Souls of the Damned by E.S. Moore

Kat Redding, Book 5

Synopsis: Innocence is relative, and evil is damned hard to kill. . .

Kat Redding would love to take a break from the gruesome, dangerous work of hunting down rogue vampires and werewolves, battling for innocent lives. But there’s no peace for Lady Death. Until Kat’s young charge, Sienna, appears on her doorstep, escaped from the shadow-paradise of Delai. Sienna is weak, confused, desperate–human in the utmost. If Kat is going to have any hope of breaking the hold of Delai, she’ll have to infiltrate the walls around the false sanctuary. And the only way she can do that is to trade in her battle-hardened, bloodthirsty vampire’s body–for Sienna’s human form.

With no weapons but her wits, Kat has to trust a demon, defeat an angel, and wrestle with her own rebel soul–because with all the fear and death she’s conquered, no one has ever offered her another day under a warm yellow sun. . .

Review: The end of the previous volume left us with a huge cliffy and it is true that I was pretty excited to be able to know what would happen. Oh yes, because the cult was destroyed and Jonathan, Kiera and Nathan had left our beloved Kat behind. How not to be curious?

So we find our heroine in a rather difficult time. For weeks she hoped to hear from Jonathan or learn about his return, but nothing happens. But if only she could spend days or rather her evenings to look for him but it’s not the case, because now other problems occur, completely shattering her world. Adrian returns to the front of the stage reminding her that he is still there, her vampire boss leaves her a month to put her affairs in order to enter fully into her service but there is so much more. Oh yes, because Sienna, the girl she abandoned in Dalai, appears before her door, asking for help. And nothing will stop the young woman to save her. Yet it may well be that to save her, she must once again be placed in the hands of a demon. Taking the place of Sienna will not be easy and finding a way to defeat Levi even less.

I admit that I was very curious to find out how Jonathan was doing and I admit that I was quite surprised to see what had happened meanwhile. His story touches us and I was really sad for him. But it is true that I have some trouble to understand why the two stayed away from each other this way … And then there is Sienna. I do not know why but I always imagine this character really young because of her naivety, but I finally realized that she was older than that, and I would have liked to see her a little more assertive and mature. Yet it is still very interesting to learn more about her and even though I’m not really sure of the early relationship between her and Ethan, I found very cute how they behaved together. Some information is given at the end of the novel about a young woman and it is true that we also have a lot of questions. I am very curious to know the answers I must say. I was also quite surprised to see that the history of Delay ended here, I did not really expect that and even though I thought everything was perhaps too rushed, I was happy to understand a little more about all that.

We still have many things to discover, and the interest of all the characters to Kat really intrigues us. I am very curious to find out more because new things are primed and I wonder how E.S. Moore will conduct his history. In any case, I once again enjoyed the new novel that closes a part of the plot that we know.

3-5

mellianefini

Souls of the Damned de E.S. Moore (VO)

Kat Redding, Tome 5

Résumé (traduction personnelle) : L’innocence est relative, et le mal est sacrément difficile à tuer . . .

Kat Redding aimerait prendre une pause de l’horrible, dangereux travail qui l’oblige à traquer les vampires et les loups-garous devenus rogues, luttant pour la vie des innocents. Mais il n’y a pas de paix pour Lady Death. Jusqu’à ce que la jeune fille qu’elle a prise sous son aile, Sienna, apparaisse sur le pas de sa porte, après s’être échappée de l’ombre de Delai. Sienna est faible, confuse, désespérée – humaine. Si Kat veut avoir une chance de briser l’emprise de Delai, elle devra infiltrer les murs du sanctuaire. Et la seule façon serait d’échanger son vaillant corps de vampire sanguinaire – pour la forme humaine de Sienna.

Sans armes, mais avec son esprit, Kat doit faire confiance à un démon, vaincre un ange, et lutter avec son âme rebelle – car avec toute la peur et la mort, qu’elle a conquis, personne ne lui a jamais offert un autre jour sous un soleil. . .

Avis : La fin du tome précédent nous avait laissé avec un très gros cliffy et c’est vrai que j’étais assez impatiente de pouvoir connaître ce qui allait se passer. Oh oui parce que le culte avait été détruit et Jonathan ainsi que Kiera et Nathan avaient abandonné derrière eux notre chère Kat. Comment ne pas être curieux ?

Nous retrouvons donc notre héroïne dans un moment assez difficile. Voilà des semaines qu’elle espère avoir des nouvelles de Jonathan ou apprendre son retour, mais quoi qu’elle fasse rien n’y fait. Mais si seulement elle pouvait passer ses journées ou plutôt ses soirées à le chercher, mais voilà que d’autres problèmes surviennent, bouleversant complètement son monde. Adrian revient sur le devant de la scène lui rappelant qu’il est toujours là, sa patronne vampire ne lui laisse qu’un mois pour mettre ses affaires en ordre pour entrer complètement à son service mais il y a encore bien plus. Oh oui, parce que voilà que Sienna, la jeune fille qu’elle a abandonné à Dalai se présente devant le pas de sa porte, lui demandant de l’aide. Et rien mais alors rien n’empêchera la jeune femme de la sauver. Pourtant, il se pourrait bien que pour la sauver, elle doive une fois encore se placer entre les mains d’un démon. Prendre la place de Sienna ne sera pas chose facile et trouver un moyen de vaincre Levi encore moins.

J’avoue que j’étais très curieuse de découvrir ce que devenait Jonathan et j’avoue que j’ai été assez surprise de voir ce qu’il était devenu entretemps. Son histoire nous touche et j’ai vraiment eu beaucoup de peine pour lui. Mais c’est vrai que j’ai du mal à comprendre pourquoi les deux sont restés loin l’un de l’autre de cette façon… Et puis il y a Sienna. Je ne sais pas pourquoi mais je m’imagine toujours ce personnage très jeune de par sa naïveté, mais je me suis rendue compte qu’elle était finalement plus âgée que cela, et j’aurais aimé la voir un peu plus affirmée et mature. Pourtant c’est tout de même très intéressant d’en apprendre plus à son sujet et même si je ne suis pas vraiment persuadée de l’histoire naissante entre elle et Ethan, j’ai trouvé très mignon la façon dont ils se comportaient ensemble. Quelques informations nous sont données en fin de roman au sujet de cette jeune femme et c’est vrai que nous avons aussi encore un grand nombre de questions. Je suis très curieuse d’en connaître les réponses je dois dire. J’ai aussi été assez surprise de voir que l’histoire de Delai se terminait ici, je ne m’y attendais pas vraiment et même si j’ai trouvé que tout était peut-être allé un peu trop vite, j’étais contente d’en comprendre un peu plus subtilités.

Il nous reste encore un grand nombre de choses à découvrir, et l’intérêt de tous les personnages envers Kat nous intrigue réellement. Je suis très curieuse d’en découvrir plus car de nouvelles choses sont amorcées et j’aimerais savoir comment E.S. Moore va mener son histoire. J’ai en tout cas une fois de plus pris plaisir à ce nouveau roman qui clôt un part de l’intrigue que nous connaissions.

3-5

mellianefini

Blood from a Silver Cross by E.S. Moore

Kat Redding, Book 4

Synopsis: Trust is a dangerous business.

Some people still call Kat Redding by her hunter name: Lady Death. But she’s not eager to see more violence brought to her doorstep. The neverending tide of hungry supes and vicious humans doesn’t change the math—sooner or later Kat’s one-vamp battle against the nightmares that infest Columbus is going to leave her dead. And she has innocent people—well, a werewolf and a demon-summoner—depending on her now.

But when a rogue werewolf who’s opted out of the bloodbath is found crucified and mutilated with toxic silver, Kat knows she’ll be tangling again with the dangerous Pureblood murderers of the cult of the Left Hand. She already has an undead countess blackmailing her into taking out the city’s garbage and a demon playing with her head. Add to that her serious suspicions about changes at the house of her uneasy ally Jonathan Alucard, werewolf denmaster, and Kat might have finally gotten in danger so deep, not even Lady Death can survive…

Review: I was so impatient to finally read this new book in the E.S. Moore series! I love Kat Redding and each volume is better than the last, so I was curious to see what the author was going to present us this time. And I must say that I took a great pleasure in reading it!

Kat would have liked to return to a quieter life, but it seems that this is impossible. And now some mutilated and crucified werewolves bodies appear in the city, abandoned by the Left Hand, and our heroine must find those responsible before everything degenerates. More than that, everyone seems to want something from her, whether the Ethan’s demon, Adrian, or other characters that I’ll let you discover. They’re all interested in her and it was sometimes difficult to understand their enthusiasm, but I’m eager to learn more. And while she still does not know how to deal with her feelings for Jonathan, now the Denmaster has found a new girlfriend, a newcomer who seems too nice to be true: Kiera. But Kat is convinced that there is something behind all this, and the fact that she is jealous is certainly not reason, is not it?

I really enjoyed this novel, Kat always evolves through the stories and it is interesting to see the woman she is becoming. She tries to be the cold heart person she has always been, but now that there are plenty of people who depend on her, this is no longer possible. And then even if she does not want to deal with her ​​feelings, she realizes that some persons won’t wait for her to realize what is happening. This novel also allows us to learn more about Nathan, and although I had doubts on her assumptions, but I did not expect at all the truth that we learn at the end of the book. I also had trouble deciding on Kiera, because although I can understand Kat, I was not so categorical and I was really curious to find out what she really wanted and I was quite surprised there too. But there is more and I was also touched by Jeremy and about the revelations of his history.

You will therefore understand, it was again a very good novel, and I am as always very eager to read more. In addition, some new leads are opened for the rest of the story and I look forward to see how it will be resolved, as it must be said that I did not expect at all for such a conclusion which broke my heart. A new great book.

4

mellianefini

Blood from a Silver Cross de E.S. Moore (VO)

Kat Redding, Tome 4

Résumé (traduction personnelle) : La confiance est un métier dangereux.

Certaines personnes appellent encore Kat Redding par son nom de chasseuse : Lady Death. Mais elle n’est pas désireuse de voir plus de violence se présenter à sa porte. La marée interminable de Supers affamés et d’humains vicieux ne change pas la donne – un jour ou l’autre, la bataille de Kat contre les cauchemars qui infestent Columbus va la mener à sa mort. Et elle a des personnes innocentes – bon, un loup-garou et un invocateur de démons – qui dépendent d’elle maintenant.

Mais quand un loup-garou rogue se trouve crucifié et mutilé par de l’argent toxique, Kat sait qu’elle va devoir faire face aux dangereux meurtriers de sang-pur du culte de Left Hand. Elle a déjà une comtesse vampire la faisant chanter en lui faisant disparaitre les ordures de la ville et un démon jouant avec sa tête. Ajoutez à cela ses graves soupçons au sujet des changements chez son allié Jonathan Alucard, denmaster loup-garou, et Kat pourrait bien se retrouver dans un danger si profond, que même Lady Death pourrait ne pas survivre…

Avis : Comme j’étais impatiente de pouvoir enfin lire le nouveau tome de la série de E.S. Moore ! J’aime beaucoup Kat Redding et chaque tome est meilleur que le précédent, aussi j’étais curieuse de voir ce que l’auteur nous réservait cette fois ci. Et je dois dire que j’ai pris un grand plaisir à lire le tout !

Kat aurait bien aimé reprendre une vie plus tranquille, mais il semble que tout cela soit impossible. Et voilà que des corps mutilés et crucifiés de loups-garous apparaissent en ville, abandonnés par les Left Hand, et notre héroïne se doit de trouver les responsables avant que tout ne dégénère. De plus tout le monde semble s’intéresser de plus en plus à elle, que ce soit le démon d’Ethan, Adrian, ou d’autres personnages que je vous laisserai découvrir. Tous semblent attendre quelque chose d’elle et j’ai du mal à comprendre leur engouement parfois, mais je suis impatiente d’en apprendre plus. Et alors qu’elle ne sait toujours pas faire face à ses sentiments pour Jonathan, voilà que le denmaster s’est trouvé une nouvelle petite amie, une arrivante qui semble trop gentille pour être vraie : Kiera. Mais Kat est persuadée qu’il y a quelque chose derrière tout cela, et le fait qu’elle soit jalouse n’est sûrement pas la raison, n’est-ce pas ?

J’ai vraiment beaucoup aimé ce roman, Kat évolue toujours au travers des histoires et c’est intéressant de voir la femme qu’elle devient. Elle essaie d’être la personne sans cœur qu’elle a toujours été, mais maintenant qu’il y a plein de gens qui dépendent d’elle, tout cela n’est plus possible. Et alors qu’elle ne veut pas faire face à ce qu’elle ressent, elle se rend compte que certaines personnes n’attendent pas qu’elle réalise ce qu’il se passe. Ce roman nous permettra aussi d’en apprendre plus sur Nathan, et bien que j’ai eu des doutes par rapport à ses suppositions mais je ne m’attendais pas du tout à la vérité que l’on apprend à la fin du livre. J’ai aussi eu du mal à statuer sur Kiera, car bien que je puisse comprendre Kat,  je n’étais pas aussi catégorique et j’étais vraiment curieuse de découvrir ce qu’elle voulait vraiment et j’ai été assez surprise là aussi. Mais il n’y a pas qu’eux et j’ai été aussi touchée par Jeremy et son histoire qu’il nous dévoile de même qu’à notre héroïne.

Vous l’aurez donc compris, c’était encore une fois un très bon roman, et je suis comme toujours très impatiente de pouvoir lire la suite. De plus, de nouvelles pistes s’ouvrent pour la suite de l’histoire et j’ai hâte de voir comment le tout se résoudra, car il faut bien le dire je ne m’attendais pas du tout à une telle fin qui fend le cœur.

4

mellianefini

Guest Post ~ E.S. Moore + Concours/Giveaway

attachment

Et voici un nouveau post de notre joli événement. N’oubliez pas de suivre l’ajout des liens en suivant ce lien. Un jour sur deux, un nouvel auteur se retrouve chez mon amie Carien. Alors aujourd’hui nous pouvons retrouver E.S. Moore, l’auteur de la série d’urban fantasy Kat Redding et du roman YA Little David Lost. Merci à Eric pour ce jolie post !

And here it is, a new post for our event. Don’t forget to check the new links here. Indeed, you can find a new author on Carien‘s blog as well. So today, you’ll discover E.S. Moore the author of the urban fantasy series Kat Redding and the YA book Little David Lost. Thanks to Eric for this nice post!

———–

Genre Hopping

by E.S. Moore

As a reader, jumping from genre to genre is fine. You can experience different kinds of worlds and stories based on your mood. Or perhaps you simply want to experiment with something new. In fact, most people read a wide variety of books. While they might have a favorite genre or author, nothing stops them from testing out new authors or checking out the latest big thing.

As an author, however, genre hopping isn’t always accepted by the reader. When you write a certain type of book, you’ll often be categorized as a writer of that genre. So, if you write an urban fantasy series or a romance novel, your initial readers will expect each subsequent book to be similar to the first. They like the familiarity. Even Stephen King can’t shake the horror stamp even though a lot of his books aren’t actually horror.

I don’t want to end up that way.

I want to write what I want to write. That doesn’t mean I don’t respect the wishes of the reader; I do. I’ll always have darker books, paranormal books, but I also would like to try a few other genres as well. I want to write what feels right to me at the time. I want to try it all!

Of course, categories are hard to escape. The Kat Redding series is a dark urban fantasy novel, while my eBook, Little David Lost, is a YA horror novel. Because both of them have a dark feel to them, I could easily be labeled as a dark fantasy author.

But those books aren’t the only things I’ve written. I love epic fantasy and plan on working on one at some point in my career. The same goes for mysteries and thrillers. And while Marybelle Lane’s story in Little David Lost is considered YA, it isn’t the only type of YA I’d like to do. I love to experiment. There’s sci-fi short stories, fantasy ones. There are stories that are so strange, so completely off the wall, I don’t even know what to call them.

Now, just because I love to write in different genres and styles, doesn’t mean it’s easy to leap from one to the next. Shifting gears from Kat’s head after spending months working in her world can be a challenge, especially if I’m moving on to something more lighthearted. It’s not so much that I have to be in a different mood for the switch, but rather, I need to get into the right character’s mindset. Every character is different. It would be a struggle to go from a Kat story to an Ethan story, even though they are in the same world. They think differently, would handle situations in a completely different manner.

That’s not to say that I treat each book the same, however. Some books require little research. Others take months of research and backstory writing before I can even begin to get started. An epic fantasy, for example, could have an entire novel’s worth of backstory and information, where Little David Lost needed very little. In fact, it took me two years from the time I started researching and drawing up character sketches before I finally was able to start toying with the epic fantasy I hope to someday publish.

And sadly, a lot of that work will never be seen. The reader doesn’t need to know the entire history of the world. That stuff is for me to know and use to help build something that feels real and complete.

Outside of the research needed for each type of work, there is little difference in my mindset going into various stories. You’ll find me smiling just as much in a horror novel as I would a comedic fantasy. It’s all about entertainment. That’s what I want to do at the end of the day. I want to entertain the reader in different ways, whether I’m trying to frighten them, make them laugh, or even make them cry. Having the reader feel indifferent about one of my stories means I didn’t do my job. Not every book is for everyone, of course. Sometimes the book just doesn’t work because the story didn’t resonate with the reader for some reason. You can’t win them all.

 

When I finally do put the keyboard behind me, close the laptop, and walk away from writing (hopefully when I’m too old to think straight, not because I’ve run out of good ideas!) I hope to have written something for everyone. I don’t mean in a single book, but rather, many books of varying genres and tones, that allows each and every person to find something I’ve written they can enjoy.

Is that ever going to happen? I doubt it. There are just so many stories to tell, so many ways to tell them, that I’m sure I won’t get a chance to get to them all.

But darn it, I’m sure as hell going to try.

 ————

Genre Hopping

by E.S. Moore

En tant que lecteur, changer de genre ne me dérange pas. Vous pouvez faire l’expérience de différents types de mondes et histoires basées sur votre humeur. Ou peut-être que vous voulez essayer quelque chose de nouveau. En fait, la plupart des gens lise beaucoup de livres différents. Bien qu’ils puissent avoir un genre ou un auteur favoris, rien ne les arrête de tester de nouveaux auteurs ou d’essayer la dernière grande chose.

En tant qu’auteur, cependant, changer de genre n’est pas toujours accepté par le lecteur. Quand vous écrivez un certain type de livres, vous serez catégorisé en tant qu’écrivain de ce genre. Alors si vous écrivez une série d’urban fantasy ou une romance, vos lecteurs initiaux s’attendrons à avoir un livre similaires aux autres. Ils aiment ce qui est familier. Même Stephen King ne peut faire autre chose que de l’horreur, bien que ses livres ne le soient pas vraiment.

Je ne veux pas finir comme ça.

Je veux écrire ce que je veux écrire. Cela ne veut pas dire que je ne respecte pas les souhaits des lecteurs, car c’est le cas. J’aurais toujours des livres plus noirs, des livres paranormaux, mais j’aimerais aussi essayer d’autres genres aussi. Je veux écrire ce que je trouve bien au moment propice. Je veux tout essayer!

Bien sur, il est difficile d’échapper aux catégories. La série Kat Redding est une fantasie urbaine sombre, tandis que mon ebook, Little David Lost est une roman d’horreur yound adult. Comme les deux ont une âme sombre, je pourrais facilement être catalogué en tant qu’auteur de dark fantasy.

Mais ces livres ne sont pas les seuls que j’ai pu écrire. J’aime l’épic fantasy et je prévois de travailler dessus à un moment dans ma carrière. Il en va de même pours les mystères et thrillers. Et alors que l’histoire de Marybelle Lane dans Little David Lost est considérée comme un YA, ce n’est pas le seul type de YA que j’aimerais faire. J’adore expérimenter. Il y a les histoires courtes de science fiction, les fantasy. Il y a des histoires qui sont tellement étranges, complètement hors de tout, qu’il est même difficile de savoir comment les appeler.

Maintenant, aimer écrire différent genres et styles, ne veut pas dire que c’est facile pour moi de passer de l’un à l’autre. Quitter la tête de Kat après avoir passer des mois dans son monde peut être un véritable challenge, surtout si je change pour quelque chose de beaucoup plus lumineux. Ce n’est pas que tellement que je dois être d’une humeur différente, mais plutôt que j’ai besoin d’être dans la tête du bon personnage. Chaque personnage est différent. Ce serait difficile de passer de l’histoire de Kat à celle d’Ethan, même s’ils sont dans le même monde. Ils pensent différemment, et se chargent de situations de manières complètement différentes.

Cela ne veut pas dire que je traite chaque livre de la même façon. Certains livres requièrent un peu de recherches. D’autres prennent des mois de recherches et une histoire de fond écrite à l’avance pour commencer à écrire. Un epic fantasy, par exemple, pourrait posséder un livre entier sur l’histoire de fond qui vaut le coup avec pleins d’informations, alors que Little David Lost n’en avait pas besoin. En fait, cela m’a pris deux ans à partir du temps où j’ai commencé mes recherches et où j’ai dessiné les personnages  pour être capable de commencer à écrire l’épic fantasy que j’espère un jour publier.

Et malheureusement, beaucoup de ce travail ne sera jamais vu. Le lecteur n’a pas besoin de connaitre l’histoire entière du monde. Ces choses sont pour moi et m’aide à construire le monde pour qu’il puisse sembler réel et complet.

En dehors de la recherche pour chaque travail, il y a un peu de différences dans mon esprit pour toutes mes histories. Vous me verrez sourire autant pour une histoire d’horreur que vous une fantasy comique. Tout est dans le divertissement. C’est ce que je veux faire à la fin de la journée. Je veux distraire le lecteur de différentes façons, que ce soit pour leur faire peur, les faire rire, ou même les faire pleurer. Si le lecteur se sent indifférent par rapport à une de mes histoires, cela veut dire que je ne fais pas mon travail. Un livre n’est pas pour tout le monde bien sur. Parfois, le livre ne semble pas marcher parce que l’histoire ne résonne pas pour le lecteur pour une certaine raison. On ne peut pas les gagner tous.

Quand je laisse finalement tout derrière mois, que je ferme l’ordinateur, et que je laisse l’écriture (quand je suis trop fatigué pour réfléchir, mais pas parce que je n’ai plus de bonnes idées !) j’espère pouvoir écrire quelque chose pour tout le monde. Je ne veux pas dire dans un seul livre mais plutôt dans plusieurs livres de différents genres et tons qui permettent à chacun de trouver quelque chose qu’ils pourraient aimer.

Cela va-t-il arriver un jour ? J’en doute. Il y a de nombreuses histoires à raconteur, mais il sera difficile de les avoir toutes.

Mais c’est sur que je vais essayer.

 ——–

Merci à l’auteure vous pouvez gagner un set des trois tomes signés de la série Kat Redding + un ebook de Little David Lost. Le concours est international et se termine le 16 Septembre. Pour participer, vous devez remplir la forme rafflecopter. Il vous suffit de vous connecter par facebook ou en entrant un pseudo et une adresse email (que nous utiliserons pour vous contacter si vous gagnez) et de cliquer sur chaque chance et remplir quand demandé. Si vous ne savez pas utilisez Rafflecopter, rendez-vous ici. Si vous n’avez pas twitter, vous pouvez partager sur facebook à la place.

Thanks to the author, you can win a set with a signed copy of the three books in the Kat Redding series + an ebook of Little David Lost. The giveaway is international and ends on September 16th

a Rafflecopter giveaway

N’hésitez pas à revenir pour plus d’auteurs et de concours en suivant notre événement ici.

Come and Check all the authors and giveaways of our event here !

 

Little David Lost d’E.S. Moore (VO)

Résumé (traduction personnelle) : Marybelle Lane ne dirait jamais qu’elle a eu une vie parfaite. Les cauchemars la hantaient presque tous les soirs. Des choses qu’elle ne pouvait pas expliquer continuaient d’arriver. Et juste au moment où elle pensait que les choses ne pouvaient s’aggraver davantage, son père meurt juste en face d’elle, apparemment assassiné par un cauchemar devenu réel. Mais, heureusement, les cauchemars ont cessé.
Ou non?
Seulement un an après son tourment, les cauchemars sont de retour. Marybelle sait qu’ils sont réels, bien que personne ne la croie. Elle craint la nuit, sachant que si elle s’endort, elle va être hantée par un monde de poussière où un trio de jeunes filles chante une comptine qu’elle ne peut pas déchiffrer, par les ombres qui se déplacent …
… et par la voix terrifiante d’un petit garçon qu’elle commence à ne connaître que trop bien …
David.

Avis : E.S. Moore a tenté un autre genre de livre en parallèle à sa série Kat Redding, et voilà qu’il nous propose aujourd’hui un roman d’horreur de type young adult. J’étais vraiment curieuse de voir ce que cette nouvelle sortie pouvait donner, d’autant plus que cela me permettait de lire un genre que je ne lis finalement que peu.


On découvre ainsi Marybelle, cette jeune fille qui nous fend le cœur dès le début du roman. Chaque nuit, elle se retrouve à devoir affronter des cauchemars les plus terribles les uns que les autres et quoi qu’elle fasse rien ne change ce fait. Ce n’est cependant pas quelque chose de nouveau pour elle, c’était déjà arrivé auparavant, mais tout cela avait cessé un an auparavant avec la mort de son père qu’elle sait perpétrée par un de ses cauchemars devenu réalité. Mais quand tout revient, quelque chose est tout de même différent. En effet, ils semblent à présent se matérialiser et la brutaliser physiquement et moralement. C’est assez triste de voir notre jeune héroïne traverser tout cela toute seule, car bien sûr, elle ne se confie à personne de peur de se faire traiter de folle. Mais si encore il n’y avait que cela… Mais depuis un ancien séjour en hôpital psychiatrique, elle n’est acceptée par personne à son école et se fait traiter de tous les noms. Liam et sa petite amie l’ont d’ailleurs prise pour cible préférée et lui font passer un mauvais moment dès qu’ils le peuvent. Alors qu’elle pourrait se reposer et oublier toute cette vie, voilà que sa mère s’est trouvé un nouveau petit-ami qu’elle déteste profondément.

On s’attache assez vite à notre petite Marybelle et je trouvais ça triste qu’elle ne fasse confiance à personne pour expliquer tout ce qu’il se passe. Elle traverse tellement d’épreuves toute seule, elle est si courageuse, ça fait vraiment mal au cœur. Heureusement pour elle, sa seule amie est toujours là pour elle. Clarissa a tout de la parfaite jeune fille, elle est calme, posée et complètement loyale à son amie. Son temps passé avec elle sont les seuls répits qu’elle a durant ses longues journées. J’étais très intriguée par tous les cauchemars que traverse Marybelle. J’essayais de comprendre tout ce que cela signifiait, surtout avec l’apparition d’un personnage dans l’histoire la mettant en garde contre David. Ce nom la hante continuellement, mais sans comprendre qui il est. J’attendais avec impatience la rencontre avec ce David pour comprendre ce qu’il voulait. Nous n’avons finalement en fin de roman que peu de réponses à son sujet mais on en comprend aussi peut-être la raison quand on parvient à l’épilogue. Cela nous permet de nous faire nous même une idée.

C’était donc une très bonne histoire et j’ai pris grand plaisir à la lire. Le livre n’est pas vraiment très long et tout se lit assez vite. Je suis assez triste pour Marybelle mais en même temps je suis contente de voir ce que notre jeune fille arrive à faire en fin de roman. 

 

Little David Lost by E.S. Moore

Synopsis: Marybelle Lane would never say she’d had a perfect life. Nightmares haunted her nearly every night. Things she couldn’t explain kept happening. And just when she thought things couldn’t get worse, her dad died right in front of her, seemingly murdered by a nightmare turned real. But mercifully, the nightmares ceased.

Or did they?

Only a year after her torments ended, the nightmares have returned. Marybelle knows they are real, though no one believes her. She fears the night, knowing that if she falls asleep, she’ll be haunted by a world of dust where a trio of girls sing a rhyme she can’t decipher, by shadows that move…

…and by the decayed voice of a little boy she is beginning to know all too well…

David.


Review: ES Moore tried another kind of books in parallel with his Kat Redding series, and now he offers us today a horror young adult novel. I was really curious to see what this new release would be, especially as it allowed me to try a genre that I finally don’t read a lot.
 

We discover Marybelle, this girl breaks our heart at the beginning of the novel. Every night she finds herself facing the most terrible nightmares and whatever she does, doesn’t change that fact. This is not something new for her, it had happened before, but it had stopped a year ago with the death of her father. A father murdered by one of her nightmares become reality. But while they’re back now, something is still different. In fact, they now seem to materialize in real life and bully her physically and morally. It is quite sad to see our young heroine going through all this alone, because of course, she doesn’t trust anyone for fear of being called crazy. But if only it was all … But since her former stay at the psychiatric hospital, she is not accepted at her school and everyone treats her like she is nothing. Liam and his girlfriend love to target her and make her live a hard time whenever they can. While she could relax and forget all this life, her mother has found a new boyfriend she hates deeply.

We quickly like our little Marybelle and I thought it was sad that she doesn’t trust anyone to explain someone what is happening. She passes so many tests alone, she is so brave, it really breaks our heart. Luckily for her, her only friend is always there for her. Clarissa has everything to be the perfect girl, she is calm and completely loyal to her friend. Her time spent with her are the only respite she has during her long days. I was very intrigued by all the Marybelle’s nightmares. I tried to understand what that meant, especially with the appearance of the character in the story warning her against David. This name continually haunts her, but without her understanding who he is. I looked forward to this meeting with David to understand what he wanted. We don’t finally have a lot of answers at the end of the novel, but we can understand the reason when we reach the epilogue. This allows us to have an idea by ourselves.

So it was a very good story and I took great pleasure while reading it. The book is not very long and was quite fast to read. I am however sad for Marybelle but at the same time I’m glad to see that our girl manages to do what she wanted at the end of the novel.