Interview – Sandy Williams & Giveaway (+traduction)

Welcome to Sandy Williams, the author of the Shadow Reader series. Thanks to her for answering our questions.
Bienvenue à Sandy Williams, l’auteure de la série Sidhe, dont le dernier tome sort ce mois-ci chez Milady.


Can you present yourself in a few words?

Sure! I’m a reader and writer of kickass romance. I’m best known for my urban fantasy books, The Shadow Reader Novels, but will soon publish a science fiction romance, which will be light on the “science” and heavy on the kickbutt action, adventure, and romance. I’m more than a little excited about it!

You worked as a librarian for a time. What made you decide to go to “the dark side of the force” and to write a novel?

I’ve always been on the dark side of the force. 🙂 I was writing long before I became a librarian. I decided to get my Masters in Library Science – the advanced degree required to become a librarian in the US – because my secondary dream job (writing is definitely THE dream job) was to become an archivist at a presidential library. I volunteered at a presidential library when I was in college, and loved being around so much history. It was awesome! Getting my Library Science degree would have helped me get that job, but I published a book instead. 🙂

Book 3 of The Shadow Reader came out last January (and just came out in France). Can you tell us a little something about this third book? 

The second shadow reader book ended with what some people call a cliffhanger. I call it a hiccup, because it was just a teeny tiny obstacle preventing McKenzie from getting her happily-ever-after. The third shadow reader book wraps up the story and settles the conflict in the Realm. McKenzie grows in this book – I loved writing about her little extra abilities – and has to choose the life she wants to live. She also has a few issues to work out with a couple of hot fae men. 😉

I am sure people keep asking you that, but who would you choose: Aren or Kyol?

Kyol. I love him. So much. That’s not to say that I don’t love Aren, because I do, but for me and my personality, I’d go for the honorable, quiet, serious man. I understand why he made the choices he did, and I love him more for them.

I was delighted to read the very beginning of The Shadow Reader from Aren’s Pov on your blog. Will we read more from him in the future?

Yes! I’m working on one now and really, really want to write more. They’re fun, and I love revisiting the Realm and the characters. The only reason I haven’t posted more is because of time. I’m trying to get my current book finished in time for a January release date, so it’s taking up most of my creative energy. But stay tuned! I’ll post the next POV as soon as I can. And if you haven’t read the first one, you can do so here:

What do you love most in writing urban fantasy? And why fae, what appeals to you in those creatures?

I’ve always loved fantasy, and I think writing about it in a modern setting makes it more accessible to people who need to be grounded in the real world in some way. Plus, I love being able to walk down the street and think of all the ways paranormal beings can alter our society. It’s fun!

As for why I write about fae, it was mostly an accident. I didn’t choose to write about them; they chose to be the stars of my story. The idea grew from one scene that popped into my head: a girl had to be rescued from the ledge of a building by her worst enemy. The fae were exactly what I needed. One awesome thing about them is that there are so many variations on fae mythology, I could make them into whatever I wanted them to be. I was basically able to create their history and culture completely, and yet readers still understood they were fae and magical.

I have heard that you are currently working on a new book. Science-fiction with a strong romantic subplot? I can’t wait to read it. Can you tell us a bit more about this new project?

I love the book so much it scares me! It’s technically a sci-fi romance, but I like to call it a space urban fantasy. It has all the elements that urban fantasy readers love – a strong female heroine, tons of action, and a super strong, super hot hero – but it puts those characters in a different setting: on spaceships, space stations, and other planets.

This is definitely NOT an official blurb, but here’s a brief summary of the book.

It’s about Lieutenant Ramie Ashdyn, a woman who’s been charged with treason and the murder of her teammates. She’d deny the charges if she could, but an enemy has telepathically rewired her mind, preventing her from declaring her innocence. The only person who might be able to make her talk is the man who trained her to be a killer, Commander Rhys “Rest in Peace” Rykus. He needs the information Ashdyn’s team stole on their last mission, but her behavior, her silence, and the sheer amount of evidence against her raises his suspicions. He’s almost certain he didn’t train a traitor.

And he’s almost certain he didn’t fall in love with one either.

What do you love in this mix of sci-fi and romance?

I can’t read a romance without a strong, high stakes plot. And I can’t read a book with a strong, high stakes plot without it having a romance. Sci-fi romance is the perfect blend. Plus, space is really freaking awesome! Did you watch the movie, GRAVITY? The first ten minutes of that movie, way before the debris rained down hell on Sandra Bullock, took my breath away. It’s amazing what humans have been able to do. And the beauty of Earth and the universe… wow. Just wow. How could I not want to set books in outer space?

Thanks to you (newsletter & blog), I discovered Rachel Bach’s (Paradox Trilogy) and Linnea Sinclair’s (Dock Five Universe) books. Any other books to recommend?

I want to jump up and down and squeal because I’m so happy you found and loved those books! Those are the books that I want to run around and thrust into everyone’s hands. I want the whole world to read them and love them as much as I do.

I’m super, super picky about my sci-fi romance. I like reading about humans falling in love and humans overcoming adversity, so if a book puts too much alien stuff or science stuff in it (science was SO not my subject in school!), the book loses me. I have found a few that I’ve loved, though. GRIMSPACE by Ann Aguirre is phenomenal (and the reason I wrote The Shadow Reader in first person present tense). I also enjoyed Erica Hayes’s DRAGONFLY and Marcella Burnard’s ENEMY WITHIN.

Jack Campbell has a series called The Lost Fleet that is really, really good, too. The reason I know it’s so good is because I loved it and it has practically zero romance. But I remember several scenes where I was literally breathless because I was worried so much about ships blowing up. The series is heavier on the science and military stuff than I usually recommend, but if you’re going to try any science fiction book that doesn’t have romance in it, this is the one. It’s fantastic.

The world is about to end and you have to assemble your perfect apocalypse team with five fictional characters – who would that be?

Woah. That’s a good but difficult-to-answer question! Hmm. Okay. Here goes:

Devi from Rachel Bach’s FORTUNE’S PAWN because she’s freaking awesome and I’d like to have a good girl friend hanging around after the end of the world.

Charley Davidson from Darynda Jones’ FIRST GRAVE ON THE RIGHT because I’ll need a little comedy in my life.

Arcadia Bell from Jenn Bennett’s KINDLING THE MOON because she’s lucky, I’d love to hang out with her, and I’d let her bring Lon along because they are the best couple ever. Plus, she has some really useful knacks.

Mercy Thompson from Patricia Briggs’ MOON CALLED because I’d love to be her friend, and we might need a good mechanic with us.

Ramie Ashdyn from SHADES OF TREASON (my working title)! Yall are going to love her. I do. She’s seriously smart, brave, and kickass.

Yep. Five fictional characters. All women. Girl Power for the win!


Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Bien sûr! Je suis une lectrice et écrivaine de romans qui déménagent. Je suis mieux connue pour mes livres de fantasy urbaine, la série Sidhe, mais je vais bientôt publier une romance de science-fiction, qui sera légère au niveau de la «science» mais plus lourde en matière d’action d’aventure et de romance. Je suis plus qu’excitée à ce sujet !

Vous avez travaillé comme bibliothécaire pendant un certain temps. Qu’est-ce qui vous a décidé à aller vers “le côté obscur de la force” et d’écrire un roman ?

J’ai toujours été du côté obscur de la force. 🙂 J’écrivais bien avant de devenir bibliothécaire. J’ai décidé de faire ma maîtrise en bibliothéconomie – le diplôme d’études supérieures requis pour devenir bibliothécaire aux États-Unis – parce que mon emploi de rêve secondaire (l’écriture est certainement LE job de rêve) était de devenir une archiviste à la bibliothèque présidentielle. J’ai fait du bénévolat à la bibliothèque présidentielle quand j’étais au collège, et j’ai aimé être entourée par tant d’histoire. C’était génial! Obtenir mon diplôme en bibliothéconomie m’aurait aidé à décrocher ce travail, mais j’ai publié un livre à la place. 🙂

Le livre 3 de Sidhe est sorti en Janvier dernier (et vient de sortir en France). Pouvez-vous nous en dire un petit quelque chose à propos de ce troisième livre ?

Le deuxième livre de Sidhe a pris fin avec ce que certains appellent un cliffhanger. C’est ce que j’appelle un hoquet, parce que c’était juste un petit obstacle minuscule afin de prévenir McKenzie de ses jours heureux. Le troisième tome de Sidhe termine l’histoire et règle le conflit dans le royaume. McKenzie grandit dans ce livre – j’ai aimé écrire sur ses petites capacités supplémentaires – et doit choisir la vie qu’elle veut vivre. Elle a aussi quelques problèmes à régler avec un couple d’hommes faes très chauds. ,-)

Je suis sûre que les gens vous le demandent constamment, mais qui choisiriez-vous : Aren ou Kyol ?
Kyol. Je l’aime. Beaucoup. Cela ne veut pas dire que je n’aime pas Aren, parce que c’est le cas, mais pour moi et ma personnalité, j’irais vers l’homme honorable, calme et sérieux. Je comprends pourquoi il a fait les choix qu’il a fait, et je l’aime encore plus pour ceux-la.

J’ai été ravie de lire le début de Sidhe à partir du point de vue d’Aren sur votre blog. Aurons-nous le plaisir de le lire plus à l’avenir ?

Oui ! Je travaille dessus en ce moment et j’ai vraiment, vraiment envie d’écrire plus. Ils sont amusants, et j’adore revisiter le royaume et les personnages. La seule raison pour laquelle je n’ai pas posté plus est, la faute de temps. J’essaie de faire en sorte que le roman que j’écris actuellement soit terminé à temps pour une la date de sortie prévue en Janvier, et cela prend la plupart de mon énergie créatrice. Mais restez à l’écoute! Je vais poster le prochain POV dès que je peux. Et si vous n’avez pas encore lu le premier, vous pouvez le faire ici:

Qu’est-ce que vous aimez le plus lorsque vous écrivez de la fantasy urbaine ? Et pourquoi des faes, qu’est-ce qui vous plaît chez ces créatures ?

J’ai toujours aimé la fantasy, et je pense qu’écrire à ce sujet dans un cadre moderne la rend plus accessible aux personnes qui ont besoin d’être mises dans le monde réel en quelque sorte. De plus, j’aime être capable de marcher dans la rue et penser à toutes les façons dont les êtres paranormaux peuvent altérer notre société. C’est amusant !
Quant à savoir pourquoi j’écris sur des faes, c’était surtout par accident. Je n’ai pas choisi d’écrire à leur sujet; ils ont choisi d’être les stars de mon histoire. L’idée a grandi à partir d’une scène qui a surgi dans ma tête : une jeune fille sauvée du rebord d’un immeuble par son pire ennemi. Les faes étaient exactement ce dont j’avais besoin. Une chose incroyable à leur sujet, c’est qu’il y a tellement de variations dans mythologie fae, je pouvais faire d’eux ce que je voulais qu’ils soient. J’étais fondamentalement capable de créer leur histoire et leur culture complètement, et pourtant les lecteurs ont compris qu’ils étaient des faes et des êtres magiques.

J’ai entendu dire que vous travaillez actuellement sur ​​un nouveau livre. Un roman de science-fiction avec une forte intrigue secondaire romantique ? Je suis impatiente de le lire. Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur ce nouveau projet ?

J’adore tellement ce livre que ça m’effraie ! C’est techniquement une romance sci-fi, mais j’aime l’appeler Space Urban Fantasy. Il a tous les éléments que les lecteurs de fantasy urbaine aiment – une forte héroïne féminine, des tonnes d’action, et un super fort héros, super chaud – mais il met ses personnages dans un contexte différent : sur les vaisseaux spatiaux, les stations spatiales, et d’autres planètes.
Ce n’est certainement pas un texte de présentation officielle, mais voici un bref résumé du livre.

Il s’agit du lieutenant Ramie Ashdyn, une femme qui a été accusée de trahison pour avoir assassiné un de ses coéquipiers. Elle aurait nié les accusations si elle avait pu, mais un ennemi a télépathiquement refait sa mémoire, l’empêchant ainsi de déclarer son innocence. La seule personne qui pourrait être en mesure de la faire parler, c’est l’homme qui l’a formée à devenir une tueuse, le commandant Rhys “Rest in Peace” Rykus. Il a besoin de l’information que l’équipe d’Ashdyn a volé lors de leur dernière mission, mais son comportement, son silence, et l’énorme quantité de preuves contre elle soulèvent ses soupçons. Il est presque certain qu’il n’a pas entraîné un traître.

Tout comme il est presque certain de ne pas être tombé amoureux de l’un d’eux.

Qu’aimez-vous dans ce mélange de science-fiction et de romance ?

Je ne peux pas lire un roman sans une forte intrigue et des enjeux élevés. Et je ne peux pas lire un livre avec une forte intrigue et des enjeux élevés sans romance. Donc la science-fiction romance est le mélange parfait. De plus, l’espace est vraiment génial ! Avez-vous regardé le film, GRAVITY ? Les dix premières minutes de ce film, bien avant que les débris ne pleuvent comme en enfer sur Sandra Bullock, m’ont coupé le souffle. C’est incroyable ce que les humains ont été capables de faire. Et la beauté de la Terre et de l’univers … wow. Tout simplement génial. Comment pourrais-je ne pas vouloir écrire des livres se déroulant dans l’espace ?

Grâce à vous (newsletter et blog), j’ai découvert les romans de Rachel Back (Paradox Trilogy) et Linnea Sinclair (Dock Five Universe). Avez-vous d’autres livres à recommander ?

J’ai envie de sauter en haut et en bas et de pousser des cris parce que je suis si heureuse que vous ayez trouvé et aimé les livres ! Ce sont les livres que je veux voir courir entre les mains de tout le monde. Je veux que le monde entier les lise et les aime autant que moi.

Je suis super, super pointilleuse sur mon roman de science-fiction. J’aime lire des histoires sur des humains qui tombent amoureux et des humains qui surmontent l’adversité, donc si un livre possède trop de choses sur les aliens ou trop de choses scientifiques  (la science n’était pas ma matière préférée à l’école !), je finis par décrocher. J’ai trouvé quelques-uns que j’ai aimé, cependant. GRIMSPACE d’Ann Aguirre est phénoménal (et aussi la raison pour laquelle j’ai écrit Sidhe à la première personne au présent). J’ai aussi beaucoup apprécié DRAGONFLY d’Erica Hayes et ENNEMY WITHIN de Marcella Burnard.

Jack Campbell a une série intitulée The Lost Fleet qui est vraiment, vraiment super. La raison pour laquelle je sais que cette série est très bonne, c’est parce que je l’ai aimé et la romance est pratiquement nulle. Mais je me souviens de plusieurs scènes où j’étais littéralement à bout de souffle parce que j’étais fascinée par l’explosion des vaisceaux. La série est très axée sur la science et les trucs militaires, bien plus que ce que je recommande habituellement, mais si vous voulez essayer un livre de science-fiction qui n’a pas de romance, celui-ci est le bon. Il est fantastique.

Le monde est sur ​​le point de prendre fin et vous devez monter votre parfaite équipe de l’apocalypse avec cinq personnages fictifs – qui seraient-ce ?

Woah. C’est une bonne question mais difficile à répondre! Hmm. Bien. Alors voilà :

Devi de FORTUNE’S PAWN de Rachel Bach parce qu’elle est géniale et que je voudrais avoir une bonne amie avec qui traîner après la fin du monde.

Charley Davidson de PREMIERE TOMBE SUR LA DROITE de Darynda Jones parce que je vais avoir besoin d’un peu de comédie dans ma vie.

Arcadia Bell de KINDLING THE MOON de Jenn Bennett parce qu’elle a de la chance, je serais ravie de passer du temps avec elle, et je la laisserais apporter Lon parce qu’ils sont le meilleur couple qu’il soit. De plus, elle a quelques bibelots vraiment utiles.

Mercy Thompson de L’APPEL DE LA LUNE de Patricia Briggs parce que je serais ravie d’être son amie, et nous pourrions avoir besoin d’un bon mécanicien avec nous.

Ramie Ashdyn de SHADES OF TRAHISON (mon titre)! Vous allez tous l’aimer. C’est mon cas. Elle est sérieusement intelligente, courageuse, et coriace.

Yep. Cinq personnages fictifs. Toutes des femmes. Girl Power pour la victoire !

Bio: Sandy graduated from Texas A&M University with a double major in political science and history. She thought about attending law school. Fortunately, before handing over her life’s savings, she realized case studies weren’t nearly as interesting as novels and decided to get an MA in Library Science instead. She worked as a librarian until her husband whisked her off to London on an extended business trip. She’s now back home in Texas, writing full-time, raising twin boys, and squeezing in time to play geeky board and card games like Settlers of Catan, Dominion, and Runebound.


Shadow Reader, Book 1

Synopsis:There can only be one allegiance.It’s her time to choose.

Some humans can see the fae. McKenzie Lewis can track them, reading the shadows they leave behind. But some shadows lead to danger. Others lead to lies.

A Houston college student trying to finish her degree, McKenzie has been working for the fae king for years, tracking vicious rebels who would claim the Realm. Her job isn’t her only secret. For just as long, she’s been in love with Kyol, the king’s sword-master—and relationships between humans and fae are forbidden.

But any hope for a normal life is shattered when she’s captured by Aren, the fierce and uncompromising rebel leader. He teaches her the forbidden fae language and tells her dark truths about the Court, all to persuade her to turn against the king. Time is running out, and as the fight starts to claim human lives, McKenzie has no choice but to decide once and for all whom to trust and where she ultimately stands in the face of a cataclysmic civil war.

a Rafflecopter giveaway


Come back and check out more posts and giveaways by following the dates here.

The Sharpest Blade by Sandy Williams

Shadow Reader, Book 3

Synopsis: Torn between two worlds.
Torn between two lives.

McKenzie Lewis’s ability to read the shadows has put her—and …those she loves—in harm’s way again and again. The violence must end, but will the cost of peace be more devastating than anyone ever imagined?

After ten years of turmoil, the life McKenzie has always longed for may finally be within her grasp. No one is swinging a sword at her head or asking her to track the fae, and she finally has a regular—albeit boring—job. But when a ruthless enemy strikes against her friends, McKenzie abandons her attempt at normalcy and rushes back to the Realm.

With the fae she loves and the fae she’s tied to pulling her in different directions, McKenzie must uncover the truth behind the war and accept the painful sacrifices that must be made to end it. Armed with dangerous secrets and with powerful allies at her side, her actions will either rip the Realm apart—or save it.

Review: I was waiting for the release of this book since the end of the second volume. It must be said that many things happened there and we could only wait to see what would happen now. Then adding to that, this third volume closes the trilogy of the adventures of McKenzie. We can therefore only be curious to see what the author had in store for us in this last volume.

Our young heroine can finally lead a normal life in her world as she had always wanted, except that it is now no longer her desire, and it is difficult for her to get used to this routine so tasteless. Moreover, her link to Kyol is quite complicated to bear by its multiple consequences. In fact, she can feel his emotions, what he is doing at all times and has feelings that she hoped to forget. Of course, it is the same for him and it is even more difficult because while he can happen to control himself, it’s not the case for McKenzie. But if only it was just that, but Aren constantly avoids her and does not understand that she loves him and not the man with whom she is bounded to. But letting him accept this fact seems impossible with such an unfailing determination. Thing that irritates our heroine at the highest point! Personal life aside, the fae realm is upside down since Lena tries to become queen. Nothing seems easy and everyone seems to want to kill her or usurp her place. Many nobles refuse to approve her and rebels stand with a “king” that everyone is trying to discover the identity. Yet it was a real surprise when I learned who he really is.

I was completely blown away by this story! It’s awesome, fantastic, exciting, and just amazing. Yes, to this point! When I think that I was anxious to read it because I was a little scared to see how it was going to be in this last novel… What a mistake, I completely and undeniably loved the story from beginning to end. It therefore took me a few hours to finish it. This is an explosive mixture of action, conspiracies, magic and excitement! Oh yes, and full of emotions! I did not cry, no, but my little heart has struggled many times. McKenzie will face a lot of things and I admit that I am really impressed by her will and determination. Whether her moments with Kyol or Aren , the whole is always filled with intense emotions that mark us. Sandy Williams perfectly manages to make us feel a range of emotions in a short time, either joy or sadness. But my heart has been broken more than once at the thought of what McKenzie was going to endure. She has a lot of courage throughout the novel and despite her pain, she will have to make decisions that could change her life forever, and yet she can not always do what she wants, but rather what is important to do.

To conclude, I must say that if you do not know the series, you really miss something and I can only advise you to read it. This is one of the best trilogies I have ever read and I know it is sometimes difficult to have so much in three volumes. But the world that Sandy Williams has created as her ideas are completely unique and we take a great pleasure in discovering everything. McKenzie has evolved tremendously through each volume to become a great woman as well as the two men in her life. I would never have imagined how her world would change but everything is beautifully done. It’s definitely a must read!



Double-vue de Sandy Williams

Sidhe, Tome 3

Résumé (traduction personnelle) : Déchirée entre deux mondes.
Déchirée entre deux vies.

La capacité de McKenzie Lewis à lire les ombres l’a mise elle et … ceux qu’elle aime en danger de nombreuses fois. La violence doit prendre fin, mais le prix de la paix pourrait-il être plus dévastateur que quiconque ne l’aurait imaginé?

Après dix années de tourmente, la vie que McKenzie a toujours désirée pourrait être enfin à sa portée. Personne ne balance une épée au-dessus de sa tête ou lui demande de suivre des faes, et elle a enfin un régulier – quoique ennuyeux – emploi. Mais quand ses ennemis impitoyables lancent une offensive contre ses amis, McKenzie abandonne sa tentative de normalité et se précipite vers le Royaume.

Avec le fae qu’elle aime et le fae avec qui elle est liée et qui la tire dans des directions différentes, McKenzie doit découvrir la vérité derrière la guerre et accepter les sacrifices douloureux qui doivent être pris pour y mettre fin. Armée de dangereux secrets et avec de puissants alliés à ses côtés, ses actions pourront détruire le royaume – ou le sauver.

Avis : J’attends la sortie de ce roman depuis la fin du deuxième volume. Il faut dire qu’il s’était passé tellement de choses qu’on ne pouvait qu’être impatient de découvrir ce qui allait arriver à présent. Puis ajoutons que ce troisième tome clôt la trilogie des aventures de McKenzie. On ne peut donc qu’être curieux de voir ce que l’auteure nous réservait pour ce dernier tome.

Notre jeune héroïne peut enfin mener une vie normale dans son monde comme elle l’avait toujours voulu, si ce n’est que ce n’est maintenant plus réellement son désir, et il est difficile pour elle de s’habituer à cette routine si insipide. De plus son lien avec Kyol est assez compliqué à supporter de par ses multiples conséquences. En effet, elle peut sentir ses émotions, savoir ce qu’il fait à tout moment et éprouver des sentiments qu’elle espérait oublier. Bien sûr, il en va de même pour lui et c’est même encore plus difficile étant donné qu’il peut arriver à se contrôler à l’inverse de McKenzie. Mais si encore il n’y avait que ça, Aren l’évite constamment, et n’arrive pas à comprendre qu’elle l’aime lui et non l’homme avec lequel elle est liée. Mais lui faire accepter ce fait semble impossible face à sa détermination sans faille. Chose qui irrite notre héroïne au plus haut point ! Vie personnelle à part, le royaume des faes est sens dessus dessous depuis que Lena essaie de devenir reine. Rien ne semble facile et tout le monde semble vouloir la tuer ou usurper sa place. De nombreux nobles refusent de l’approuver et des rebelles s’élèvent avec un « roi » dont tout le monde essaie de découvrir l’identité. Pourtant personne ne pourrait se douter de qui il pourrait s’avérer.

J’ai été complètement emporté par cette histoire, c’est sublime, fantastique, passionnant, et juste extraordinaire. Oui, oui, à ce point-là ! Quand je pense que j’étais anxieuse de le lire parce que j’avais un peu peur de voir ce que ça allait donner, le tout étant le dernier roman ? Quelle erreur, j’ai complètement et indéniablement adoré l’histoire du début jusqu’à la fin. Il ne m’a donc fallu que quelques heures d’ailleurs pour finir le tout. C’est un mélange explosif d’actions, de complots, de magie et d’émotions ! Oh oui plein d’émotions ! Je n’ai pas pleuré, non, mais mon petit cœur a eu beaucoup de mal à de nombreux moments. McKenzie va devoir affronter énormément de choses et j’avoue que je suis vraiment impressionnée par sa volonté et sa détermination. Que ce soient ses moments avec Kyol ou avec Aren, le tout est toujours rempli d’émotions intenses qui nous marquent. Sandy Williams arrive parfaitement à nous faire traverser tout un panel d’émotions en peu de temps, que ce soit, la joie ou la tristesse. Mais mon cœur s’est brisé plus d’une fois à la pensée de ce que McKenzie était en train d’endurer. Elle a beaucoup de courage tout au long du roman étant donné ce qu’on lui fait subir, elle va devoir prendre des décisions qui pourraient changer sa vie du tout au tout et pourtant elle ne pourra pas toujours faire ce qu’elle veut, mais plutôt ce qui est important à faire.

Pour conclure, je dois dire que si vous ne connaissez pas la série, vous ratez vraiment quelque chose et je ne peux que vous la conseiller chaleureusement. C’est une des meilleures trilogies que j’ai lu et pourtant c’est parfois difficile d’arriver à faire passer tant de choses en trois tomes. Mais le monde que Sandy Williams a créé de même que ses idées, sont complètement uniques et on prend énormément de plaisir à tout découvrir. McKenzie aura énormément évolué au travers de chacun des volumes pour devenir une femme formidable, de même que les deux hommes dans sa vie. Je n’aurais jamais pu m’imaginer à quel point son monde allait changer mais le tout est magnifiquement bien fait. C’est un véritable coup de cœur pour moi !



Guest Post ~ Sandy Williams ~ Concours/Giveaway


Et voici un nouveau post de notre joli événement. N’oubliez pas de suivre l’ajout des liens en suivant ce lien. Un jour sur deux, un nouvel auteur se retrouve chez mon amie Carien. Alors aujourd’hui nous pouvons retrouver Sandy Williams l’auteure de la trilogie Sidhe sortie chez Milady. Merci à Sandy pour ce joli post !

And here it is, a new post for our event. Don’t forget to check the new links here. Indeed, you can find a new author on Carien‘s blog as well. So today, you’ll discover Sandy Williams the author of the Shadow Reader UF series. Thanks to Sandy for this nice post!


As of the writing of this post, there are 153 days until THE SHARPEST BLADE hits the shelves in the U.S. That’s five months from now (just a little over four months from the posting of the blog). By the time the third book is released, over a year will have passed since the second book in the trilogy, THE SHATTERED DARK, was published.

I know readers are going a little crazy over this wait, especially with the way the second book ended, but you know who’s going even more crazy than them?

Me! The wait is absolutely killing me.

I turned in my copy edits in June. I’m filling my days with my current manuscript – a fun, sexy, action-packed sci-fi romance – but I’m always aware of just how far off December 31st is. I constantly think of McKenzie’s story and wonder what readers will think of it. Will they hate me for that one thing that happens? Will they be happy with the way that other thing resolves? Will they enjoy the story, the characters, the setting?

I’ve lost sleep worrying over this. I’m the type of author who reads every review, good and bad, despite everyone telling me not to. I enjoy reading reviews, even the ones who hated the books (the bad ones usually make me laugh out loud; I guess I have a thick skin and a good sense of humor). So every time I read a review where a reader is dying – and usually cursing my name – because they can’t wait for THE SHARPEST BLADE, I want to email them the manuscript and say, “Yes! I have the answers! They’re all right here in this book!” Honestly, the only thing keeping me from sending my book to everyone who wants it is that I’m bound by contract not to. It’s still so, so difficult to keep it to myself.

When I finished the first two Shadow Reader books, I was still immersed in McKenzie’s world. But since THE SHARPEST BLADE is the last book of the trilogy, I’ve had to move on to new characters and a new world. I had no idea I would miss McKenzie and her friends this much! I was anxious to reach The End of the series. I have a super short attention span, so I’m always wanting to move on to the next Big Thing. Now, I want to go back in time and continue hanging out with McKenzie and exploring the Realm.

I’m sure the next few months will move quickly. New Year’s Eve will be here before we know it, and then readers will finally get to read what happens next. I won’t be the only one who knows what happens in the Realm. I won’t be the only one who knows who survives to the story’s end, and who doesn’t.


Au moment où j’écris ce post, il reste 153 jours avant la sortie de THE SHARPEST BLADE aux Etats-Unis. C’est dans cinq mois à partir de maintenant (juste un peu plus de quatre mois au moment où ce post est en ligne). Quand le troisième livre sortira, cela fera un peu plus d’un an depuis la sortie du deuxième tome de la trilogie THE SHATTERED DARK.

Je sais que les lecteurs n’en peuvent plus de l’attente, surtout avec une telle fin dans le second tome, mais vous savez qui est encore plus folle qu’eux ?

Moi ! L’attente me tue !

J’ai rendu l’histoire éditée en Juin. Je passé mes journées avec mon manuscrit du moment, une romance de science fiction drôle, sexy et pleine d’action – mais je me rends toujours compte du temps qu’il faudra pour arriver au 31 décembre. Je pense constamment à l’histoire de McKenzie et je me demande ce que les lecteurs vont en penser. Vont-ils me demander pour cette chose qui va se passer ? Vont-ils être contents par la façon dont tout se résout ? Vont-ils aimer l’histoire, les personnages, l’intrigue ?

J’en ai perdu le sommeil. Je suis le genre d’auteur qui lit chaque critique, même celles de ceux qui ont détesté les livres (les mauvaises me font souvent rire, je pense que j’ai un bon sens de l’humour). Alors chaque fois que je lis un avis où le lecteur n’est pas content – et maudit souvent mon nom – parce qu’il a hâte de lire THE SHARPEST BLADE, j’aimerais leur écrire et leur dire “Oui! J’ai les réponses ! Elles sont là dans ce livre ! ” Honnêtement, la seule chose qui m’empêche d’envoyer le livre à tout le monde c’est que je suis liée par un contrat pour ne pas le faire. Mais même c’est toujours très difficile de le garder pour moi.

Quand j’ai fini les deux premiers livres Shadow Reader, j’étais toujours immerge dans le monde de McKenzie. Mais depuis THE SHARPEST BLADE, le dernier tome de la trilogie, je suis passée à de nouveaux personnages et un nouveau monde. Je ne savais pas que McKenzie et ses amis me manqueraient autant ! J’étais anxieuse d’arriver à la Fin de la série. Je n’ai jamais eu une très grande attention et je veux toujours passer à la nouvelle grosse chose. Maintenant, je veux revenir dans le temps et continuer à rester avec McKenzie et explorer le monde.

Je suis sure que les prochains moins vont passer vite. Le nouvel an sera là avant même qu’on le sache, et les lecteurs pourront finalement lire ce qu’il va se passer ensuite. Je ne serais pas la seule qui sait ce qu’il se passe dans le royaume. Je ne serais pas la seule qui sait qui survit à la fin de l’histoire et qui ne survit pas.


Merci à l’auteure vous pouvez gagner le premier tome ou le second signé que ce soit en Français ou en Anglais. Le concours est international et se termine 16  Octobre. Pour participer, vous devez remplir la forme rafflecopter. Si vous ne savez pas utilisez Rafflecopter, rendez-vous ici. Vous pouvez partager sur facebook si vous n’avez pas twitter.

Thanks to the author, you can win a signed copy of the first or the second book in French or English. The giveaway is international and ends on October 16th. You just need to fill the rafflecopter form for that.
a Rafflecopter giveaway

N’hésitez pas à revenir pour plus d’auteurs et de concours en suivant notre événement ici.

Come and Check all the authors and giveaways of our event here !

The Shadow Reader by Sandy Williams (VO)

McKenzie Lewis, Book 1

Synopsis: There can only be one allegiance.

It’s her time to choose.

Some humans can see the fae. McKenzie Lewis can track them, reading the shadows they leave behind. But some shadows lead to danger. Others lead to lies.

A Houston college student trying to finish her degree, McKenzie has been working for the fae king for years, tracking vicious rebels who would claim the Realm. Her job isn’t her only secret. For just as long, she’s been in love with Kyol, the king’s sword-master—and relationships between humans and fae are forbidden.

But any hope for a normal life is shattered when she’s captured by Aren, the fierce and uncompromising rebel leader. He teaches her the forbidden fae language and tells her dark truths about the Court, all to persuade her to turn against the king. Time is running out, and as the fight starts to claim human lives, McKenzie has no choice but to decide once and for all whom to trust and where she ultimately stands in the face of a cataclysmic civil war.

Our review: The Shadow Reader is an amazing book! Yes, Yes, I can tell it. After reading so many great reviews about this novel, I just wanted one thing: To read it and get into the story to know by myself how it really was. And I can tell I’m not disappointed! I was a little afraid in the beginning that it wasn’t the case. Indeed, it was a little difficult to get in the story with the first pages, but this feeling has changed quite fast.
McKenzie is an amazing young woman, even if sometimes we wonder if she isn’t also too naïve. We understand her feelings, her desire to become like every person and not be mixed with this magical world which was so attractive when she was younger.  Who would not want to have the possibility to be part of the fairy court? To live with the faes? But nothing is what it seems to be and McKenzie will be quickly mixed with some big events. I was really impressed by the McKenzie’s loyalty all along the book. It’s very difficult for her to trust the people around her, but when it’s the case, her trust is really solid. It’s a beautiful quality but in the same time it’s complicated for her too to see the true sometimes.
We meet in this book some really interesting characters and it’s pleasant to like them, hate them and doubt them. During this whole book, our heart balances between Kyol and Aren despite they are very different. It’s still difficult at the end of the book to really understand them. Our feelings will change all along the story as we try to know what really happens.
The story is captivating; we discover a new world which mixes some new intriguing ideas. As we can read it in the synopsis, McKenzie has an incredible gift: she can read the shadows i.e. when a fae opens a break into another realm, she can determine easily the localization. Therefore she is a good ally for battles. It’s a fascinating universe we discover with a new way of life. It’s always so interesting to learn the ideas of each author. Indeed, it was very difficult to put this novel down before reaching the end.  We get quickly into the story, there are no breaks, and, action is all along the book with a frenetic rhythm. So we stay curious about everything until the end.
Therefore it’s a really great book, and I strongly recommend it. I can’t wait to read the second novel.

The Shadow Reader was one of the French releases that I was eager to read in this early year. After reading many good reviews about this saga, especially Melliane’s review, I was desperately waiting to get my copy and finally started reading it! Well I must say that I loved this novel as I was unable to put the book down. I admit that I had some difficulties to like McKenzie at the beginning because she was really getting up my nose but then I got used to her character and finally ended up appreciating her. 
McKenzie is a student with a very special ability that makes her an object of desire for the faes. She is also a young woman who does her best to have a normal life even if it is impossible because the Court is constantly calling her to read the shadows. McKenzie would like to leave the war raging between the faes behind her, but she feels indebted to the Court who has always protected her from the rebels. Then there is Kyol, the handsome king’s sword-master, the man she loves in secret for ten years. Despite the fact that the king prohibits any relationships between humans and fae, she remains very faithful to the Court and helps Kyol to track down the opponents of the king as best she can. 
When the rebels kidnap her, she constantly tries to escape. She is brave but what we will particularly retain about McKenzie is that she is a young woman very stubborn who refuses to believe she might be wrong, that the ones she always took as the good guys could lie to her. Despite all the Aren’s efforts to persuade her that it is not them the bad guys but the Court, she continues to support the king. I found her attitude annoying, as she reacts like that during the first half of the book, and even after. It’s unfortunate that she is so stubborn. However she has extenuating circumstances: she always believed that the rebels were monsters, she was brainwashed by the Court. 
Kyol is a very interesting character. Always serious and rigid, he shows his emotions only when he is alone with McKenzie. His loyalty to his king jeopardizes their relationship. His devotion is such to the point that he relegates her into the background. As relationships between humans and faes are forbidden, he prefers to comply with this rule rather than rebel, fight for their love and stand up against the king. Although I do not like his choices (she waited for him for 10 years!) I have to admit that he was touching and I wonder now how things will evolve between him and McKenzie. Concerning Aren, euh… what can I say about him except that he is my favorite character! He is the opposite of Kyol. His smiles and his mischievous look melt me completely. I love him! Then he is such patient with McKenzie that we can only admire him! Frankly, I wondered how he could keep such a calm face so much stubbornness. In this first book, we also meet other rebels such as Lena, Kelia, Naito or Lorn. I found them all endearing. 
The world created by Sandy Williams is very interesting, rich but not too complex. We discover the Realm, a world quite distinct from the one of humans, with its own customs, its own language and even its own currency. I found this very interesting. Sandy Williams’s writing style is fluid. We are not lost in a mass of details and descriptions as it is often the case with fantasy novels. The fact that there are a lot of fae terms does not interfere with the reading. I also liked the idea of chaos lusters – a sort of light which appears when a fae and a human touch each other and then traverses their skin. I found these chaos lusters very original and then they bring so much more intensity to the scenes between McKenzie and Aren or Kyol. Finally, I must say that Sandy Williams was right when she talked about the wedding scene in her last guest post: it is undoubtedly the best scene of the book. At least it is my favorite! 
To conclude, I loved The Shadow Reader. The story is captivating and well cadenced. There is a lot of action. It is a great adventure novel that I recommend to anyone who likes stories about the faes. I can’t wait to read the next one. 

La Diseuse d’Ombres de Sandy Williams

Sidhe, Tome 1

Résumé (traduction personnelle) : Il ne peut y avoir qu’une seule allégeance. 

C’est maintenant l’heure de choisir.

Certains humains ont la possibilité de voir les faes. McKenzie Lewis peut les traquer, en lisant les ombres qu’ils laissent derrière eux. Mais certaines ombres mènent au danger. 

D’autres mènent aux mensonges. Etudiante à l’université de Huston, McKenzie travaille pour le roi des faes depuis des années, traquant les plus vicieux rebelles qui veulent s’emparer du Royaume. Son travail n’est pas son seul secret. Depuis presque aussi longtemps, elle est amoureuse de Kyol, le maître d’armes du roi – et les relations entre humains et faes sont interdites. 

Mais tout espoir d’avoir une vie normale est détruit quand elle est capturée par Aren, le leader fier et sans compromis des rebelles. Il lui apprend à parler la langue interdite des faes et lui annonce les noires vérités de la cour, tout cela pour la persuader de se retourner contre le roi. Mais le temps passe trop vite, et une bataille pour clamer des vies humaines commence, McKenzie n’a d’autre choix que de décider une fois pour toutes à qui elle peut faire confiance et quel côté elle doit choisir pour faire face à cette horrible guerre civile. 
Notre avis : The Shadow Reader est un véritable coup de cœur ! Oui, oui je peux le dire. Après avoir lu tant d’avis positifs avant sa sortie, je n’avais qu’une hâte : pouvoir enfin me plonger dans l’histoire et voir par moi-même ce qu’il en était. Il faut dire que je suis loin d’avoir été déçue ! J’ai eu un moment d’incertitude cependant en commençant le livre. En effet, j’ai eu un peu de mal à rentrer dans l’histoire avec les premières pages, mais ce sentiment a très vite changé!
McKenzie est une jeune femme étonnante même si on peut se demander aussi parfois si elle n’est pas un peu trop naïve. On comprend son envie d’être normale, de ne plus être mélangée à ce monde féérique qui l’a tant attirée étant jeune. Qui  ne rêverait pas d’avoir la possibilité de participer à la cour, de vivre au milieu des faes ? Mais rien n’est ce qu’il semble être et elle se retrouve vite mêlée à des événements qui la dépassent. J’ai été impressionnée par la loyauté de McKenzie tout au long du livre. Elle a du mal à faire confiance aux personnes qui l’entourent, mais dès que c’est le cas, elle reste présente contre toutes épreuves. C’est une jolie qualité mais en même temps elle a alors du mal à accepter la vérité sur certains points.
On rencontre dans ce livre des personnages très intéressants que l’on prend plaisir à aimer, à détester, à douter. Durant tout le tome notre cœur balance entre Kyol et Aren, bien que chacun soient très différents à bien des égards, il nous est difficile de les cerner complètement jusqu’à la fin du livre. Nos sentiments ne vont faire que changer tout au long du livre alors qu’on essaie de comprendre ce qu’il en est vraiment.
L’histoire est captivante, on découvre un nouveau monde mêlant de nouvelles idées intrigantes. Comme on le voit dans le résumé, McKenzie possède la faculté de lire les ombres c’est-à-dire que quand un fae ouvre une faille d’un endroit à l’autre, elle peut déterminer la localisation assez facilement. Ce qui fait d’ailleurs d’elle une alliée de choix lors de batailles. C’est un univers fascinant que l’on découvre avec une toute nouvelle façon de vivre. Je trouve que c’est toujours intéressant de connaitre les idées de chaque auteur. J’ai d’ailleurs eu vraiment beaucoup de mal à lâcher le livre avant d’avoir atteint la fin. On rentre tellement dans l’histoire,  aucun temps mort n’est présent, de plus, l’action s’enchaine dans un rythme effréné de manière à ce que l’on reste curieux tout au long du roman.
C’est donc vraiment un très bon livre que je conseille vivement.  Je vais d’ailleurs attendre avec impatience la sortie du deuxième tome.

La Diseuse d’ombres fait partie des sorties que j’attendais avec impatience en ce début d’année. Après avoir lu de nombreux avis positifs sur cette saga, notamment celui de Melliane, je n’avais qu’une hâte : recevoir mon exemplaire et enfin commencer ma lecture. Autant vous le dire tout de suite, j’ai adoré ce roman et je l’ai lu d’une traite ! Bon j’avoue que j’ai eu un peu de mal avec McKenzie au début car j’ai trouvé qu’elle était tout de même une sacrée « tête à claques » mais par la suite je me suis habitué à son caractère et j’ai même fini par l’apprécier. 
McKenzie est une étudiante dotée d’une habilité assez particulière qui fait que les faes voient en elle un objet de convoitise. Mais c’est surtout une jeune femme qui fait tout pour essayer de mener une vie normale ce qui est pratiquement impossible vu que la Cour fait constamment appel à elle pour lire les ombres. McKenzie voudrait bien laisser la guerre qui fait rage dans le monde des faes derrière elle mais elle se sent redevable envers la Cour qui l’a toujours protégée des rebelles, sans parler de Kyol, le séduisant maître d’armes du roi, celui dont elle est amoureuse en secret depuis dix ans. Malgré le fait que le roi interdit toute relation entre humains et faes, elle reste très fidèle à la Cour et aide Kyol à traquer les opposants au roi du mieux qu’elle peut. 
Lorsque que les rebelles la kidnappent, elle fait preuve de beaucoup de courage en tentant à plusieurs reprises de s’échapper. Mais ce que l’on retiendra surtout de McKenzie c’est qu’elle est une jeune femme très butée et qui refuse de croire qu’elle puisse avoir tort, que ceux qu’elle croit être les gentils aient pu lui mentir. Malgré tous les efforts que déploie Aren, le chef des rebelles, pour la persuader que ce ne sont pas eux les méchants mais bel et bien la Cour, elle persiste à soutenir le roi… et Kyol. J’ai trouvé par moments son attitude agaçante, surtout qu’elle réagit ainsi durant toute la première moitié du livre, voire même après. C’est dommage qu’elle soit aussi entêtée mais bon malgré tout elle a des circonstances atténuantes : on lui a toujours fait croire que les rebelles étaient des monstres, elle a été endoctrinée. 
Kyol est un personnage très intéressant. Toujours sérieux, avec un air rigide, il ne montre ses émotions que lorsqu’il est seul avec McKenzie. Sa loyauté envers son roi met à mal leur relation. Son dévouement est tel au point qu’il fait passer McKenzie au second plan. Les relations entre fae et humains étant interdites, il préfère donc se conformer à cette règle plutôt que de se rebeller, se battre pour leur amour et se mettre le roi à dos. Bien que je n’apprécie pas beaucoup ses choix, (il l’a tout de même fait poireauter pendant 10 ans !) je dois admettre qu’il a su me toucher et je me demande maintenant comment les choses vont évoluer entre lui et McKenzie. Quant à Aren, que dire de lui si ce n’est que c’est mon chouchou ! Il est tout l’opposé de Kyol. Ses petits sourires et son air espiègle m’ont carrément fait fondre. Je l’adore ! Et puis il se montre d’une telle patience envers McKenzie qu’on ne peut qu’être admiratif ! Franchement, je me suis demandé comment il pouvait garder un tel sang-froid face à tant d’entêtement. Dans ce premier tome, on fait également la connaissance d’autres rebelles tels que : Lena, Kelia, Naito ou encore Lorn. Je les ai trouvés tous aussi attachants les uns que les autres. 
L’univers crée par Sandy Williams est très intéressant, riche sans toutefois être trop complexe. On découvre le Royaume, un monde bien distinct de celui des humains, avec ses propres us et coutumes, sa propre langue et même sa propre monnaie. J’ai trouvé tout cela très intéressant. Le style d’écriture est fluide, on n’est pas noyé dans une masse de détails et de descriptions comme c’est souvent le cas des romans fantasy. Le fait qu’il y ait plein de termes en langue fae ne gêne aucunement la lecture et leur signification nous est aussitôt donnée. J’ai aussi beaucoup aimé l’idée des éclats de chaos, ces éclairs lumineux qui apparaissent lorsqu’un fae et humain se touchent et qui ensuite parcourent la peau. J’ai trouvé que c’était très original et puis ça apporte tellement plus d’intensité aux scènes entre McKenzie et Aren ou Kyol. Enfin, je dois dire que Sandy Williams avait raison lorsqu’elle évoquait la scène du mariage dans son dernier guest post : pour moi c’est sans nul doute la meilleure scène du livre. Du moins, c’est ma préférée ! 
Bref vous l’aurez compris, j’ai adoré ce premier tome. L’histoire est prenante et bien rythmée, il y a pas mal d’action. C’est un excellent roman d’aventures que je recommande à tous ceux qui aiment les histoires sur les faes. Vivement la suite ! 

Guest Post: Sandy Williams ~ Concours

Nous sommes ravies aujourd’hui d’accueuillir Sandy Williams, l’auteure de la Diseuse d’Ombre, le premier tome de la série Sidhe. Ce tome sort chez Milady le 25 Janvier, alors n’hésitez pas car c’est un très bon tome. Vous pouvez d’ailleurs trouver nos chroniques sur le premier et le deuxième roman.

LA DISEUSE D’OMBRES est sorti depuis plus d’un an aux États-Unis. Les lecteurs ont aimé ça, et je suis tellement excitée par ma première publication en langue étrangère! J’espère que les lecteurs Français l’apprécieront autant que les autres. Et pourquoi devriez-vous donner une chance à Sidhe? J’ai compilé une liste de choses qui m’ont le plus souvent été citées dans mes courriels, sur Facebook et sur Twitter. Dans un ordre aléatoire, voici le Top 10 des raisons pour lesquelles vous devriez lire Sidhe:
1. La couverture française est sombre et magnifique, et elle s’accorde parfaitement avec le ton de l’ouvrage. La femme sur la couverture ressemble McKenzie, l’héroïne du livre, aussi. Je peux imaginer cette scène parfaitement. La seule chose qui manque peut-être est un éclair blanc sur sa peau (plus de détails ci-dessous). J’aime cette couverture tout autant que j’aime ma couverture américaine, peut-être même plus, car elle représente McKenzie avec plus de précision que les couvertures américaines.
2. McKenzie n’est pas votre super-héroïne typique. Elle est débrouillarde, courageuse et loyale, et elle est beaucoup comme vous et moi. Nous ne sommes pas nés avec des capacités surnaturelles (du moins, pas moi), donc McKenzie doit se débrouiller avec son esprit et sa détermination. C’est l’une des choses les plus importantes concernant le caractère McKenzie que je voulais faire passer aux lecteurs: sa normalité. Si vous enlevez sa capacité à voir les faes, elle serait allée à l’école, aurait obtenu un emploi et fondé une famille comme presque tous les autres humains.
3. Kyol, le maître d’armes du roi est carrément à tomber. Il est l’ami de McKenzie, son protecteur, et le fae qu’on lui interdit d’aimer.
4. Aren, le rebelle, lui aussi est à tomber. Il est l’ennemi de McKenzie, son ravisseur, et le fae avec un sourire furieusement sexy.
5. L’intrigue pleine d’action. Je m’ennuie facilement, donc je fais en sorte que l’intrigue progresse rapidement, en jetant des obstacles et des mystères sur le chemin de mon héroïne, afin que mon attention ne se promène pas ailleurs. En conséquence, le livre est (je l’espère!) difficile à poser une fois commencé.
6. « Le chaos lusters ». Lorsque fae et un humain se touchent, un éclair cruellement tentant, chaud et addictif frappe à travers leur peau. « Les chaos lusters » sont un signe que humain et fae ne font pas partie du même monde et encore moins dans les bras l’un de l’autre.
7. La scène du mariage. Non, ce n’est pas un mariage entre personnages importants, mais le cadre et le baiser … Vous allez adorer.
8. La création des mondes. Je suis une grande fan de fantasy traditionnelle. Certains de mes auteurs préférés sont Scott Lynch, Patrick Rothfuss, Brent Weeks et Brandon Sanderson. Ils ont influencé mon écriture et c’est pourquoi, le monde de mes faes est entièrement développé avec leur propre langue, les coutumes, le gouvernement, et leur mode de vie en général. Les faes ont la capacité de «se fissurer» (ou se téléporter) d’un endroit à un autre instantanément, chose qui est façonnée par la manière dont ils vivent leur vie. J’aime aussi le fait que je sois capable d’écrire une histoire contemporaine avec des épées, des palais et de la magie !
9. Le kimki. Sosch est un adorable animal fae en voie de disparition. Il a une affinité avec les humains voyants, McKenzie en particulier, et a la fourrure blanche, sauf quand il est près de quelque chose qu’il aime. Quand il change de couleur il devient argenté. Il est mignon et adorable et un peu espiègle aussi.
10. C’est amusant! Il y a des épées et de la magie et hommes fae très sexy ! Plus un kimki mignon, un fae fanfaron et parrain de la mafia, un beau nouveau monde et une héroïne à laquelle on peut s’identifier et qui est déterminée à protéger les faes qu’elle aime.

Sandy Williams


THE SHADOW READER has been out for over a year in the US. Readers have enjoyed it, and I’m so excited for my first foreign language release! I hope French readers enjoy it just as much as others have. And why should you take a chance on SIDHE? I’ve compiled a list of the things most often mentioned to me in emails and on Facebook and Twitter. In random order, here are the Top 10 Reasons You Should Read SIDHE:

1. The French cover is dark and gorgeous, and it captures the tone of the book perfectly. The woman on the cover looks like McKenzie, the book’s heroine, too. I can picture this scene perfectly. The only thing missing might be a flash of white lightning on her skin (more on that below). I love this cover just as much as I love my US cover, perhaps even more because it more accurately portrays McKenzie than the US covers do.

2. McKenzie isn’t your typical kickass heroine. She’s resourceful, brave, and loyal, and she’s very much like you and me. We aren’t born with supernatural butt kicking abilities (at least, I’m not), so McKenzie has to make do with her wit and determination. That was one of the most important things about McKenzie’s character that I wanted to get across to readers: her normalness. If you take away her ability to see the fae, she would have gone to school, got a job, and started a family like almost every other human does.
3. Kyol, the king’s swoon-worthy swordmaster. He’s McKenzie’s friend, her protector, and the fae she’s forbidden to love.
4. Aren, the swoon-worthy rebel. He’s McKenzie’s enemy, her abductor, and the fae with an infuriatingly sexy smile.
5. The action packed plot. I get bored easily, so I have to keep the plot moving quickly, throwing obstacles and mysteries into my heroine’s path so that my attention doesn’t wander elsewhere. As a result, the book is (I hope!) hard to put down.
6. The chaos lusters. When fae and human touch, a tantalizingly hot and addictive lightning strikes across their skin. Chaos lusters are a sign that human and fae don’t belong in each other’s worlds let alone in each other’s arms.
7. The wedding scene. Nope, it’s not a marriage between any important characters, but the setting and the kiss… You’ll love it.
8. The worldbuilding. I’m a big fan of traditional fantasy. Some of my favorite authors are Scott Lynch, Patrick Rothfuss, Brent Weeks, and Brandon Sanderson. They’ve influenced my writing, and that’s why the world of my fae is fully developed with their own language, customs, government, and their general way of life. Fae have the ability to fissure (or teleport) from place to place instantly, and that’s shaped the way they live their lives. I also love that I’m able to write a contemporary story with swords, palaces, and magic!
9. The kimki. Sosch is an adorable, endangered fae animal. He has an affinity for Sighted humans, McKenzie in particular, and has white fur except when he’s near something he likes. Then, he flushes silver. He’s cute and adorable and a little mischievous as well.
10. It’s fun! There are swords and magic and hot fae men! Plus a cute kimki, a swashbuckling fae mob boss, a beautiful new world and a relatable heroine who’s determined to protect the fae she loves.

Sandy Williams 

Merci beaucoup à Sandy Williams pour ce petit article. Pour fêter cette très jolie sortie, Between Dreams and Reality et les Editions Milady vous offrent la possibilité de gagner trois exemplaires du roman. Le concours est ouvert à la France et à la Belgique uniquement. Pour participer, vous devez remplir la forme rafflecopter. Il vous suffit de vous connecter par facebook ou en entrant un pseudo et une adresse email (que nous utiliserons pour vous contacter si vous gagnez) et de cliquer sur chaque chance et remplir quand demandé. Le concours se termine le 2 Février, bonne chance !

a Rafflecopter giveaway