Un Privé sur le Nil de Sylvie Miller & Philippe Ward

Lasser, Détective des dieux,  Tome 1

Résumé : 1935 Le Caire. Jean-philippe Lasser, détective privé de seconde zone, hante le bar de l’hôtel où il a posé ses valises et ses bureaux, en attendant le coup qui rapportera gros. Pour le moment, il ne décroche que des petites affaires, celles que tous ses confrères ont refusées… La dernière en date pourrait bien changer la donne : la déesse Isis en personne vient lui demander de retrouver le très convoité manuscrit de Thot. Or, si l’opportunité peut le rendre plein aux as, elle peut aussi le laisser sur le carreau. Malgré ses réticences, il n’est pas en mesure de refuser dans cette Egypte pharaonique où les dieux marchent parmi les hommes, quand les premiers ordonnent, les seconds obéissent. Délaissant son précieux seize ans d’âge, il se lance dans une succession d’enquêtes rocambolesques qui le verra peut-être devenir le seul, l’unique, détective des dieux !

Avis : Je remercie vraiment Gilwen qui a eu la gentillesse de me faire découvrir ce roman. J’avoue que depuis son avis j’étais vraiment intriguée. De plus, le format est assez différent de ce que l’on a habituellement. Oh oui, parce que nous avons des histoires plus ou moins longues, qui se suivent parfaitement et qui mettent en scène une enquête différente.

Notre pauvre héros, Lasser, n’est vraiment pas en reste après tout ce qu’il lui arrive ! La première histoire nous raconte comment notre héros est parvenu à finir en Egypte, une histoire qui vaut largement le coup d’œil, il faut dire ! De là, il devient détective privé dans un endroit où les Dieux marchent et vivent au milieu des humains et où ils ont les pleins pouvoirs. Oh oui, parce qu’ils ne s’intéressent pas vraiment à ce qu’il peut arriver aux autres, tant qu’ils obtiennent tous ce qu’ils désirent (et je ne vous dis pas quand ils sont en colère !). Et alors que notre détective n’est jamais plus heureux qu’en travaillant le moins possible, à boire son whisky et à se reposer, sa vie va être complètement chamboulée du jour au lendemain. En effet, voilà que Isis, l’une des déesses les plus craintes se présente devant lui pour lui proposer une affaire (comme s’il pouvait refuser d’accepter). Et ce n’est que le début, entre un chat disparu, le Nil asséché, une partie d’anatomie envolée ou même un manuscrit volé, notre cher détective aura vraiment de quoi faire. Je dois dire d’ailleurs que j’ai été très surprise par la fin de certaines enquêtes quand on découvre exactement la part des Dieux dans tout cela.

Dans cet environnement, Lasser se fera de nombreux amis très influents mais aura par la même occasion plusieurs ennemis, notamment le Dieu Seth, qui semble toujours au milieu de son chemin. J’ai pris énormément de plaisir à découvrir ce roman et à suivre ce héros / anti-héros dans toutes ces aventures. Il ne rêve que d’une vie sans grandes occupations et pourtant il ne désire pas non plus vivre dans l’oisiveté. D’ailleurs, il faut dire que malgré sa chance et son talent à résoudre ses affaires, notre héros n’a pas non plus beaucoup de chance avec tout ce qu’il se passe. Il se retrouve toujours dans des situations que l’on n’attend pas et c’est un régal de voir comment il agira.

J’ai aussi beaucoup apprécié ce monde avec ces Dieux si différents les uns des autres, de même que les interactions entre les personnages et  je suis très curieuse de pouvoir en lire plus. De plus, la fin du roman nous ouvre sur une autre affaire qui je suis sûre fera des étincelles ! Il y a de très bonnes idées dans ce roman et bien qu’il soit difficile de vraiment le classer, j’ai passé un excellent moment et  j’ai pris grand plaisir à découvrir le tout !

4

mellianefini

 

16 thoughts on “Un Privé sur le Nil de Sylvie Miller & Philippe Ward

  1. J’ai déjà croisé ce Lasser sur la blogosphère avec des critiques souvent enthousiastes ! La tienne confirme que ce détective vaut que l’on se laisse tenter, merci 🙂

  2. I do love when you don’t post an English version, because it helps me bring up my limited French to read it. I can read French well, but speaking and writing…I stink at, but its also been 5 years now since my French class.

    • Doing it when it’s only French book. It’s easier to see English books translated in French than the contrary. It’s great that you can read! I’m sure you’re not that bad for the rest

  3. Ah, Lasser, son whisky et sa poisse légendaire. J’avais vu le lien vers ton article passer le mois dernier et je me l’étais gardé sous la main pour quand j’aurai plus de temps, c’est chose faite (oui, je récupère doucement l’usage de mes soirs et weekends !). Je suis en tout cas ravie de voir que tu as accroché. C’est un peu spécial dans son genre, mais ça change et c’est fun 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.