Guest Post – Kait Ballenger + giveaway

With release of Shadow Hunter, I want to welcome Kait Ballenger and thank her for this interesting guest post.

——-

I envy writers who can write easily wherever they go. On a train, on a plane, in a car, at a bar, you name it…(I see a Dr. Seuss book in the making there). For the sake of the topic question that I was asked to write about for this guest post, I wish I could tell you my favorite place to write is a café in Ecuador or a hotel room outside of France (both settings I’ve written in before), because that would be far more interesting than the real answer. Unfortunately, I can’t, though I wish I could. I am envious of those writers who say anywhere is the best place to write or they have interesting writing locations they love. It’s not that I can’t write in all those places. I definitely can. I’ve written in other countries, on different continents, on a boat in the middle of the ocean even. In fact, I started working on edits for Shadow Hunter while in Spain, worked on them on a train ride to France, then again while in France, and finally finished them while in Belgium. The writer in me wants to be interesting and adventurous and say those are the best places to write, but honestly, that’s not the truth. Nowhere am I most productive than in the comfort of my own home. Sometimes that’s in my home office, other times it’s on the couch in my living room, or sitting in the middle of my bed, or in an armchair. It takes many forms. Why do I love writing in my own home? To me, it’s the most comfortable place I can be. Here, I can be the lazy writer in my pajamas with little to no makeup and somewhat messy hair and the only one here to judge me is my wonderfully nonjudgmental husband, who also happens to be a writer and who also sometimes sits around in his house clothes and with messy hair doing exactly that: writing. Not only is it about comfort, but I know my creativity is sacred here. I am less likely to be interrupted writing in my own home than at a restaurant or a café. I’m free of distraction and noise, so while writing other places can sometimes be fun, I am most productive and write the most when I’m at home. And ultimately, one of my goals as a writer is not only to produce good work, but to produce plenty of it, to temporarily satiate the desire my readers have for more stories, so where I’m most productive is definitely the best. Call me a homebody if you will, but I’ll stay in my PJs and kick back in my office armchair 😉

———————-

J’envie les écrivains qui peuvent écrire facilement partout où ils vont. Dans un train, en avion, en voiture, dans un bar, ce que vous voulez … (je vois un livre du Dr. Seuss dans tout ça). Pour le bien de la de la réponse à la question que l’on m’a demandé de traiter pour ce guest post, je souhaite vous dire mon endroit que préféré pour écrire est un café en Équateur ou une chambre d’hôtel en France (les deux endroits où j’ai écrit auparavant), parce que ce serait beaucoup plus intéressant que la vraie réponse. Malheureusement, je ne peux pas, mais j’aimerais pouvoir. Je suis jalouse de ces écrivains qui disent qu’ils peuvent écrire n’importe où ou qu’ils ont des endroits intéressants pour écrire. Ce n’est pas que je ne peux pas écrire dans tous ces lieux. Je le peux. J’ai écrit dans d’autres pays, sur différents continents, sur un bateau au milieu de l’océan même. En fait, j’ai commencé à travailler sur les modifications pour Shadow Hunter en Espagne, j’ai travaillé sur eux dans un train pour aller en France, puis de nouveau en France, et enfin je les ai finis en Belgique. L’écrivain en moi veut être intéressant et aventureux et dire que ce sont les meilleurs endroits pour écrire, mais honnêtement, ce n’est pas la vérité. Le seul endroit où je suis la plus productive n’est autre que le confort de ma propre maison. Parfois, c’est dans mon bureau à la maison, d’autres fois sur ​​le canapé dans mon salon, ou assise au milieu de mon lit, ou dans un fauteuil. Cela prend de nombreuses formes. Pourquoi est-ce que j’adore écrire dans ma propre maison? Pour moi, c’est l’endroit le plus confortable qui puisse être. Ici, je peux être l’écrivain paresseux dans mon pyjama avec peu ou pas de maquillage, sans être coiffé et le seul ici à me juger est mon merveilleux mari qui n’en fait rien, il se trouve aussi être également écrivain et se trouve aussi parfois avec des vêtements d’intérieur et les cheveux en désordre pour faire uniquement ça : l’écriture. Non seulement c’une question de confort, mais je sais que ma créativité est sacrée ici. Je suis moins susceptible d’être interrompue dans ma propre maison que dans un restaurant ou un café. Je suis libre de distractions et de bruits, donc même si l’écriture dans d’autres lieux peut parfois être amusante, je suis plus productive et j’écris le plus quand je suis à la maison. Et finalement, un de mes objectifs en tant qu’écrivain est non seulement de produire du bon travail, mais de produire beaucoup, pour assouvir le désir temporairement de mes lecteurs pour qu’ils aient plus d’histoires, alors où je suis le plus productive est certainement le meilleure. Appelez-moi casanière si vous voulez, mais je vais rester dans mon pyjama et repartir dans mon fauteuil de bureau;-)

 

Goodreads Link: https://www.goodreads.com/book/show/22299907-shadow-hunter

Amazon:http://www.amazon.com/gp/product/B00K4M3I26?ie=UTF8&tag=httpwwwgoodco-20&linkCode=as2&camp=1789&creative=9325&creativeASIN=B00K4M3I26&SubscriptionId=1MGPYB6YW3HWK55XCGG2

B&N: http://www.barnesandnoble.com/w/shadow-hunter-kait-ballenger/1119434584?ean=9781459256347
a Rafflecopter giveaway

 Come back and check out more posts and giveaways by following the dates here.

13 thoughts on “Guest Post – Kait Ballenger + giveaway

  1. LOL, I’m am SO in agreement. I don’t write much, but when I do, I am totally in the zone, and can’t stand outside distractions. That means at home in my office, and if I can stay in yoga pants, even better. Great post, and thanks for the giveaway!

  2. This is so true! I envy people who can write freely wherever they are, but damn I even have a special chair I sit on when I have a lot of things to do. So yeah I totally understand. Great post 🙂

  3. « Here, I can be the lazy writer in my pajamas with little to no makeup and somewhat messy hair and the only one here to judge me is my wonderfully nonjudgmental husband »

    YES!!! That pretty much sums up my working life too, just swap out « writer » for « designer »:) I’m a homebody for sure, like you said, I’m comfortable here, there are less distractions and I just work better when I’m relaxed. There’s no more relaxing place for me than home!

  4. To be honest, it’s the same for me. I get distracted easily, so writing at home is a lot easier for me, and I write notes everywhere, on scrap pieces and such (I’m so not organised whatsoever) so it’s just easier being in a zone that you can just spread everything out and see where you carry on from, haha. Great guest post!

  5. Tiens, je suis un peu pareil! Je me suis récemment acheté, en plus de mon ordi de bureau, un portable, histoire d’aller écrire n’importe où… Au final, je pars avec mon portable sous prétexte d’aller écrire au bord de la mer… et je ne fais rien d’autre que paresser ou bouquiner! Finalement, je ne peux travailler et écrire qu’au coeur même de ma bibliothèque…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *