Les Aventures de Celine : Avant toi de Jojo Moyes

Céline est une blogueuse française qui écrit des fiction mettant en scène ses romans préférés. Elles me font toujours rire et j’espère que vous les apprécierez aussi. Merci à elle de les partager.

—————————

Résumé : Lou est une fille ordinaire qui mène une vie monotone à souhait. Quand elle se retrouve au chômage, dans ce trou paumé de l’Angleterre dont elle n’est jamais sortie, Lou accepte un contrat de six mois pour tenir compagnie à un handicapé. Malgré l’accueil glacial qu’il lui réserve, Lou va découvrir en lui un jeune homme exceptionnel, brillant dans les affaires, accro aux sensations fortes et voyageur invétéré. Mais depuis l’accident qui l’a rendu tétraplégique, Will veut mettre fin à ses jours. Lou n’a que quelques mois pour le faire changer d’avis.

Avertissement: « Les personnages et les situations de ce récit étant purement fictifs, toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite »
——————————————————————————————————

(Village du Père Noël, Laponie. 25.12.2014)<

– Elle est pourrie ta théorie, complètement pourrie, grommelle Melliane, emmitouflée dans son manteau. Son nez est rougi par le froid et une mèche de ses cheveux, qui s’est échappée de son bonnet, a gelé.Je m’abstiens de tout commentaire et lui adresse un grand sourire. Ma théorie est très bonne, elle est même super bonne. Je suis très fière de moi. C’est plus qu’une théorie, c’est une révélation.– Penser que le Père Noël est lui aussi dans le complot contre les livres. N’importe quoi… Le Père Noël, c’est l’ami des enfants, des adultes…. De tout le monde quoi. Même des livres… Surtout des livres… ajoute-t-elle.

J’enlève à la hâte une de mes moufles. Le froid me mord la peau mais je n’en ai cure. Je fourre la main dans une des poches de mon parka.

– Tiens, lis, lui dis-je en lui tendant la réponse du Père Noël.

Elle décline d’un signe de tête.

– Déjà lue. Mais quand même. Le Père Noël, la liste-noire-des-livres-interdits… Tu te rends compte ?

Je sais, je sais...

Je continue à avancer tant bien que mal. Il y a beaucoup de neige. Le panneau qui indique Village du Père Noël clignote frénétiquement, nous approchons du but. A travers les flocons, je distingue le mur d’enceinte. Une vraie muraille, plus haute que la muraille de Chine. Melliane m’a suggéré de passer par l’entrée touristique et de nous mêler à la foule venue visiter l’atelier du Père Noël, mais j’ai refusé. A vrai dire, je ne sais plus vraiment pourquoi. Une vague histoire d’effet de surprise, il me semble. On aurait peut-être mieux fait de passer par l’entrée principale, surtout que je n’ai pas pris de raquettes. Melliane, elle, y a pensé et progresse avec une facilité déconcertante. C’est une fille du sud, et moi du nord pourtant. Je lève haut les genoux et pose délicatement le pied. Raté, je m’enfonce presque jusqu’à la taille.

– Et m….
– On ne jure pas, c’est Noël, me réprimande Melliane en se retournant.

Un petit sourire contrit se dessine sur mon visage. Je lève une nouvelle fois haut les genoux, et une nouvelle fois je m’enfonce jusqu’à la taille. Je suis tentée de tester l’avancée dite de « la brasse », qui consisterait en gros à nager dans la neige. Je ne suis pas vraiment convaincue de son efficacité, et je risquerais de tremper mon bel anorak fushia. Je suis soudain d’accord. Ma théorie est pourrie, complètement pourrie. Je dois me tromper. Le Père Noël ne peut pas être l’un des sbires des Dieux-de-tous-les-trucs-de-la-mer-et-de-la-terre. Il faudrait que je relise la réponse du Père Noël,  j’ai dû mal comprendre. Mais mes doigts sont gelés, et j’ai peur que si je retire encore mes moufles, je ne sois pas capable de les remettre. Ou pire, qu’un de mes doigts ne tombe. De toute façon, je l’ai lue tant de fois que je la connais par cœur.

« Cher Livre-vie,

J’accuse réception de votre lettre, et ne peux que vous féliciter pour tous vos efforts, même si j’émets quelques réserves pour certains d’entre eux. Je n’en tiendrai pas compte, là n’est pas l’objet de cette lettre. Non, ce qui m’inquiète, c’est ce que m’ont rapporté mes elfes. 

Vous avez de nouveau cédé à la tentation, avec un roman du nom de Avant Toi de Jojo Moyes. Vous avez pensé que « c’est indéniablement l’un des livres qui vous a le plus émue », et que « l’auteur a parfaitement su rendre la complexité du handicap et des sentiments humains ». Tout ceci est acceptable, nous ne pouvons qu’encourager les auteurs à parler des différences dans un souffle de tolérance. Par contre, dire « que vous en avez été tellement transportée que vous avez pleuré toutes les larmes de votre corps », et que « rarement vous avez lu plus belle histoire », c’est une autre affaire. Tout comme cet « amour qui abolit les différence et nous entraîne dans sa spirale de sentiments magnifiques parfaitement rendus par une écriture tout aussi vivante que l’histoire ». 

Oui, nous sommes inquiets. Encore plus que cela lorsque nous entendons que, selon vous, « tout le monde devrait lire ce roman, parce que c’est bien plus qu’une histoire d’amour. C’est une histoire universelle, qui apprend à voir au-delà des différences, des apparences. » 

Vous avez fauté, encore et encore, tant et si bien que nous avons dû faire une réunion de crise avec les Dieux-de-tous-les-trucs-de-la-terre-et-de-la-mer. La Mère Noël a même été invitée, c’est vous dire…

Nous avons décidé que vous ne pouvez pas attendre la prochaine réunion des Livres Addicts Anonymes, il sera trop tard pour vous. 

Pour le salut de votre âme, nous vous demandons instamment de déposer ledit ouvrage sur la table de votre salon le 25.12 à 00h. Je le récupérerai et le déposerai dans un endroit où il ne pourra nuire à personne. Merci également de l’accompagner d’une bouteille de rhum pour m’aider à me réchauffer pendant ma longue nuit de travail.

Bien à vous

Le Père Noël

PS : Nous commençons à surveiller cette Melliane de très près, elle vient de publier une liste de ses livres préférés de 2014, et il y en a beaucoup. Sans parler du carton de livres qu’elle vous a envoyé. Vous devriez soigner vos fréquentations»

Ouais, sacrée réponse. Ma théorie n’est pas si fumeuse que cela. Hors de question évidemment de laisser Avant toi sur la table de mon salon. Non, non, je l’ai mis bien à l’abri. C’est une pépite,  un petit bijou d’émotions. Une leçon de vie qui m’a tenue éveillée jusqu’à une heure indue. Non, je ne l’ai pas abandonné sur la table de mon salon.

J’avance courageusement en essayant de faire abstraction de la neige qui vient de se glisser dans mon pantalon. Melliane se trouve maintenant une bonne dizaine de mètres devant moi. Finalement, prendre les sentiers détournés est une bonne chose. Nous allons pouvoir pénétrer en douce dans l’antre du Père Noël, et libérer ainsi des milliers de livres interdits. Tant de trésors voués à disparaître. Oui, nous sommes des héroïnes, mais il fait froid, quand même. La neige me brûle la peau. J’aurais dû prendre une luge. Melliane m’aurait tractée avec ses raquettes. Elle a l’air à l’aise, comme si elle avait fait cela toute sa vie.

Melliane se racle soudain la gorge, et sans m’en rendre compte, je la percute. Elle tombe en avant, la tête dans la neige. Je m’attends à recevoir son ire de plein fouet, et rentre la tête dans les épaules pour amortir le choc, mais rien. Elle scrute un point là-bas, au fond, et fronce les sourcils d’un air préoccupé.

– Euh, tu savais, toi, que les rennes ont les dents pointues ?
– N’importe quoi… Ce sont les vampires qui ont les dents pointues, pas les rennes. Je t’avais dit de ne pas boire trop de lait de poule!

Elle tend le bras devant elle, et je le suis du regard. Une rangée de rennes se tient à quelques mètres devant nous. Ils nous sourient. Leurs dents sont effectivement très, très pointues…

7 thoughts on “Les Aventures de Celine : Avant toi de Jojo Moyes

  1. Top, vraiment top !!! Et pour narguer ce Père Noel, j’ajoute directement « Avant toi » à ma wish-list… Nan mais, ça veut dire quoi ! Eh, les filles, pour la bouteille de rhum… vous voyez ce que je veux dire… 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *