, et c’est vrai que j’étais impatiente d’en découvrir plus ! Et puis, il faut dire que le résumé de Bossman m’a tout de suite attirée.

Nous découvrons Reese, qui, après une histoire sans lendemain avec un collègue de travail se sent obliger de trouver un nouveau travail. Mais voilà, elle ne s’attendait surement pas à ce que son nouvel emploi la place sous les ordres de Chase, l’homme charmant qu’elle a rencontré lors d’un rendez-vous désastreux. Alors qu’elle est bien décidée à se retrouver dans la situation gênante qui l’a menée là, Chase lui semble bien décider à la mettre dans son lit. Il s’en est d’ailleurs fait sa mission !

C’était sympa de voir Chase pourchasser Reese tout au long de l’histoire et de la voir elle vaciller petit à petit bien qu’elle sache pertinemment que ce n’est pas une bonne idée. Mais il faut dire qu’elle va lui donner du fil à retordre. Les deux personnages sont touchants bien que j’aie eu plusieurs fois envie de secouer Chase pour qu’il ne gâche pas la situation.

J’ai passé un bon moment avec le roman même si c’est vrai que j’en attendais peut-être un peu plus… Pourtant c’était une lecture agréable et je suis curieuse de lire plus de l’auteure comme toujours !


Interview Vi Keeland & Penelope Ward (+traduction)

Nous sommes heureuses d’accueillir Vi Keeland & Penolope Ward sur le blog aujourd’hui. Les deux auteures écrivent conjointement des livres et un de leurs romans Avec Toi, Malgré Moi ou encore Cocky Bastard sont sortis aux éditions Hugo Roman. Merci aux auteurs pour leurs réponses !

We are very happy to welcome Vi Keeland & Penelope Ward on the blog today. They co-write books together and some of their novels are out in France. Thanks to the authors for the answers!

Hello, can you present yourselves in a few words?

Vi:  Mom, workaholic, wanderlust.

Penelope : Creative, Sensitive and Loving

How did you get the idea of writing a book with another author?

Vi : We met when we were part of the same box set promotion.  The set had six authors, and we all became friends and started to chat together about the book world.  Eventually, the two of us found we had similar taste and started to talk outside of the group and run things by each other—cover photos, blurbs, plots etc.  One day, Penelope sent me a mock book cover with both our names on it—and we decided to give writing that book a shot.  We’ve never looked back.

Penelope : Vi Keeland and I are good friends who spoke every day before we started writing together. We never originally planned to co-write. We started a conversation one day about a fake book cover I made and started talking about what the story might be about. That was how Cocky Bastard started.

What is your process? Is it difficult sometimes?

Vi : Not at all!  We have a great time doing it and find it easier than writing most of our solo books.  Our process if very unstructured, but works for us. We come up with a general plot and a feel for both characters, but we don’t have a formal outline or anything.  We basically pass a word document back and forth every few days, and we both write both characters.  Sometimes we write two chapters and pass it back at the start of a new chapter, and other times we will leave off in the middle of a chapter.   It’s fun because we never know what direction the other is going to take the story in, and we look forward to reading what each other came up with!

Penelope : There can be days when you don’t have the ideas flowing, but overall I try to outline my story first. The same goes for my books that are cowritten. We try to plan the main parts of the story first so we have a map to use when writing.

Do you have the whole idea of the book at once or does the inspiration come as you’re writing it?

Vi :We talk about the general idea of the book—the characters, their issues and the twist.  But the individual scenes are developed by each of us as we go.  It’s what makes co-writing so much fun—we are part reader, being surprised when we received back a new scene, and part writer.

Penelope : It starts with an idea and the main plot points are determined ahead of time. But inspiration for specific dialog and circumstances and really the chemistry of the characters develops organically as you go along.

Does the inspiration for the characters come from people you know?

Vi :There are always elements of people from my real life in my characters, but none of them are specifically modeled on a particular person.  Often it’s fears or silly habits that find their way into books, sometimes my own!

Penelope : Definitely not. My characters are all figments of my imagination that come from the there and develop there and stay there. 🙂

What kind of books do you read? Do you read other books when you are writing? Or not for fear of being influenced?

Vi : I primarily read romance and rarely read out of genre anymore.  I definitely avoid reading other books while writing so that I don’t influence my characters from anywhere except my own mind.

Penelope : I actually don’t read while I am writing. I am usually writing two books at a time (I split up the week between my solo book and my co-written book), so to enter a third literary world as a reader becomes too confusing. It’s hard for my brain to relax and just enjoy the story. If I am on a short break from writing, I only read other contemporary romances and love to get lost in them.

Between all the books you wrote, who is your favorite character and why?

Vi : From my solo books—Drew and Emerie from Egomanic stole a piece of my heart.  I miss them immensely.  Out of our co-written books, Soraya from Stuck-Up Suit is my favorite heroine–I loved her sass.  And probably Chance from Cocky Bastard is my favorite hero—although Carter from Playboy Pilot is really a close second.

Penelope : Damien from Neighbor Dearest (which is not published in France yet, but will be in the future) is my favorite male character because of his humor, creativity and protective nature. I also love love love Soraya from Avec Toi Malgre Moi (Stuck-Up Suit) as my favorite heroine because she is so funny and feisty. 

Do you plan to try another genre?

Vi : I’ve thought about it!  But anything that I do would need to be close to romance—perhaps women’s fiction, but never something such as science fiction for me!

Penelope : I think I will stick to Contemporary Romance. I love writing about love and anything else wouldn’t come with the same passion.

Have you ever been in France? Do you plan to?

Vi:  Yes.  I’ve been to Paris and absolutely loved it.  I am planning on returning this year for the Romance Festival in the fall.  And I can’t wait.

Penelope : I am deathly afraid of flying. It’s the only reason I have not visited your beautiful country thus far.

Are there any other projects you’re working on or thinking about starting in the near future?

Vi : I’ve already released two books this year in the U.S., but plan to release four—two solo books and two co-writes.  We released our fourth co-written books two weeks ago– Mister Moneybags, and I released Egomaniac in January.  I’m also currently working on a solo book to be released this summer in the U.S. and we are writing another co-written book as well.  

Penelope : I am always writing as I am now a full-time author. My most recent release in the U.S. was Mack Daddy, about a single father who comes back for a second chance at love with his son’s teacher and also the co-written Mister Moneybags with Vi Keeland. I am writing a new standalone that will release in the U.S. in August that is currently untitled but that also has a second chance element. And there will also be more cowritten books with Vi Keeland in the future as well. 

Bonjour, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Vi: Mère, acharnée de travail, qui a l’esprit d’aventure. 

Penelope : Créative, sensible, aimante.

Comment vous est venue l’idée d’écrire un livre avec un autre auteur ?

Vi : Nous nous sommes rencontrées quand nous faisions partie de la même boite de promotion. La collection comptait 6 auteurs et nous sommes tous devenus amis et nous avons commencé à parler ensemble du monde du livre. Finalement, nous nous sommes rendues compte que nous avions toutes les deux des goûts similaires et nous avons commencé à parler à part du groupe et à gérer les photos de couvertures, résumés, intrigues etc… Un jour, Penelope m’a envoyé une maquette de couverture avec nos deux noms dessus et nous avons décidé d’écrire ce livre. Nous n’avons jamais regardé en arrière.

Penelope : Vi Keeland et moi étions de bonnes amies qui se parlaient tous les jours avant de commencer à écrire ensemble. Nous n’avions jamais pensé co-écrire. Nous avons commencé une conversation un jour au sujet d’une fausse couverture que j’avais faite et de ce que l’histoire pourrait être. C’est comme cela que Cocky Bastard a commencé.

Quel est votre procédé ? Est-ce difficile parfois ?

Vi : Pas du tout ! Nous passons toujours de très bons moments et je trouve que c’est plus facile que la plupart de nos livres solo. Notre procédé, même s’il n’est pas structuré, marche bien pour nous. On amène une intrigue générale et une idée pour les deux personnages, mais nous n’avons pas un réel schéma ou autre. On se renvoie généralement un document word après quelques jours, et nous écrivons chacune les deux personnages. Parfois nous en écrivons deux chapitres et on laisse le chapitre d’après à l’autre, et d’autres fois on s’arrête en plein milieu d’un chapitre. C’est sympa parce qu’on ne sait jamais quelle direction l’autre va prendre pour l’histoire et nous attendons de lire ce que l’autre a prévu !

Penelope : Il peut y avoir des jours où c’est difficile d’avoir des idées, mais généralement j’essaie de prévoir mon histoire en premier. C’est la même chose pour les livres que je co-écris. Nous essayons de prévoir les grosses parties de l’histoire pour avoir un plan quand nous écrivons.

Avez-vous l’idée générale du livre dès le début ou est-ce que l’inspiration vient pendant l’écriture ?

Vi : Nous parlons de l’idée générale du livre – les personnages, leurs problèmes, le retournement de situation. Mais les scènes individuelles sont développées par chacune d’entre nous quand nous avançons. C’est ce qui fait de la co-écriture quelque chose de sympa – Nous sommes en partie lecteur, en étant surpris quand nous recevons une nouvelle scène et en partie écrivain.

Penelope : Ca commence avec une idée et les points de l’intrigue principale sont déterminés à l’avance. Mais l’inspiration pour des dialogues spécifiques, des circonstances et la chimie entre les personnages se développent petit à petit.

L’inspiration de vos personnages vient-elle de personnes que vous connaissez ?

Vi : Il y a toujours des éléments de personnes que je connais dans mes personnages mais aucun d’entre eux n’est fait à partir d’une personne en particulier. C’est souvent des peurs, ou des habitudes idiotes qui trouvent leur chemin dans mes livres, parfois même les miennes !

Penelope : Non. Mes personnages sont tous des fragments de mon imagination qui viennent de là, s’y développent et y restent. 🙂

Quels genres de livres lisez-vous ? Lisez-vous d’autres livres pendant que vous écrivez ? Ou l’évitez-vous de peur d’être influencées ?

Vi : Je lis principalement de la romance et rarement autre chose. J’évite de lire d’autres romans quand j’écris pour ne pas influencer mes personnages.

Penelope : Je ne lis pas pendant que j’écris. J’écris souvent deux livres à la fois (je partage la semaine entre mon livre solo et co-écrit), alors ajouter un troisième monde littéraire en tant que lecture deviendrait trop confus. C’est difficile pour mon cerveau de se reposer et d’apprécier uniquement l’histoire. Si je suis dans une petite pause, je lis uniquement d’autres romances contemporaines et j’adore me perdre dedans.

Entre tous les livres que vous avez écrits, qui serait votre personnage préféré et pourquoi ?

Vi : De mes livres solo – Drew et Emerie de Egomanic m’ont volé une partie de mon coeur. Ils me manquent beaucoup. De mes livres co-écrits, Soraya de Avec Toi Malgré Moi est mon héroïne préférée – j’adore son impertinence. Et probablement Chance de Cocky Bastard pour mon héros préféré bien que Carter de Playboy Pilot soit très proche en tant que second choix.

Penelope : Damien de Neighbor Dearest (qui n’est pas encore publié en France mais qui le sera dans le futur) est mon personnage mâle préféré à cause de son humour, sa créativité et sa nature protectrice. J’adore aussi beaucoup Soraya de Avec Toi Malgré Moi comme héroïne préférée parce qu’elle est vraiment drôle et fougueuse.

Est-ce que vous pensez essayer un autre genre ?

Vi : J’y ai pensé ! Mais quelque chose qui devrait être proche de la romance – peut-être une fiction féminine, mais rien qui ne soit comme de la science-fiction pour moi !

Penelope : Je pense que je resterai avec la romance contemporaine. J’adore écrire sur l’amour et tout le reste ne viendrait pas avec la même passion.

Etes- vous déjà venues en France ? Pensez-vous le faire ?

Vi: Oui. Je suis venue à Paris et j’ai vraiment adoré. Je suis en train de m’organiser pour revenir cette année pour Festival Romance cet automne. J’ai hâte !

Penelope : J’ai très peur de voler. C’est la seule raison pour laquelle je n’ai pas encore visité votre joli pays.

Y-a-t-il d’autres projets sur lesquels vous travaillez ou que vous pensez commencer dans un future proche ?

Vi : j’ai déjà sorti deux livres cette année aux US, mais j’espère en sortir 4 – deux solos et deux co-écrits. Nous avons sorti notre quatrième livre co-écrit il y a deux semaines – Mister Moneybags et Egomaniac en Janvier. Je suis en train de travailler sur un livre solo pour qu’il sorte cet été aux US et nous sommes aussi en train d’écrire un co-écrit.

Penelope : Je suis toujours en train d’écrire comme je suis auteure à plein temps. Mon livre le plus récent sorti aux US est Mack Daddy, sur un père célibataire qui a une seconde chance en amour avec le professeur de son fils et un co-écrit Mister Moneybags avec Vi Keeland. Je suis en train d’écrire un standalone qui sortira aux US en Août qui est pour le moment sans titre mais qui aura des éléments de seconde chance. Et il y a aussi un autre co-écrit avec Vi Keeland de prévu.


Résumé : Le début de la relation de Soraya et Graham est un peu chaotique : il ne lui a pas fait très bonne impression. Elle le trouve désagréable et arrogant, un homme d’affaires typique, tout ce qu’elle n’aime pas. Et quand elle va lui rapporter son téléphone qu’il a perdu dans le train, après avoir
soigneusement exploré ses données personnelles, elle va constater qu’elle ne s’est pas trompée.

Ou peut-être que si.
Peut-être que Graham est plus que ce qu’elle a découvert ce matin-là. Ou alors peut-être que leurs différences les rapprochent.

Mais ni l’un ni l’autre ne veut que leur relation commencée de si étrange façon s’arrête.


Stuck-Up Suit by Vi Keeland & Penelope Ward

Synopsis: It started out like any other morning on the train.
Until I became mesmerized by the guy sitting across the aisle.
He was barking at someone on his phone like he ruled the world.
Who did the stuck-up suit think he was…God?
Actually, he looked like a God. That was about it.
When his stop came, he got up suddenly and left. So suddenly, he dropped his phone on the way out.
I might have picked it up.
I might have gone through all of his photos and called some of the numbers.
I might have held onto the mystery man’s phone for days―until I finally conjured up the courage to return it.
When I traipsed my ass across town to his fancy company, he refused to see me.
So, I left the phone on the empty desk outside the arrogant jerk’s office.
I might have also left behind a dirty picture on it first though.
I didn’t expect him to text back.
I didn’t expect our exchanges to be hot as hell.
I didn’t expect to fall for him―all before we even met.
The two of us couldn’t have been any more different.
Yet, you know what they say about opposites.
When we finally came face to face, we found out opposites sometimes do more than attract―we consumed each other.
Nothing could have prepared me for the ride he took me on. And I certainly wasn’t prepared for where I’d wind up when the ride was over.
All good things must come to an end, right?
Except our ending was one I didn’t see coming.

Review: I saw many great review about the books written by Vi Keeland & Penelope Ward and mainly about Cocky Bastard. So it is true that with the release of Stuck-up Suit in French, I was curious to launch into their writings to discover one of their combined works. It is always interesting, I think, to see how two authors have managed to work together on the same book, each contributing their part.

Soraya and Graham are two completely different characters. While she is the assistant of a blogger/journalist, Graham is the CEO of a very big company in town. Nothing predestine them to meet and yet, when the latter loses his phone in the subway, Soraya is the one to retrieve it. I admit that I thought strangely that the search part in the phone by the girl would take much longer and that we would find more information about Graham.

Our hero is not used to being denied anything and does not hesitate to be a real asshole just because he can. That’s why he does not see the interest of changing. Yet, his encounter with Soraya will change everything! This woman with a colorful nature does not hesitate to put him in place and to say what she thinks and, for him, it is refreshing. Beginning with text messaging, their relationship will evolve very quickly, although Soraya is quickly on the defensive by not knowing if such a story can really lead to something. And while something more tangible is created between them, new problems will put their relationship in jeopardy.

It was touching to see Graham change at Soraya’s contact and yet it’s hard for the young woman to believe that something is really happening. We plunge into the secrets of each one throughout the story by understanding how they become who they are.

It was a pleasant reading to read even if I found that we did not necessarily have a very big originality for a large part. I think it’s a perfect reading if you want to spend a moment without something too complicated.




Avec toi, malgré moi de Vi Keeland & Penelope Ward

Résumé : Le début de la relation de Soraya et Graham est un peu chaotique : il ne lui a pas fait très bonne impression. Elle le trouve désagréable et arrogant, un homme d’affaires typique, tout ce qu’elle n’aime pas. Et quand elle va lui rapporter son téléphone qu’il a perdu dans le train, après avoir
soigneusement exploré ses données personnelles, elle va constater qu’elle ne s’est pas trompée.

Ou peut-être que si.
Peut-être que Graham est plus que ce qu’elle a découvert ce matin-là. Ou alors peut-être que leurs différences les rapprochent.

Mais ni l’un ni l’autre ne veut que leur relation commencée de si étrange façon s’arrête.

Avis : J’ai beaucoup vu passer Vi Keeland & Penelope Ward avec leur livre Cocky Bastard et notamment les avis positifs qui allaient avec. Donc c’est vrai qu’avec la sortie d’Avec Toi Malgré Moi, j’étais curieuse de me lancer dans leurs écrits et de découvrir un de leurs travaux conjugués. C’est toujours intéressant, je trouve, de voir comment deux auteurs ont réussi à travailler sur un même livre en apportant chacune leur part.

Soraya et Graham sont deux personnages complètement différents. Alors qu’elle est l’assistante d’une blogueuse, Graham est lui le CEO d’une très grosse boite en ville. Rien ne les amenait à se rencontrer et pourtant, quand ce dernier perd son portable dans le métro, c’est Soraya qui le récupère. J’avoue que je pensais étrangement que la partie fouille du téléphone serait beaucoup plus longue et qu’elle permettrait de trouver plus d’informations au sujet de Graham.

Notre héros n’a pas l’habitude qu’on lui refuse quoi que ce soit et n’hésite pas à être un vrai connard uniquement parce qu’il le peut et qu’il ne voit pas l’intérêt de changer. Pourtant, sa rencontre avec Soraya va tout changer ! Cette femme au caractère haut en couleurs n’hésite pas à le remettre à sa place et à dire ce qu’elle pense et, pour lui, c’est rafraichissant. En commençant par des échanges de textos, leur relation va très vite évoluer, bien que Soraya se place rapidement sur la défensive en ne sachant pas si une telle histoire peut vraiment aboutir à quelque chose. Et alors que quelque chose de plus tangible se crée entre eux, de nouveaux problèmes vont mettre leur relation en péril.

C’était touchant de voir Graham changer au contact de Soraya et pourtant c’est assez difficile pour la jeune femme de croire qu’il se passe réellement quelque chose. On se plonge dans les secrets de chacun tout au long de l’histoire en comprenant ainsi comment ils sont devenus ainsi.

C’était une lecture agréable à lire même si j’ai trouvé qu’il n’y avait pas forcément une très grosse originalité pour une grande partie. Je pense que c’est une lecture parfaite si on veut passer un moment sans prise de tête.